Le grand Zimbabwe

Lycaons Zimbabwe
Daily Tour 16 jours & 15 nuits
Zimbabwe Zimbabwe

Résumé de l’itinéraire

Partez à la découverte d’un pays méconnu et pourtant au fort potentiel. Riche d’histoire, de cultures et de faune sauvage, le Zimbabwe est une destination fascinante que vous découvrirez durant ce périple, en autotour avec un véhicule 4×4, pendant 16 jours.

Cet itinéraire intitulé « grand Zimbabwe » vous fera découvrir les sites les plus prestigieux du pays dont une grande partie sera une approche de cette nature riche et préservée. Vous parcourrez environ 2 200km à travers le pays, pour un road-trip inoubliable, hors des sentiers battus.

Votre périple débutera à la cité des rois, au cœur du Matebeland, Bulawayo. Cette jolie métropole aux grandes avenues mérite qu’on s’y attarde pour son patrimoine architectural, ses musées et galeries.

Vous n’aurez que 35 km à parcourir vers votre première destination : le Parc National Matobo. Offrant une grande variété d’activités (randonnées, visite de villages, safaris etc.), celui-ci constituera une bonne entrée en matière.

Votre prochaine destination vous fera plonger dans l’histoire du pays, grâce à l’exploration des ruines de Great Zimbabwe. Ce site exceptionnel témoigne d’un passé florissant pour ce pays désormais si tourmenté.

Vous passerez une nuit dans la capitale, Harare, l’une des plus belles villes du continent africain. La ville est grande, aérée, moderne et surtout très végétalisée. Le patrimoine culturel et historique n’est pas en reste avec de nombreux musées passionnants à découvrir.

Le fleuve Zambèze prend sa source en Zambie et se jette dans l’Océan Indien au Mozambique. Dans son cours, il alimente le lac Kariba et les lacs de Mana Pools et plonge dans une faille de plus de 100m créant les Chutes Victoria. Vous visiterez tous ces lieux et le Zambèze sera votre fil rouge sur cette partie du voyage.

Vous quitterez la civilisation pour retrouver le monde sauvage et les contrées perdues du Parc National Mana Pools au nord-est du pays. Ces paysages grandioses associés à une faune abondante, en font une destination incontournable du Zimbabwe.

En amont du Zambèze, vous découvrirez la plus grande réserve d’eau artificielle d’Afrique (5 400km²), le lac Kariba. Vous pourrez vous adonner à la pêche, l’ornithologie et partir en safari à pied à la recherche des éléphants.

Temple de la faune sauvage au Zimbabwe, le Parc National Hwange est votre prochaine étape, et pas des moindres. Soyez prêts à être éblouis et charmés par une nature sauvage abondante.

Clos du spectacle, merveille parmi les merveilles, les Chutes Victoria vous attendent pour une ultime aventure le long du Zambèze.

À partir de 7 550€/personne – sur la base de 2 personnes


Sont inclus.e.s
  • Hébergements en chambre double/twin B&B
  • Pension complète (Matobo, Mana Pools, Kariba & Hwange) hors boissons
  • Location d’un véhicule 4×4 équipé d’un téléphone satellite et un GPS
  • E-carnet de voyage
  • Frais de dossier

Ne sont pas inclus.e.s
  • Vols
  • Entrée et droits de conservation dans les parcs et réserves
  • Visas
  • Activités optionnelles
  • Boissons
  • Augmentation des frais d’entrée dans les parcs nationaux
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires.

