La Namibie en liberté

zèbres des montagnes
Daily Tour 21 jours & 20 nuits
Namibie Namibie

Résumé de l’itinéraire

Cette boucle de 20 jours intitulée « Namibie en liberté » est une découverte approfondie de la Namibie, couvrant une distance d’approximativement 3 400km. C’est LE circuit idéal pour ceux qui ont du temps et souhaite explorer le pays en profondeur et à leur rythme.

Commencez votre périple, après avoir quitté la capitale, Windhoek, par une entrée en matière digne de ce nom : la réserve d’Okonjima. Célèbre pour l’action de préservation de l’association Afri’cat, vos safaris à la recherche des nombreux félins de la réserve seront exceptionnels.

Tout proche se situe le plateau du Waterberg qui permettra aux amateurs de randonnées de se dégourdir les jambes avant de long trajets à travers la Namibie. Théâtre du conflit herero-allemand, ce lieu est aussi chargé d’émotions.

Vous passerez ensuite 4 nuits à l’intérieur du temple Namibien de la faune sauve : le parc Etosha. Vos 2 premières nuits à l’est du parc seront favorables à la « chasse » aux félins et au dik-dik, cette minuscule antilope ainsi que le rhinocéros noir. Vos 2 nuits au centre du parc seront l’occasion d’approcher les éléphants et d’observer le défilé d’animaux 24h/24 au point d’eau d’Okaukuejo.  Maximiserez vos chances d’observation de la faune sauvage en profitant des heures fraîches.

Votre progression vers les régions reculées du nord-ouest de la Namibie vous permettra de découvrir l’immensité de ce pays magique mais aussi la dureté du son climat et les sacrifices pour y survivre. La région du Kaokoland est peuplé par les Himbas. Ces hommes et femmes atypiques vivent selon des modes de vie ancestraux encore préservés. Vous les rencontrerez et découvrirez leur culture et traditions hors du temps.

Vous reprendrez la direction du sud à travers la région du Damaraland, ses montagnes plates et déserts de cailloux à perte de vue. Découvrez ensuite les sites de gravures rupestres de Twyfelfontein, dont certaines datent de plus de 6 000 ans.

Immortalisez un coucher de soleil sur l’arche de Spitzkoppe sera un souvenir inoubliable. La palette de couleurs qui se présente à vous est incroyable : du jaune au rose en passant par orange et violet.

La douceur du climat de la côte vous attend à Swakopmund, îlot à forte connotation allemande où vous pourrez vous injectez une bonne dose d’adrénaline avec une variété d’activités pour tous les goûts.

Votre progression continue vers le sud et les dunes de sable orangées du désert du Namib. Deadvlei et la dune de « Big Daddy » se dressent devant vous. Le contraste entre le ciel bleu et les dunes est saisissant.

Découvrez le 2ème plus grand canyon au monde, le Fish River Canyon situé au sud de la Namibie. D’une longueur de 161km, il prend sa source dans les monts Naukluft.

Après avoir photographier les arbres carquois à Keetmanshoop, votre dernière étape se déroulera dans le désert du Kalahari et ses petites dunes végétalisées.

À partir de 3 795€/pers sur la base de 2 personnes


Sont inclus.e.s
  • Hébergements en chambre double/twin B&B
  • 7 dîners
  • Location d’un 4×4 [1] type Toyota Hilux avec GPS (ou similaire)
  • Safari guidé en 4×4 dans Etosha (à partir de Dolomite camp)
  • Excursion à la rencontre des Himba avec guide local Anglophone
  • Frais de dossier
  • E-carnet de voyage

Ne sont pas inclus.e.s
  • Vols Internationaux
  • Repas non inclus
  • Activités et visites
  • Suppléments liés à la voiture (essence, GPS, 2nd conducteur, rachat de franchise etc.)
  • Entrées dans les sites, parcs et réserves
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Points forts

