Voyage de noces en Namibie

Lionnes Namibie
visite quotidienne 12 jours & 11 nuits
Namibie Namibie

Résumé de l’itinéraire

Venez célébrez votre union nouvelle pendant ce séjour romantique de 12 jours à travers la Namibie. Votre voyage de noces en Namibie vous attends. D’amour, vous serez envahis face à sa splendeur éternelle tout au long de ce merveilleux voyage de luxe en Namibie. Les battements de vos cœurs résonneront à l’unisson dans cette nature préservée et authentique.

Nous avons sélectionné pour vous des hôtels et lodges à taille humaine, élégants, agréables, mais aussi écoresponsables et à l’écart des chemins trop fréquentés. Partout, l’accent est mis sur l’intimité, le confort et le charme, le tout ponctué d’attentions spéciales pour nos jeunes mariés. Votre voyage sera aussi gastronomique avec d’excellents repas servis par des chefs namibiens renommés. Vous serez hébergés en demi-pension (petit déjeuner et dîner inclus) pendant l’ensemble du séjour.

L’avion atterrit à Windhoek, la capitale namibienne. Notre assistant Francophone vous accueillera pour faciliter vos premiers pas en terres australe.

Le lendemain, à l’inverse des circuits habituels, vous prendrez la route vers le Namib, le plus vieux désert du monde, à bord de votre véhicule tout-terrain.

Votre lodge se situe en bordure du parc Namib-Naukluft. Découvrez les beautés cachées du désert dont les hautes dunes orange font la renommée du pays.

Un survol matinal, en montgolfière, dans les environs de Sesriem sera un moment inoubliable de votre lune de miel, des souvenirs merveilleux à la mesure de votre union et de vos rêves. A vous la liberté !

A Walvis Bay, l’Atlantique apporte le vent et la fraîcheur avec les dunes en arrière-plan. Ajoutez un peu de piment dans votre aventure namibienne avec une excursion vers Sandwich Harbour.

Deux jours dans le Damaraland permettent de découvrir un paysage hors normes et un héritage culturel et géologique considérable. Durant cette étape, vous vivrez, en couple, des moments uniques et ne ferez qu’un avec la grandeur de la nature.

Et Etosha ? Voilà Etosha ! Vos safaris d’exception auront lieu dans la réserve privée adjacente au parc : Ongava Private Game Reserve. La faune sauvage y vit en harmonie :  éléphants, girafes, rhinocéros, gnous, lions, zèbres, springboks etc. La quiétude et l’atmosphère du lodge seront parfaites pour clore ce magnifique voyage de noces.

À partir de 5 810€/pers sur la base de 2 personnes


Sont inclus.e.s
  • Hébergements en chambre double B&B
  • 11 dîners
  • 5 déjeuners
  • Location d’un 4×4 type Toyota Hilux avec GPS (ou similaire)
  • Assistance Francophone à l’arrivée à Windhoek
  • Activités « incluses » au programme
  • E-carnet de voyage
  • Frais de dossier

Ne sont pas inclus.e.s
  • Vols internationaux
  • Repas non inclus
  • Frais de conservation dans les parcs et réserves
  • Visas
  • Suppléments liés à la voiture (essence, 2nd conducteur, rachat de franchise etc.)
  • Entrées dans les sites, parcs et réserves
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Points forts

  • Une découverte, à deux, de la Namibie durant un voyage de noce d’exception
  • Des hébergements de charme 4 et 5 étoiles en suite nuptiale
  • Une boucle de 1 900km en 4×4 tout équipé avec GPS et un road book complet (carte, itinéraires, conseils etc.)
  • Le désert du Namib et les sites de Sossuvlei et Deadvlei durant un survol des dunes en montgolfière
  • La station balnéaire de Walvis Bay avec une excursion en 4×4 à Sandwich Harbour
  • La région du Damaraland et des couchers de soleil romantiques
  • Safari en 4×4 avec un ranger en réserve privée et dans le Parc National Etosha

Galerie photos “Voyages de noce en Namibie”

Jour 1 :  Arrivée en Namibie – Windhoek

Bienvenue en Namibie et félicitations pour votre mariage !

Cette jeune démocratie compte 2.7 millions d’habitants, dont une majorité appartient à l’ethnie Ovambo. Le nom du pays est dérivé du Namib, mot d’origine Nama qui signifie « endroit vaste ». Successivement colonie allemande (de 1884 à 1915) puis sud-africaine, le pays acquit son indépendance le 21 mars 1990.

Une fois vos formalités d’immigration effectuées notre assistant Francophone vous attendra à l’arrivée.

Ensemble, vous rejoindrez le centre-ville de la capitale namibienne : Windhoek. Perché à 1 700m d’altitude, le « coin venteux » (wind-hoek en Afrikaans) bénéficie en moyenne, de 300 jours de soleil par an.

Vous séjournerez à proximité du centre-ville de Windhoek dans un quartier au calme dans un boutique hotel moderne et luxueux. L’idéal pour vous reposer de votre voyage.