Points forts

  • Un circuit inédit à travers le diamant brut d’Afrique australe, le Zimbabwe, entre histoire, culture et safari
  • Location d’un véhicule 4×4 tout équipé avec téléphone satellite et GPS inclus
  • Hébergements authentiques, confortables et bien situés – pension complète
  • Parc National de Matobo Hills : randonnées, formations géologiques surréalistes, safaris en 4×4 à la recherche des rhinocéros, visite de villages
  • Ruines de Great Zimbabwe : la cité
  • Harare : la capitale du Zimbabwe et ses centaines de jacarandas
  • 3 nuits dans le Parc National Mana Pools : safaris en 4×4, à pied ou en bateau
  • 3 nuits près du lac Kariba : couchers de soleil incroyables, pêche et safari
  • 3 nuits dans le Parc National Hwange : le parc le plus populaire du Zimbabwe avec ces milliers d’éléphants
  • Clos du spectacle, le site UNESCO des Chutes Victoria
  • Nombreuses possibilités de safaris à pied

Galerie photos “Le grand Zimbabwe”

Jours 1 et 2 : Bulawayo – Parc National de Matobo – 65km – 1h

Bienvenue au Zimbabwe. Coincé au cœur de l’Afrique, ce pays est un diamant brut au potentiel grandissant. Riche en ressources naturelles (y compris en diamants), agriculture et d’un passé prospère, le Zimbabwe est aujourd’hui souvent mis à l’écart des circuits touristiques, à tort (et à raison aussi).

Vous atterrirez en fin de matinée à l’aéroport Joshua Nkomo de Bulawayo. Notre représentant local vous accueillera et vous accompagnera pour la bonne prise en main de votre compagnon de voyage, votre 4×4 !

Vous pourrez ensuite prendre la route vers le centre-ville pour un déjeuner et une introduction en douceur à la vie urbaine dans cette métropole d’un million d’habitants. Capitale de la région du Matebeland, Bulawayo est la deuxième plus grande ville du Zimbabwe.

La ville possède de beaux bâtiments victoriens anciens situés sur de larges rues bordées d’arbres et entourée de magnifiques parcs, le tout lui donnant une atmosphère détendue.

Bulawayo abrite le principal musée du pays, le musée d’histoire naturelle, mais aussi un musée ferroviaire, une galerie d’art, des théâtres, le centre d’art et d’artisanat de Mzilikazi (où vous pourrez faire vos achats souvenir, avec une large sélection de sculptures habilement conçues, de vannerie, de poterie, de perlage et de menuiserie – le tout réalisé par la population locale.

Parmi les options que nous pouvons suggérer pour déjeuner : Déjà-vu Coffee shop (joli jardin, cuisine variée, y compris locale), Earth Café (pâtisseries home-made à ne pas manquer) ou encore Indaba book café (super service et cuisine maison).

L’une des principales attractions touristiques du Matebeland est le Parc National de Matobo où vous passerez les 2 prochaines nuits.

En quittant la ville vers le sud, vous commencerez à observer de nombreux affleurements de granit. Ils augmentent en nombre et en taille à mesure que vous vous éloignez de la ville. Au moment où vous pénètrerez dans le parc, vous découvrirez un paysage unique et étonnant.

Matobo vient d’un mot Tshivenda, “matombo” qui signifie « pierres ».  Les ancêtres des peuples Kalanga et Venda, premiers habitants de cette région, nommèrent le parc pour des raisons évidentes.

Cette région, d’une superficie d’environ 310 000 hectares, dont 44 500 forment le parc national, a son point culminant à 1 549 m, le mont Gulati. Ce parc national est le plus ancien du Zimbabwe ; il fut créé en 1926. C’est aussi un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2003.

Une partie du parc national, au nord, réservée pour la faune sauvage (100km²) héberge une grande biodiversité : 175 espèces d’oiseaux (dont une très grande concentration d’aigle de Verreaux), 88 mammifères, 39 serpents et 16 espèces de poissons.

Parmi les grands mammifères, on y trouve une très belle population de rhinocéros (blancs et noirs), réintroduits ici après des programmes de conservation réussis. Vous pourrez faire un safari en 4×4 (game drive) ou à pied avec un guide ranger pour tenter de les approcher.