  • Belle entrée en matière le parc du Plateau du Waterberg et ses belles formations géologiques
  • 3 jours de safari dans le Parc National Etosha
  • Exploration de la région du Kaokoland, terres du peuple Himba
  • Découverte de la région du Damaraland
  • Visite des gravures rupestres de Twyfelfontein
  • Savourez un coucher de soleil à couper le souffle au pied des montagnes de Spitzkoppe
  • La station balnéaire de Swakopmund et ses nombreuses activités
  • Les sites de Sossusvlei & Deadvlei dans le Désert du Namib
  • Le Fish River Canyon est le 2ème plus grand canyon au monde avec une profondeur de 550m
  • Votre dernière étape sera dans le désert du Kalahari et ses petites dunes orangées
  • Un road trip à travers la Namibie – une boucle de 3 400km pour amateurs d’aventure et de grands espaces
  • Des paysages variés, des hébergements de qualité et une gastronomie locale à savourer

Galerie photos “La Namibie en liberté”

Jour 1 : Arrivée en Namibie (Windhoek)

Bienvenue en Namibie et à Windhoek.

Une fois les formalités d’immigration accomplies et vos bagages en main, vous rencontrerez notre assistant francophone qui vous conduira vers le centre-ville de Windhoek (prononcé « vine-douk ») et votre hébergement. A votre arrivée, vous passerez en revue votre itinéraire et il vous donnera de précieux conseils de dernière minute auxquels s’ajouteront peut-être vos questions.

Le reste de l’après-midi est libre pour découvrir la capitale Namibienne. Elle abrite un patrimoine culturel et historique témoignant de son passé colonial. Vous pourrez ici découvrir la Christuskirche, église emblématique de la ville de style Art Nouveau, l’ancien fort aujourd’hui musée de l’indépendance ou bien le marché artisanal sur Independence Avenue.

Toutefois, après un long trajet depuis votre destination de départ, vous pourrez profiter d’un moment de détente et d’une bonne nuit de sommeil avant de partir pour 20 jours d’aventures à travers le pays.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chambre double/twin B&B à Londiningi Guest House (ou similaire).

Jour 2 : Plateau du Waterberg – 310km – 3h

Vous quitterez la capitale ce matin en direction du nord et du Plateau du Waterberg situé à environ 3h de route sur la route goudronnée B1.

Sur votre trajet, vous passerez par la ville d’Okahandja où vous pourrez faire une halte au marché d’artisanat. Vous pourrez y trouver des pièces magnifiquement sculptées de bonne qualité et à des prix raisonnables.

La règle d’or de tout achat sur ce type de marché est d’abord la négociation. Cela requiert un certain savoir-faire mais l’important est de garder le sourire, être poli et être content de son achat.

Votre prochaine ville est Otjiwarongo. Le nom est dérivé de la langue Herero et signifie « lieu des vaches grasses ». Certaines des meilleures fermes d’élevage de bovins se trouvent encore dans la région aujourd’hui. Elle offre des conditions relativement bonnes pour l’élevage de bovins : grâce à une forte pluviométrie et des terrains fertiles.

Vous arriverez en fin de matinée sur votre lieu d’hébergement : le Waterberg Plateau Lodge (ou similaire) où vous pourrez déjeuner (à votre charge).

La zone du Waterberg fut déclaré parc national en 1956 et réserve naturelle en 1972. Il couvre une étendue de 400km². Le plateau s’élève à environ 200m au-dessus des plaines. La strate rocheuse la plus ancienne a plus de 850 millions d’années et des traces de dinosaures y ont été laissées il y a environ 200 millions d’années. Les couches supérieures étant constituées de roches poreuses, l’eau s’infiltrent à travers la roche et permet à une végétation luxuriante de proliférer.

Le programme de réintroduction d’espèces menacées en Namibie dans les années 1970 fut un grand succès et a permis de protéger certaines espèces du braconnage et de l’extinction.

Cette après-midi, vous pourrez faire (en supplément) un game drive (safari) en 4×4 pour partir à la recherche des rhinocéros du parc.

Cet animal majestueux mais pourtant si fragile est en voie d’extinction. La population de rhinocéros en Afrique australe est en chute libre depuis 2010 en raison du braconnage. La corne de rhinocéros, pourtant faite de kératine (comme nos cheveux et ongles) et donc sans aucun bénéfice avéré sur la santé, est très recherchée sur le marché asiatique.