Une fois sur place, votre hôte vous offrira une coupe de champagne pour vous souhaiter la bienvenue en Namibie.

Notre assistant francophone vous briefera sur l’ensemble de votre séjour (itinéraire, visites, informations générales etc.) ainsi que sur la prise en main (le lendemain) de votre véhicule 4×4 et les recommandations pour la conduite en Namibie (aussi consultables ici).

Le reste de l’après-midi est libre pour une découverte à votre rythme de Windhoek qui associe modernité et héritage colonial.

Déambulez dans le centre-ville de Windhoek à pied, surtout le secteur de l’église luthérienne Christuskirche au bout de Fidel Castro Avenue. La « fontaine de météorites » composée de 30 météorites, âgées de 600 millions d’années, découvertes dans la région de Gibeon et classées monument national depuis 1950. Elles sont visibles à l’entrée du centre commercial Post Street sur Independance Avenue. Tintenpalast, le siège des assemblées namibiennes et State House, la résidence officielle du président namibien sont 2 points de repères importants. L’ancien fort Alte Feste permet d’en apprendre davantage sur la lutte pour l’indépendance.

Après un long trajet depuis votre destination de départ, vous apprécierez peut-être plus de rester au calme dans votre suite.

Dîner (inclus) et nuit en junior suite double B&B à Olive Exclusive (ou similaire).

Jour 2 : Route vers le désert du Namib et Sesriem – 4h – 300km

Vous serez conduits ce matin après le petit-déjeuner vers le loueur de 4×4 pour un briefing de sécurité.

Une fois les formalités effectuées, vous serez prêts à prendre la route pour le grand sud Namibien.

Sur votre trajet, d’environ 4 heures, vous passerez d’abord par la ville de Rehoboth situé à 90km au sud de Windhoek. Cette petite ville abrite une communauté appelée les « Basters » issus des intermariages entre Nama et émigrants Boers d’Afrique du sud. Installés ici depuis 1871, ils formèrent une zone « tampon » entre Nama et Herero en conflit perpétuel.

Vous rejoindrez ensuite vos premières pistes namibiennes. Vous constaterez qu’elles sont, dans l’ensemble, très bien entretenues. Le gouvernement Namibien consacre un budget considérable chaque année pour tenter d’enrayer le phénomène « d’ondulation » créé par les véhicules 4×4 sur les pistes. Vous croiserez sans doute les « fantômes » du désert, ces gros engins qui ratissent les pistes quotidiennement.

Vous croiserez aussi sans doute l’une de ces charrettes tirées par des ânes que l’on surnomme « donkey cart ». Elles facilitent les déplacements individuels dans ces régions où les distances sont considérables.

Vous arriverez en début d’après-midi aux portes du Namib.

Bienvenue sur ces terres de contrastes à perte de vue. Longeant le littoral sur plus de 1 600m, cette mer de dunes crée un sentiment d’espace et de solitude qui ne ressemble à aucun autre endroit au monde.

Vous séjournerez 2 jours dans cette immensité de sable. Immergez-vous dans cette beauté austère mais si fascinante.

Le lodge offre une promenade au coucher du soleil. Vous serez conduit dans un endroit spécial sur l’une des collines alentours pour assister à ce spectacle de la nature à couper le souffle.

Pour vous assurer une intimité et un moment idyllique, votre guide vous accordera environ 1h sur place pour profiter de ce lieu magique, juste pour vous.

Vous dégusterez une coupe de champagne et quelques amuses-bouches en observant l’astre solaire disparaître à l’horizon.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double à Hoodia Desert Lodge (ou similaire).

Jour 3 : Visite de Deadvlei et Sossusvlei

L’équipe du lodge, y compris les propriétaires, Thomas et Henreza, sont des passionnés du désert, sa faune et sa flore. Leur objectif est de partager cette passion avec enthousiasme avec leurs visiteurs.

Aujourd’hui vous découvrirez le désert du Namib comme peu de gens ont la chance de le faire grâce à expérience individuelle et inoubliable.

L’objectif est de fournir une découverte unique « hors des sentiers battus » dans la nature en se concentrant sur des endroits qui sont rarement mentionnés dans les guides.

Vous quitterez le lodge après le petit-déjeuner (avant le lever du soleil) avec votre guide professionnel dans un véhicule 4X4. Après environ 25 minutes, vous arriverez à la porte de Sesriem.

En entrant dans le parc, votre guide commencera ses explications sur l’histoire du parc national Namib-Naukluft puis sur les dunes pétrifiées. Il fera aussi mention de l’incroyable diversité biologique du Namib, bien que les conditions climatiques y soient extrêmes. Lézards, coléoptères, scorpions, araignées et serpents peuplent ce paysage majestueux.

Vous aurez de multiples opportunités photographiques. Les conseils de notre photographe, Audrey, pour des paysages désertiques réussis, c’est à lire ici sur notre blog.