On y trouve des hippopotames, girafes, phacochères, zèbres, élands, hippotragues rouanne et gnous. Il n’y a ici ni lions ni éléphants, mais Hwange et Mana Pools vous les feront découvrir.

Il contient également une grande population de léopards, que les plus chanceux pourront peut-être débusquer au crépuscule. Le parc aurait la plus forte densité (au monde) de ce félin discret. Les léopards ayant une préférence pour les habitats rocheux, ce n’est pas surprenant.

Au-delà de sa faune et sa flore, le parc est aussi un lieu historique et géologique majeur, sans doute l’un des plus spectaculaires du monde.

Vous pourrez découvrir une ou plusieurs des grottes qui abritent des peintures rupestres San datant de 1 500 à 10 000 ans.

Mzilikazi, le premier grand roi du peuple Ndebele, est enterré dans une grotte secrète à l’est des collines tandis que Cecil John Rhodes, le colonialiste britannique du 19ème siècle, qui donna son nom à la Rhodésie (ancien nom du Zimbabwe) a choisi d’être enterré sur le sommet de Malindidzimu (la « colline des esprits bienveillants »). C’est un endroit que Rhodes appela « a view of the world » (une vue sur le monde), vous comprendrez pourquoi… Une courte promenade vous conduira à sa tombe. Celle-ci est creusée dans le granit et entourée d’un amphithéâtre naturel de rochers massifs avec une vue incroyable à 360° sur la région.

Vous séjournerez 2 nuits en chalet double/twin – en pension complète – dans un hébergement original fait de pierres et chaume parfaitement intégré dans son environnement : Big Cave Camp (ou similaire).

Jours 3 et 4 : Ruines de Great Zimbabwe – 350km – 4h30

Ce matin, vous quitterez le parc Matobo en direction de Bulawayo puis prendrez le cap vers l’est (sur l’A6) en direction de Masvingo.

À un peu moins de 30 km au sud-est de Masvingo, se trouvent les vestiges les plus extraordinaires d’Afrique sub-saharienne. Formés de pierres de granit régulières et rectangulaires, soigneusement placées les unes sur les autres, elles sont les ruines d’un complexe gigantesque. Les murs mesurent jusqu’à 6 mètres d’épaisseur et 11 mètres de hauteur, une vraie forteresse.

La zone centrale des ruines s’étend sur environ 80 ha, faisant de Great Zimbabwe la plus large collection de plus de 150 ruines de pierres dispersées au Zimbabwe et au Mozambique.

On estime que les ruines centrales et la vallée environnante abritaient une population de 10 000 à 20 000 personnes.

Avec une économie basée sur l’élevage du bétail, les cultures et le commerce, Great Zimbabwe était au cœur d’un empire commercial florissant du 12ème au 15ème siècle.

Les archéologues y trouvèrent des perles de verre et de la porcelaine de Chine et de Perse, ainsi que des pièces d’or, témoignant des relations commerciales que le royaume entretenait avec le monde extérieur. Les ressources naturelles à proximité – or, ivoire, cuivre et bronze – auraient donc été la monnaie d’échange de l’époque.

Le site fut en grande partie abandonné au 15ème siècle. Avec le déclin de la ville, ses techniques de travail de la pierre et de la poterie semblent avoir été transférées vers le sud à Khami (désormais également en ruines).

Les explorateurs portugais ont probablement observé ces ruines au 16ème siècle, mais ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que leur existence fut confirmée, conduisant à de nombreuses recherches archéologiques.

À la fin du 19ème siècle, de nombreuses figurines en stéatite (ou pierre à savon) en forme d’oiseau ont été trouvées dans les ruines ; cet oiseau du Zimbabwe (a priori un aigle-pêcheur) est devenu plus tard un symbole national, incorporé dans le drapeau du pays.

Après des années de polémique et de déni par le pouvoir colonial, il a été conclu au début du 20ème siècle, qu’il s’agissait bien de ruines médiévales d’origine exclusivement africaine ; redonnant à ce chef-d’œuvre local toute sa légitimité et son statut.

Great Zimbabwe est devenu un monument national et site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1986.

Le mot Dzimba dza mabwe, un mot shona qui signifie « maisons en pierre », donna à la Rhodésie, après l’indépendance en 1980, le nom de Zimbabwe.

Le lac Mutirikwi (91 000ha) se situe à proximité de votre hébergement. Il est possible d’y faire une croisière pour observer le coucher du soleil. Vous aurez la possibilité d’observer l’avifaune de la région et qui sait, quelques hippopotames. Il est aussi possible d’y pêcher ; le lac abrite une vingtaine d’espèces de poissons. Le Lake Mutirikwi Recreational Park, à proximité, propose des safaris en 4×4 (game drive) pour découvrir les animaux qui peuplent la région : rhinocéros, hippopotames, crocodiles et une grande variété d’antilopes.

Attention le niveau d’eau du barrage est très aléatoire. Il faudra se renseigner auprès de votre hébergement au moment de votre arrivée.

Vous passerez 2 nuits en chambre double/twin B&B à Ancient City Lodge (ou similaire).

Jour 5 : Harare – 325km – 4h45

Direction plein nord ce matin, sur l’A4 vers la capitale Zimbabwéenne d’Harare (prononcé « a-ra-ré »)

Harare est une belle ville ouverte perchée sur les plateaux centraux du pays. C’est une ville aux bâtiments modernes, larges artères, et nombreux parcs et jardins. Ces rues bordées d’arbres, et notamment de jacarandas, participent à la douceur du climat.

Le patrimoine culturel et historique de la ville est bien préservé et un certain nombre de bâtiments anciens peuvent être découverts sur l’avenue centrale et le long de Robert Mugabe Road.

La National Gallery abrite non seulement une collection nationale intéressante, mais accueille également des expositions internationales itinérantes ainsi qu’une exposition permanente de quelques sculptures Shona exceptionnelles.

Parmi les autres lieux qui valent le détour, citons le Queen Victoria Museum et la Queen Victoria National Library, tous deux en centre-ville, sur l’avenue Rotten Row.

La ville a été aménagée avec de grands espaces ouverts comme le Jardin botanique National de 68 ha avec plus de 900 espèces d’arbres et d’arbustes sauvages de tout le pays.

Les bois de Mukuvisi (280 ha) sont remarquablement préservés et abrite une variété d’oiseaux et d’espèces d’animaux sauvages tels que girafe, zèbre, impala, tsessebe, gnou, cob des roseaux, raphicère et éland.

Si vous voulez faire l’expérience du shopping à la manière traditionnelle de nombreux pays africains, vous devez vous promener au marché ouvert de Mbare. Ici, vous pourrez vous régaler d’un éventail coloré de paniers, de nourriture, de vêtements et d’autres articles. Négociation fortement recommandée !

Pour vos repas, nous pouvons conseiller les 3 restaurants suivants, vous offrant un choix varié (nourriture et ambiance) : Pistachio café (leur cheesecake est à tomber de sa chaise), Amanzi Restaurant que l’on ne présente plus (excellente nourriture et cadre agréable) et pour une ambiance un peu plus « locale », Gava’s où vous découvrirez la tradition du shisa nyama (barbecue).

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chambre double/twin B&B à Jacana Gardens Guest Lodge (ou similaire)

Jours 6, 7 et 8 : Parc National Mana Pools – 400km – 5h45

Vous quitterez la capitale de bonne heure, après le petit-déjeuner, pour une matinée de route (A1) vers le nord du Zimbabwe et un lieu légendaire : Mana Pools [1].

Vous en avez rêvé de cette Afrique, lointaine, sauvage et solitaire, vous y êtes.