Vous croiserez peut-être quelques-uns des habitants de ces régions arides…

L’oryx (Oryx gazella) possède de longues cornes incurvées. Celles de la femelle sont souvent plus longues et plus fines que celles du mâle. Il vit en groupes de 15 individus en moyenne.

Il peut survivre sans eau pendant de longues périodes. Il se nourrit d’herbes, parfois de feuilles et plantes et creuse pour trouver des racines et des tubercules riches en eau.

L’une des plantes favorites de l’oryx est le melon Nara (Acanthosicyos horridus). On le trouve presque exclusivement ici dans les dunes de sable. La plante est sans feuilles, les tiges et les épines servent d’organes photosynthétiques à la plante.

Les plantes du Namib, telle que le ! Nara, stockent de l’eau ou disposent de mécanismes pour éviter les pertes excessives. Elles récoltent la rosée, la libérant progressivement pendant les périodes les plus chaudes de la journée. Certaines plantes augmentent leur teneur en eau de 25 à 40%, donc lorsque l’oryx se nourrit tard le soir ou tôt le matin, elles lui fournissent à la fois nourriture et eau. Ses racines peuvent atteindre plus de 15 m de profondeur pour accéder à l’eau. Le ! Nara peut vivre plus de 100 ans et fait partie de la famille des concombres.

Vous entrez dans l’ancien lit de la rivière Tsauchab. C’est elle qui est responsable de la formation de Deadvlei, il y a environ 1 000 ans. Elle inonda cette région à travers les dunes et créa des mares d’eau peu profondes. Dans l’une d’entre elles, Deadvlei, les acacias erioloba firent leur apparition. Mais après environ 200 ans, le climat se modifia et la sécheresse frappa la région. Le court de la rivière Tsauchab fut bloqué par les dunes et l’eau des mares s’évapora condamnant ces arbres à une mort inévitable.

Vous êtes face à un paysage qui frise la perfection, des lignes pures, une palette de couleurs extraordinaires : de l’orange, au rouge des sables et le bleu intense du ciel. Un recoin du monde sublime et préservé.

Le climat ici est extrême, même en hiver. Vous devez impérativement avoir avec vous au moins 2l d’eau, de la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil. Sachez que le soleil se reflète également vers le haut depuis le sable !

Admirez l’immense cirque de dunes de sable dont certaines figurent parmi les plus hautes au monde (Big daddy atteint les 325 m de haut). Vous pourrez décider de partir à son ascension pour une vue plongeante sur Deadvlei.

Votre randonnée continue vers le tout aussi célèbre site de Sossusvlei. Vous y ferez une pause-café au pied de la dune avec fruits de saison et biscuits maison.

Vous serez de retour à Sesriem en fin de matinée.

Votre déjeuner (inclus) généreux sera servi sous l’un des majestueux arbres Camel Thorn (erioloba) dans une ambiance « Out of Africa ». ​​

Ce déjeuner hors normes sera servi sur une élégante table avec tout le confort d’un vrai restaurant de brousse.

Après déjeuner, vous visiterez le Canyon de Sesriem, situé à quelques kilomètres de Sesriem.

La rivière Tsauchab sculpta ici la roche sédimentaire au cours de millions d’années pour former ce joli canyon. Vous découvrirez l’intérieur du canyon, long d’environ 1km de long et profond d’environ 30m.

Les colons afrikaaners visitant la région nommèrent ainsi le canyon du fait qu’ils aient dû utiliser six (« ses ») sangles en cuir (« riem ») attachées ensemble pour créer une corde assez longue pour extraire de l’eau du fond du canyon.

Vous serez de retour au lodge vers 16h00.

Le reste de l’après-midi invitera au repos et à méditation dans ce lieu magique sans pareil. Vous pourrez explorer à pied les environs. Cet environnement certes inhospitalier regorge de trésors cachés.

Avez-vous observé les nids de tisserands communautaires (Philetairus socius) sur les acacias ou parfois les poteaux électriques ? Ces nids sont les plus grands construits par un oiseau et peuvent abriter plus d’une centaine de couples, contenant plusieurs générations à la fois. Ils se composent de chambres séparées, chacune étant occupée par un couple (parfois avec une progéniture). Ils sont très structurés et permettent un contrôle de la température : les « chambres » centrales retiennent la chaleur et sont utilisées pour le repos nocturne. Les « chambres » extérieures sont ombragées pendant la journée et maintiennent des températures de 7 à 8°.

Le nid apparaît comme une grosse botte de foin dans l’arbre. En revanche, en vous installant en dessous, les entrées des « chambres » peuvent être vues, donnant un aspect en nid d’abeille. Toutefois faites attention car ces nids sont souvent prisés par les serpents, qui mangent les œufs et aussi les guêpes qui défendent le nid contre d’éventuels prédateurs et bénéficient, par la même occasion, d’une augmentation des proies (mouches), qui peuvent être attirées par les excréments d’oiseaux.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double à Hoodia Desert Lodge (ou similaire).