S’étendant sur 2 220 km², Mana Pools se caractérise par la diversité de ses habitats et la beauté de ses paysages. Il fait partie des 10 500km² de parcs et de réserves (Sapi et Cherowe) qui vont du barrage du Kariba à l’Ouest à la frontière du Mozambique à l’Est. Cette vaste zone, non-clôturée, permet aux animaux de se déplacer en toute liberté.

Très peu fréquenté, un séjour dans le Parc National Mana Pools offre une expérience authentique de nature sauvage et préservée. Seuls les aventuriers, comme vous, s’y hasardent et, croyez-nous, vous ne serez pas déçus.

Le nom “Mana” signifie quatre dans le langage local Shona. Ceci fait référence aux quatre lacs situés sur les terres proches du Zambèze. Historiquement, les Mana Pools étaient des bras du Zambèze, qui se sont progressivement agrandis. Ils sont devenus des lacs, ainsi le fleuve forma des îles, canaux et autres bancs de sable.

Les deux tiers du parc Mana Pools sont couverts d’une végétation composée de baobabs, acajous, figuiers, acacias géants, savane et forêt de mopanes…). Particulièrement réputé pour ses paysages, ses couleurs et ses couchers de soleil, Mana pools est un sanctuaire de nature préservée. Grâce à cette diversité d’habitats et une présence d’eau permanente, la faune sauvage africaine y abonde : lion, éléphant, hippopotame, buffle, hyène, léopard … téléchargez notre liste d’animaux africains ici.

Mana Pools est aussi connu pour ses éléphants mâles qui se dressent sur leurs pattes arrière pour attraper de feuilles d’arbre fraîches. Vous aurez sans doute déjà vu ces photos circuler, notamment par le National Geographic.

La spécialité de Mana Pools est la possibilité d’approcher à pied ces animaux lors de safaris guidés passionnants. Cette activité est réservée aux personnes de plus de 16 ans en bonne condition physique. Il est possible de faire une balade de 1 à 2h, ou de durées plus longues (jusqu’à une journée entière, elles doivent être organisées à l’avance, avec un supplément à régler sur place.)

Vous séjournerez à Kanga Camp, situé dans une concession privée du parc. C’est un paradis sauvage totalement préservé avec un point d’eau juste en face du camp. Vous pourrez y faire un safari-canapé ! il s’agit d’observer les animaux depuis le confort de la terrasse du camp qui fait face à un point d’eau auquel beaucoup d’animaux se rendent. Spectacle garanti !

Le camp de Kanga fonctionne à l’énergie solaire et comprend six tentes Meru, toutes surélevées sur des plates-formes en bois avec tout le confort.

Pension complète et nuits en chambre double/twin à Kanga Camp (ou similaire)

Jours 9 et 10 : Lac Kariba – 320km – 5h15

Ce matin vous quitterez le parc de Mana pools et sa faune incroyable pour remonter le cours du Zambèze en direction du Lac Kariba.

Lors de la construction du barrage en 1959, une partie de la vallée du Zambèze fut inondée pour créer le plus grand lac artificiel du continent. La zone fut ensuite déclarée réserve animalière (1963) et parc national Matusadona (1975).

Après la création du lac, la végétation se développa sur les rives contribuant ainsi à l’augmentation des populations d’herbivores dont les éléphants, buffles ainsi qu’une grande variété d’antilopes et son lot de prédateurs affamés.

Ce parc est aussi réputé pour ses safaris à pied. Vous aurez peut-être la chance de pouvoir observer les big 5 et les little 5. Retrouvez nos articles sur le blog ici.

Ne manquez pas de faire une croisière sur le lac pour découvrir l’avifaune de cette région. Un grand nombre d’aigles pêcheurs a élu domicile dans la région ainsi que des hérons, cigognes, pluviers, échassiers, oies, cormorans et différents rapaces.

Les amateurs de pêche seront ravis. La région comptabilise plus de 40 espèces de poissons, dont plusieurs types de brèmes, ainsi que les poissons-tigre pour lesquels le Zambèze est célèbre. L’équipement complet peut être loué sur place (en supplément).

Ici, le temps ralentit et les jours défilent lentement alors que vous profitez d’excursions en bateau, d’observation de la faune, de visites d’îles, de douces brises nocturnes et de magnifiques couchers de soleil. La bande-son de Kariba est un clapotis d’eau interrompu par le cri occasionnel de l’aigle-pêcheur ou le rire d’un hippopotame.

Votre hébergement se situe sur une île dans la partie centrale du lac. Elle est accessible uniquement aux guests du lodge pour un maximum de tranquillité. Vous serez accueillis par Steve et Wendy et leur équipe. Le camp se compose de 6 tentes surélevées joliment décorées et qui se fondent dans le paysage.

Pension complète en tente double/twin à Musango Safari Camp (ou similaire).

Jours 11, 12 et 13 : Parc National Hwange – 420km – 5h45

Après le petit-déjeuner, vous prendrez la route vers votre prochaine destination : le Parc National Hwange. Il s’agit de la plus grande réserve animalière au Zimbabwe avec 14 650 km². Ce parc est le résultat de longues années de travail et de développement. Cette région est, pour moitié, constituée de sable du Kalahari et donc infertile et surtout peu irriguée. Il a donc fallu construire plus de 80 points d’eau pour rendre viable et pérenne ce gigantesque projet de conservation de la faune.

Grâce à sa diversité d’habitats, le parc accueille un grand nombre d’espèces adaptées aux conditions climatiques désertiques. On y dénombre 108 espèces de mammifères, dont le plus grand de tous : Loxodonta Africana.

Vous avez rendez-vous avec la plus grande concentration d’éléphants de tout le pays. Une belle réussite, quand on pense qu’au début des années 1930 seulement un millier avait survécu à la barbarie des chasseurs venus d’Europe. 80 ans plus tard, le parc fait face au défi inverse avec une population autour de 45 000 individus, pour un parc qui ne peut en accueillir, en théorie, que 10 000. Vous constaterez l’impact écologique de cette surpopulation dès votre arrivée.

Hwange est aussi réputé pour sa haute densité de prédateurs et notamment de lycaon (Lycaon pictus), espèce menacée en voie de disparition (il en resterait seulement 7 000 en Afrique). Ces animaux sont mis en lumière et protégés par l’association Painted Dog Conversation qui surveille et monitore 6 meutes résidantes de Hwange. A travers différentes actions (anti-braconnage, centre de soins pour lycaons blessés, actions de sensibilisation etc.), elle tente de préserver ce magnifique prédateur dans son milieu naturel. Pour en savoir plus sur le projet et faire un don à l’association, visitez le site www.painteddog.org

C’est ici que vous aurez vos meilleures chances d’observation des félins et notamment les lions.

Le parc Hwange avait aussi fait les unes de la presse mondiale en 2015 après le décès de l’un de ses emblèmes, le lion Cecil, sous les balles d’un chasseur de trophées américain.

Vos safaris seront ici majoritairement effectués en 4×4. Grâce aux communications radio entre rangers, vous pourrez être informés des sightings (scènes de faune sauvage) dans d’autres parties du parc. Si vous aussi, vous avez envie de vous exercer à la traque des animaux sauvages, suivez nos conseils pour un safari réussi ici. N’oubliez pas vos jumelles, Hwange abrite environ 500 espèces d’oiseaux.

Vous séjournerez à Camp Hwange situé sur une concession privée dans l’une des parties les plus reculées du parc dans la région de Sinamatella, connue pour ses paysages rocheux et vallonnés avec d’épaisses forêts de teck.

Ce petit camp intime propose un hébergement sous tente et toit de chaume d’un style unique. Tous les bungalows disposent d’un patio extérieur ombragé donnant sur le point d’eau. De quoi vous permettre de profiter de la vue de centaines d’éléphants et de buffles convergeant vers vous alors même que vous êtes assis à votre terrasse.