Jour 4 : Survol en montgolfière puis Route vers Walvis Bay – 320km – 4h

Ce matin, le réveil sera encore un peu plus matinal que la veille mais le jeu en vaut largement la chandelle puisque votre rêve d’enfant va enfin se réaliser : vous allez survoler les dunes du Namib en montgolfière.

Au lever du soleil, envolez-vous avec le vent pendant une heure, au-dessus des océans de sable, des vues infinies d’ombres et de lumières. Le mélange surprenant de paix et d’adrénaline, le calme du désert et la soudaine explosion de couleurs.

À l’atterrissage, vous revenez sur terre avec un petit-déjeuner au champagne installé au milieu de nulle part pour vous remettre de vos émotions.

Votre pilote vous remettra un certificat de vol avant de reprendre le chemin du lodge.

Vous quitterez Sesriem en direction de la côté Atlantique et un climat plus contrasté.

Vous passerez à proximité de l’oasis de Solitaire, mondialement connu pour sa tarte aux pommes et ses carcasses en tout genre. Vous y trouverez aussi une station-service et un magasin général.

Vous traverserez le Tropique du Capricorne. Cette ligne invisible est actuellement située à une latitude de 23°26′11.9″.

Vous franchirez ensuite le canyon de la rivière Kuiseb. Cette rivière éphémère trouve sa source à l’ouest de Windhoek dans les Khomas Highland. De là, elle progresse vers l’ouest à travers le désert du Namib jusqu’à Walvis Bay.

C’est dans cette région pourtant si inhospitalière que Henno Martin et Hermann Korn, 2 géologues Allemands survécurent pendant plus de 2 ans pour échapper à l’emprisonnement pendant que la Seconde Guerre mondiale les contraignaient à s’isoler.

Découvrez sur votre trajet l’arbre emblématique de la Namibie : l’aloès géant carquois (kokerboom), Aloe dichotoma. Il s’agit en fait d’une plante parfaitement adaptée aux zones désertiques (températures extrêmes et sol infertile). Elle peut atteindre 3 à 5m de haut. Elle tire son nom du fait que les chasseurs-cueilleurs San utilisaient ses branches molles pour faire des carquois pour leurs flèches. Elle fleurit d’un jaune canari en hiver. Des nuées d’oiseaux et de sauterelles sont attirées par son nectar, et les babouins déchirent les fleurs pour obtenir la liqueur sucrée.

Vous passerez à distance de la dune N°7 qui est la plus grande dune de Namibie (pas la plus haute en termes d’altitude). Elle mesure 383m.

Vous commencerez à apercevoir au loin l’océan et la ville de Walvis Bay où vous séjournerez pour 2 nuits.

Petite ville et port de pêche, Walvis bay est calme et loin de l’agitation de sa voisine Swakopmund.

Déjeuner libre (à votre charge).

Cette après-midi, vous pourrez choisir de vous détendre à votre hôtel ou bien participer à l’une des activités disponibles à Swakopmund situé à 30km plus au nord.

Alternativement, une balade autour du lagon vous permettra d’admirer pélicans, flamants roses et autres milliers d’oiseaux qui résident dans la baie.

Swakopmund offre un large choix d’activités pour tous les âges et tous les centres d’intérêt.

Ces excursions devront être réservées, soit par notre intermédiaire soit directement sur place au moins 5 jours à l’avance.

Notre article sur nos activités préférées à faire à Swakopmund et Walvis Bay sur notre blog ici.

Voici une liste non-exhaustive des activités disponibles à partir de Swakopmund :

Survol des dunes en avion (1h30 à 2h15) : prenez de la hauteur pour découvrir les paysages grandioses du Namib, en avion type Cessna. Il existe différentes formules pour survoler la partie sud dont Sossusvlei ou la partie nord et la côte des squelettes (Skeleton Coast) avec ses nombreuses épaves de navire.

Excursion Living desert (1/2 journée) : une expédition en 4×4 dans les dunes avec guide local expert de cette région. Vous serez à la recherche des créatures énigmatiques qui peuplent les environs (lézards, geckos, araignées, serpents, caméléons, insectes, etc.).

Des activités sportives pour faire monter votre adrénaline sont également disponibles : saut en parachute à 12 000 pieds au-dessus du désert (seul ou en tandem), expédition guidée en quad (entre 1 et 3h) dans les dunes, sand boarding une sorte de « surf des sables » et pour les plus courageux, un plongeon dans les eaux de l’Atlantique…

Dîner à Anchers (hors boissons) et nuit en suite nuptiale B&B à The Rez (ou similaire)

Jour 5 : Croisière sur la lagune et excursion à Sandwich Harbour.

Aujourd’hui une nouvelle journée inoubliable vous attend avec un combiné safari marin et excursion à Sandwich Harbour.

Vous avez rendez-vous à 9h au port de Walvis Bay pour une excursion très informative à la découverte des oiseaux et mammifères marins qui peuplent cette région.

L’itinéraire débute par les parcs à huîtres près du phare de Pelican Point et ses otaries à fourrure du Cap (Arctocephalus pusillus).

Il y a quelques différences entre les otaries à fourrure et les « vraies » otaries. Premièrement, les otaries à fourrure ont de petites oreilles sur les côtés de la tête, tandis que les vraies otaries n’ont pas d’oreilles externes. Les otaries à fourrure ont également de plus grandes nageoires avant, qu’elles utilisent pour se propulser dans l’eau, contrairement aux vraies otaries qui se déplacent à l’aide de leurs nageoires arrière.

A l’âge adulte, les mâles pèsent jusqu’à 350 kg et les femelles environ 80 kg, mais peuvent atteindre 150 kg. A la période des naissances, en octobre/novembre, les bébés font presque doubler la population. La colonie de Cape Cross à 150km au nord, abrite plus de 70 000 otaries.

Vous pourrez aussi observer goélands, cormorans, pélicans et flamands roses. Tous profitent de l’abondance de nourriture dans les eaux froides de l’Atlantique.

Ces oiseaux permettent à Walvis Bay d’extraire une ressource inépuisable : le guano. Bird Island est une plate-forme artificielle au large des côtes de Walvis Bay. Elle sert de lieu de reproduction pour les oiseaux (principalement les cormorans du Cap) et produit du guano, qui est collecté et vendu.

En saison (de juillet à novembre), de grands mammifères tels que la baleine franche australe et le rorqual à bosse sont souvent repérés. Les dauphins, tout comme le poisson-lune (mola mola) et les tortues luth sont eux aussi fréquemment observés.

Ne soyez pas surpris de voir des passagers supplémentaires embarquer en cours de traversée… on vous laisse la surprise.

Vous dégusterez à bord des huîtres locales et (encore) une coupe de champagne.

Vous serez de retour vers 12h pour un déjeuner (rapide) sur place (inclus).

A 13h, votre aventure continue avec une excursion pour booster votre niveau d’adrénaline. Des dunes de sable géantes se jettent dans l’océan, créant des paysages à couper le souffle. Vous vous dirigez vers Sandwich Harbour !

Après une courte pause à la lagune de Walvis Bay, vous continuez vers le delta de la rivière Kuiseb, un lit de rivière asséché où il est courant de croiser des springboks.

Si le temps et les marées le permettent, vous vous dirigerez directement vers la lagune de Sandwich Harbour, l’une des zones humides les plus riches et uniques d’Afrique australe. Coincée entre la mer et les dunes du Namib, l’eau potable qui s’infiltre dans l’aquifère permet à la végétation de se développer à la base des dunes.

S’il n’est pas possible de se rendre à Sandwich Harbor à cause des marées, vous aurez la chance de voir la zone depuis l’un des nombreux belvédères et aurez le temps de marcher, photographier, sans oublier…une petite coupe de champagne accompagnée d’une sélection de collations salées et sucrées et d’huîtres.

Le chemin du retour vous fera découvrir la faune et la flore typiques de la région. Les animaux qui ont développé des techniques d’adaptation au climat désertique comme par exemple : le chacal à dos noir, le ténébrion du désert (Onymacris unguicularis), l’araignée dansante, surnommée la « dame blanche du Namib » (Leucorchestris arenicola), la taupe dorée (Eremitalpa granti), le springbok, l’oryx, la hyène brune et l’autruche.

Vous serez de retour vers 16h30 avec pleins de souvenirs et d’émotions en poche.

Dîner à The Raft (hors boissons) et nuit en suite nuptiale B&B à The Rez (ou similaire)

Jour 6 : Route vers le Damaraland – 360km – 4h30

Vous quitterez Walvis bay de bonne heure ce matin pour une matinée de route vers la région du Damaraland.

Vous longerez la côte Atlantique sur la C34 vers le nord via Henties Bay. Cette petite ville est très populaire auprès des touristes Namibiens amateurs de pêche et de 4×4 durant les vacances d’été (décembre).

Vous y retrouverez de nouveau les pistes couvrant votre 4×4 d’une poussière blanche si typique.

Vous passerez à proximité d’Uis, cet ancien village minier. Au 20ème siècle la mine d’Uis était la plus grande mine d’étain à ciel ouvert du monde. Elle ferma ses portes en 1991 car peu rentable jusqu’à sa réouverture partielle en 2010.

Vous y trouverez une station-service, un restaurant et … des palmiers Makalani.

La hauteur et la forme de ces palmiers les rendent visibles dans les paysages de faible altitude d’arbustes et d’acacias. Ils produisent une noix très dure – la peau brun foncé recouvrant un noyau de couleur ivoire – appelée « ivoire végétal ». Les sculpteurs transforment ces noix en objets d’art. Malgré la petite surface sur laquelle ils doivent travailler, ils façonnent leurs sujets avec des détails incroyables.

Retrouverez le portrait de notre ami sculpteur Collen et ses créations ici, disponibles à la vente (nous contacter).