Pension complète et nuits en bungalow à Camp Hwange (ou similaire).

Jours 14 et 15 : Victoria Falls – 180km – 2h15

Il est temps de tourner la page des safaris avec un dernier coup d’œil au point d’eau ; qui sait, un léopard pourrait y être venu se désaltérer furtivement. Il est souvent celui qui manque à notre liste des big 5

Vous quittez le camp en direction de la partie ouest du parc, Matetsi. Sur votre trajet, le safari se poursuit pour quelques dizaines de minutes supplémentaires. Surtout, ne sortez pas de votre véhicule et ne vous approchez pas trop près (en voiture) des animaux et notamment des éléphants.

Vous arriverez à votre dernière destination pour clore cette aventure africaine : les Chutes Victoria.

Victoria Falls est une petite ville agréable à explorer, y compris à pied. Vous avez d’ailleurs rendez-vous avec notre représentant local pour la restitution du véhicule ; il n’est pas nécessaire d’en avoir un ici.

Ses restaurants, son marché d’artisanat et ses quelques emblèmes historiques (pont du chemin de fer, Victoria Falls Hotel etc.) sauront vous séduire.

Néanmoins, l’attraction majeure de cette partie du pays est l’un des plus beaux sites d’Afrique, les Chutes Victoria. Vous y retrouvez à nouveau le Zambèze, qui se jette dans une large faille de plus de 100m de hauteur. Le bruit et le nuage créés par le fleuve, lui confère son nom local de « Mosi-Oa-Tunya », la fumée qui gronde.

Il est important de rappeler que la période durant laquelle vous visiterez ce lieu magique (saison sèche – avril à octobre vs saison des pluies – novembre à mars) conditionnera votre visite et le spectacle qui vous y découvrirez. Néanmoins, chacune des saisons présentent des avantages et des inconvénients, retrouvez notre article sur Victoria Falls ici.

On accède aux chutes par des sentiers balisés qui serpentent à travers la forêt tropicale. Vous y découvrirez différents points de vue. Prévoyez au moins 3h de visite pour un aperçu complet des chutes.

Une visite aux chutes Victoria n’est néanmoins, à notre avis, pas complète sans la combiner avec un survol en hélicoptère (en supplément). Prenez de la hauteur et appréciez toute la grandeur de ce site extraordinaire. Cette activité peut être réservée par avance ou directement sur place.

Pour les amateurs d’expériences extrêmes en quête de sensations fortes, Victoria Falls offre une large gamme d’activités : ULM (depuis la Zambie), rafting, canoë, tyrolienne et bien sûr saut à l’élastique depuis le pont sur le Zambèze ;

La ville regorge de sympathiques restaurants en tout genre, ne manquez pas de déguster la spécialité locale, le ragoût de crocodile à la sauce cacahouète (si si, c’est vrai).

Repas libres (à votre charge) et nuits en chambre double/twin B&B à Batonka Guest lodge (ou similaire).

Jour 16 : Victoria Falls – FIN DU VOYAGE

Profitez d’un dernier petit-déjeuner dans une ambiance africaine. Vous serez conduits à l’aéroport de Victoria Falls, à 20 minutes au sud de la ville.

Le voyage touche à sa fin mais nous savons que déjà, l’aventure du safari vous manque, alors pourquoi ne pas d’ores et déjà planifier votre prochaine aventure… le Botswana, c’est par ici. La Namibie, c’est par . Et pourquoi pas le Mozambique pour une extension « beach », c’est ici.

[1] Attention ce parc n’est accessible que de mai à octobre.  Pour les voyages hors de cette période, nous étudierons une alternative.

 Call Center: (+27) 65 675 5083
Total: 7,550.00€ From 7,550.00€ /person

info@africanhearttravel.com

    Other Tours