Vous pénètrerez ensuite dans l’incroyable région du Damaraland. Une région austère et sauvage, aux paysages tourmentés, l’un des derniers territoires du continent où zèbres, oryx, girafes et rhinocéros noirs vivent en dehors des limites des parcs nationaux. Un formidable changement d’atmosphère et de couleurs.

Vous arriverez en début d’après-midi à votre hébergement. Voici encore un lieu hors du commun mais tellement bien intégré dans son environnement. Vous y séjournerez 2 nuits en pension complète.

Vous serez subjugués par la beauté et l’originalité du site. Nous avons sélectionné cet établissement pour son cadre unique mais aussi son action de protection de l’environnement. Le manager du camp vous présentera à votre arrivée son établissement et son fonctionnement.

Vous découvrirez votre suite et sa vue splendide sur les environs. Prenez quelques minutes pour savourer la plénitude et la sérénité de ce lieu exceptionnel.

Vous avez rendez-vous à 15h avec votre guide local pour une excursion vers les sites historiques et géologiques présents dans les environs : les gravures rupestres de Twyfelfontein, la montagne brulée et les « tuyaux d’orgue ».

Votre guide spécialiste du site de Twylfelfontein vous conduira à travers les roches granitiques à la recherche des pétroglyphes (gravures rupestres) San. On en dénombre environ 2 500, datant de 1 000 à 10 000 ans. Il est remarquable de penser qu’aucun outil métallique ne fut utilisé mais simplement des outils en quartz. Les motifs des gravures rupestres sont d’une part des scènes de chasse et d’autre part les nombreux animaux (antilopes, zèbres, girafes, lions, etc.).

Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Vous poursuivrez par la montagne brûlée qui est une colline formée de coulée de lave. Le calcaire forma la montagne il y a environ 200 millions d’années. Il y a environ 120 millions d’années, la lave volcanique pénétra dans le calcaire et provoqua un métamorphisme donnant à la montagne sa couleur distinctive.

Les tuyaux d’orgue sont des cylindres basaltiques formés il y a environ 150 millions d’années.

Retour au camp en fin de journée, juste à temps pour le coucher de soleil sur votre terrasse privative.

Dîner (inclus) et nuit en bungalow à Camp Kipwe (ou similaire).

Jour 7 : Damaraland – Traque des éléphants du désert et rhinocéros

Ce matin vous profiterez du lever de soleil en participant à une excursion en véhicule 4×4 à la découverte de la région et à la recherche des animaux qui la peuplent.

Tentez votre chance à la traque de 2 des big 4 Namibiens : l’éléphant (du désert) et le rhinocéros noir.

Il ne reste que quelques-uns de ces fameux éléphants adaptés au désert !

Cet animal unique est capable de survivre dans des conditions difficiles qui seraient dévastatrices pour tout autre éléphant.

La localisation de ces éléphants dépend fortement de la pluviométrie récente. Ces animaux parcourent de longue distance pour s’alimenter et s’abreuver ; jusqu’à 70km par jour.

Il est dit que les matriarches mémorisent les sources d’eau et chaque année conduisent les troupeaux vers les mêmes endroits.

Un petit nombre de rhinocéros noirs survit également dans ces zones désertiques. Cet animal en voie de disparition a vu sa population en Afrique australe chuter depuis 2010 à cause du braconnage. La corne de rhinocéros, pourtant faite de kératine et sans aucun bénéfice sur la santé avéré, est très populaire sur le marché Asiatique.

La population actuelle de rhinocéros noirs en Namibie représente environ 50% de l’ensemble de l’espèce encore en liberté.

Saurez-vous différencier le rhinocéros noir et le blanc ? Lequel est « blanc », lequel est « noir » ?

Notre article ici pour différencier rhinocéros blanc et rhinocéros noir sur le blog.

Savez-vous d’où vient le nom rhinocéros noir ? Il s’agit d’un malentendu. Au 19ème siècle, les colons Hollandais décrivaient le rhinocéros par « wit » en Afrikaans. Les colons Anglais, fraîchement arrivés, comprirent « white » (blanc). Il s’agissait en effet de « wye » (« wide » en Anglais, large) faisant référence à la largeur de la mâchoire du rhinocéros « blanc ». Par soucis d’opposition, ils nommèrent l’autre espèce, rhinocéros noir. Les 2 espèces sont bel et bien grises !

Vous ferez une pause-café en pleine nature pour déguster une boisson et un muffin autour d’une discussion animée avec votre guide et compagnons de safari du jour.

Vous serez de retour au camp en fin de matinée.

Déjeuner (inclus) sur place.

L’après-midi est libre pour profiter de la piscine ou de votre terrasse.

Vous pourrez aussi choisir de vous balader à pied dans les environs. Un chemin de randonnée est délimité et apporte des informations sur les arbres et plantes de la région.

Sur votre chemin, vous ne manquerez pas d’apercevoir une plante typique de la région : Euphorbia damarana. Cette plante se compose de tiges grisâtres pouvant atteindre les 2,5m de haut. La plante est considérée comme l’une des plantes les plus toxiques de Namibie. Le latex qu’elle contient est hautement toxique donc n’y touchez pas ! Les San l’utilisaient pour chasser. Ils trempaient le bout de leurs flèches dans le liquide blanc avant de viser leurs proies, les affaiblissant et rendant la chasse plus efficace.

Dîner (inclus) et nuit en bungalow à Camp Kipwe (ou similaire).

Jour 8 : Route vers la réserve d’Ongava et le Parc National Etosha – Safari – 320km – 3h30

Vous quitterez ce lieu enchanteur pour rejoindre en fin de matinée la réserve privée d’Ongava, en lisière du temple de la vie sauvage en Namibie : le Parc National Etosha.

Vous ferez 2 courts arrêts sur votre trajet : la forêt pétrifiée puis Vingerklip.

Les scientifiques pensent qu’une énorme inondation a transporté ces troncs jusqu’à l’endroit où ils se trouvent aujourd’hui, ainsi que beaucoup de sable et de boue. Ils ont ainsi été « pétrifiés » et ont conservé leur aspect d’origine. On considère que ces arbres seraient vieux d’environ 280 millions d’années. Il faut préciser que ces arbres n’existent plus en Namibie aujourd’hui et seraient vraisemblablement les ancêtres des sapins et épicéas.

En plus des troncs d’arbres pétrifiés, de beaux spécimens de Welwitschia Mirabilis peuvent être vus ici.

La Welwitischia Miralibis doit son nom à Friedrich Welwitsch, un botaniste qui découvrit la plante au milieu du 19ème siècle en Angola. Le Welwitschia est souvent appelé un « fossile vivant » car ce sont des plantes à très longue durée de vie. Certains Welwitschias auraient 1 500 ans et même plus. Les plantes sont endémiques du désert du Namib et se composent uniquement d’une racine, d’une petite tige et de deux feuilles.

Vingerklip est un énorme « doigt de pierre » se tenant verticalement dans les airs ; C’est l’une des formations rocheuses les plus célèbres et les plus remarquables de Namibie.

Vous arriverez ensuite à Outjo, porte d’accès au parc. Cette petite ville de 7 000 habitants, vit essentiellement du tourisme de passage depuis/vers Etosha.

Vous pourrez faire un arrêt gourmand à la boulangerie Bäckerei Outjo qui propose de délicieuses spécialités salées et sucrées. Si nécessaire, banque, station-service, supermarchés et pharmacie sont disponible sur place.

Vous arriverez à la réserve privée d’Ongava où vous séjournerez 3 nuits à Ongava Lodge (ou similaire) en pension complète (hors boissons).

En 1991, plusieurs familles transformèrent 4 élevages de bétail improductifs en une réserve privée de 30 000 hectares qui est maintenant un refuge pour de grandes concentrations d’animaux sauvages.

Le manager du lodge et/ou votre futur ranger vous présentera l’établissement et son fonctionnement (horaires des repas, activités, consignes de sécurité etc.).

Le déjeuner sera servi en début d’après-midi et vous pourrez ensuite prendre possession de votre chalet avant le départ en safari en milieu d’après-midi.

Après le « tea-time » il sera temps de partir pour votre premier safari.

Notre guide « fait maison » de la faune sauvage Africaine (en Français) est téléchargeable gratuitement ici.

Le safari de l’après-midi sera une chance supplémentaire de photographier les animaux encore discrets et difficile à localiser comme le guépard ou le léopard.

Saurez-vous faire la différence entre les deux ? La corpulence, les tâches, la posture… plusieurs indices. Plus de détails dans notre article léopard vs guépard ici sur notre blog.

G&T (Gin & Tonic) en plein brousse ? Of course ! Vous profiterez de l’occasion et la bonne ambiance qui règne pour échanger avec votre guide ranger et vos compagnons de safari. L’heure est à l’échange et au partage… de biltong (viande séchée Sud-Africaine).

Vous serez de retour au lodge au crépuscule (ou même peut être de nuit).

Dîner (inclus) et nuit en chalet double à Ongava Lodge (ou similaire)

Jour 9 et 10 : Safari dans la réserve d’Ongava et dans le Parc National Etosha.

Le réveil pour vos safaris sera matinal. Ce sont les meilleures heures pour traquer les félins et tout particulièrement le léopard et lion. En revanche, le guépard est un chasseur diurne qui aime les grandes plaines. N’oubliez pas vos jumelles pour les observer à distance.

Un café et un muffin en plein cœur de la savane, ça vous dit ? C’est la tradition, vous y prendrez goût. Cette pause sera toujours la bienvenue après les secousses matinales du 4×4.

Retour au lodge pour le petit-déjeuner (type brunch).

Soyez prêt pour votre prochain safari vers 16h.

Durant un safari, vous pouvez compter sur les yeux expérimentés du ranger et tracker. Néanmoins, vous pourrez aussi essayer de localiser les animaux.

Notre conseil : balayer le paysage de droite à gauche (comme pendant un match de tennis) et ne chercher pas à « voir » un animal en particulier mais un mouvement, une couleur qui se démarque de son environnement, une forme etc. Vous verrez, votre œil va s’exercer au fur et à mesure des safaris.

La saison sèche (mai à octobre) est le meilleur moment pour faire un safari en Namibie. Le manque d’eau conduit les animaux à se rassembler autour des principales sources d’eau. Qui dit herbivores dit prédateurs. Les scènes de chasse sont grandioses. Le spectacle, parfois cruel, de la nature se déroule devant vos yeux. N’oubliez pas de recharger vos batteries d’appareil photo avant de partir en safari.

Certains de vos safaris pourront se dérouler dans le Parc National Etosha.

Le parc couvre une superficie de près de 22 912 km² et est entièrement clôturé pour la protection des animaux. 5 000km² constitue l’Etosha Pan (un lac salé asséché). Cette vaste dépression de 120 km de long sur 72 km de large s’est progressivement asséché il y a environ 12 millions d’années laissant place à une large étendue blanche.

Inauguré en 1907, il couvrait à l’époque une surface de 80 000km². Pour des raisons politiques, sa surface diminua progressivement, jusqu’à ce qu’elle soit réduite à sa superficie actuelle en 1975.

Nos conseils pour un safari réussi sont ici et les conseils d’expert de notre photographe animalier sont à retrouver ici sur notre blog.

Etosha offre sans conteste l’un des plus beaux panoramas de la faune sauvage d’Afrique où se côtoient 114 espèces de mammifères, 340 variétés d’oiseaux et 110 espèces de reptiles. Les Big 4 (pas de buffles ici) sont présents et peuvent être observés aux nombreux points d’eau.

Vous pourrez aussi profiter du point d’eau depuis le salon principal.

Déjeuner, dîners (inclus) et nuits en chalet double à Ongava Lodge (ou similaire).

Les repas sont servis dans la salle à manger principale sous le chaume ou sur la terrasse à manger sous les étoiles.

Jour 11 : Route vers Windhoek – 430km – 4h15

Profitez d’un dernier safari avant de quitter la réserve.

Sur votre trajet, vous passerez à nouveau par Outjo. Ne culpabilisez pas de mourir d’envie d’une pâtisserie allemande…

Puis vous traverserez Otjiwarongo. Le nom signifie « lieu des vaches grasses » en Herero. Certaines des meilleures fermes d’élevage de bovins se trouvent dans la région. Celle-ci offre des conditions relativement bonnes pour l’élevage de bovins : forte pluviométrie et terrains fertiles,créant ainsi de bons pâturages.

Votre dernière étape avant la capitale est Okahandja ; Vous pourrez y faire un arrêt sur le marché d’artisanat. Vous y trouverez de l’artisanat magnifiquement sculpté de bonne qualité et à des prix raisonnables. La règle d’or de tout achat est d’abord la négociation. C’est tout un art mais l’important est de garder le sourire, être poli et être satisfait de son achat.

Vous arriverez à Windhoek en milieu d’après-midi.

Dîner libre (à votre charge) et nuit à Montebello Guest House (ou similaire).

Vous pourrez déambuler dans le centre-ville en quête de vos derniers achats souvenirs. Vous trouverez quelques boutiques et le marché Himba sur Independance Avenue.

Pour ceux à qui la nature et l’aventure manqueraient déjà, vous pourrez vous s’éloigner un peu et faire un safari à pied dans la réserve de Daan Viljoen, à la recherche d’oiseaux, zèbres, gnous et autres antilopes.

Pour ceux à qui le contact humain et la civilisation auront manqué, nous vous recommandons une visite du quartier de Katutura où vit une grande partie de la population noire de Windhoek : ambiance 100% Namibie garantie (seulement accompagnés par un guide local).

Vous avez rendez-vous pour la restitution de votre véhicule 4×4 à 16h30. Notre équipe sur place pour transférera ensuite vers votre hébergement.

Pour conclure votre lune de miel en beauté, nous avons sélectionné votre hôtel pour une dernière nuit en Namibie inoubliable.

Situé à 30km hors de Windhoek dans une réserve naturelle de 3 200ha, le lodge fait partie de la fondation Naankuse créée en 2003 par Dr. Rudie et son épouse Marlice van Vuuren. La fondation a pour vocation de soutenir la population San à travers différents projets. Elle agit également pour la protection animale et notamment à travers des actions de sensibilisation du public et le centre de réhabilitation animalier situé sur la réserve.

Vous pourrez participer à l’une des activités proposées par le lodge (inclus), parmi lesquelles des nourrissages et approche d’animaux ou encore une découverte de la culture San.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double B&B à Naankuse Lodge (ou similaire).

Jour 12 :  Windhoek – FIN DU VOYAGE

Votre aventure en Namibie touche à sa fin. Après le déjeuner, vous serez conduits à l’aéroport Hosea Kutako pour votre vol en début d’après-midi.

Contact(+27) 65 675 5083
Total: 6,310.00€ à partir de 6,310.00€ /personne

info@africanhearttravel.com