Vous serez de retour au lodge en fin de journée, juste à temps pour profiter de la vue splendide et du coucher de soleil.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin à Waterberg Plateau Lodge (ou similaire).

Jour 3 : Route vers Etosha est – Namutoni – 320km – 4h

Si vous le souhaitez, ce matin, vous pourrez faire une randonnée avec un guide local à l’ascension du plateau. Il vous fera découvrir la faune et la flore du parc et vous donnera un aperçu de la vie et la culture des Herero vivant dans cette région.

Vous prendrez ensuite la route vers l’un des parcs les plus célèbres d’Afrique, Etosha.

Avant d’arriver dans le parc, vous passerez par la ville de Tsumeb, éden des géologues. Cette petite ville très célèbre pour la richesse de son sous-sol, abrite de nombreuses curiosités géologiques dont la plus grosse météorite (Hoba) visible sur terre ; elle pèse près de 60 tonnes.

L’un des lacs souterrains les plus grands et les plus profonds du monde se trouve aussi à Tsumeb, dans une ferme appelée Harasib. Pour atteindre l’eau de la grotte, il faut soit descendre en rappel, soit descendre une échelle forgée qui se détache des parois verticales de dolomite de la grotte sur plus de 50 m.

Vous pourrez faire à Tsumeb le plein d’essence et le plein de provisions si vous prévoyez de cuisiner une fois dans le parc. N’oubliez pas qu’il vous faut prévoir, quotidiennement, 2l d’eau par personne.

Vous y êtes : Etosha, le « grand espace blanc ». Le parc tire son nom de l’Etosha Pan, une vaste dépression de 120 km de long sur 72 km de large. Cet ancien lac s’est progressivement asséché il y a environ 12 millions d’années laissant place à une large étendue blanche.

Vous séjournerez 2 nuits en chalet double/twin au camp de Namutoni (ou similaire). Vous pourrez aller déjeuner sur place (à votre charge) avant de prendre possession de votre chalet vers 14h.

Vous partirez en milieu d’après-midi pour votre premier safari aux alentours du camp. Avant de partir familiarisez-vous avec les consignes à respecter (horaires d’ouverture et fermeture des camps, limitations de vitesse etc.). Ne sortez jamais de votre véhicule.

Cette partie du parc est réputée pour sa faune abondante, et notamment félins et rhinocéros noirs… ainsi que l’une des plus petites antilopes d’Afrique australe : le dik-dik (Madoqua kirkii). Le nom dik-dik vient des sons émis par les femelles dik-diks en cas de danger. Les dik-diks mesurent environ 30 à 40cm et pèsent 3 à 6 kg. Vous en croiserez sans doute sur dik-dik drive à quelques minutes de Namutoni. Monogame, le dik-dik est toujours exclusivement observé en couple (sauf si l’un des 2 est décédé) et est l’une des proies favorites du léopard.

De retour au camp, vous pourrez découvrir le point d’eau qui abrite une faune variée, y compris de nombreux oiseaux.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin au camp de Namutoni (ou similaire).

Jour 4 : Safari dans Etosha est – Namutoni

Vous quittez le camp pour une journée complète de safari au sein du parc.

Etosha offre sans conteste l’un des plus beaux panoramas de la faune sauvage d’Afrique où se côtoient 114 espèces de mammifères, 340 variétés d’oiseaux et 110 espèces de reptiles. Les Big 4 (pas de buffles ici) sont présents et peuvent être observés aux nombreux points d’eau. C’est en vous déplaçant, des uns aux autres, que vous pourrez admirer, notamment pendant la saison sèche, de véritables troupeaux d’animaux venus s’abreuver. Eléphants, girafes, zèbres, oryx, Kudu…

Etosha est un véritable paradis pour les amoureux de la nature !

Nos conseils pour un safari réussi sont ici et les conseils d’expert de notre photographe animalier sont à retrouver ici sur notre blog.

Vous visitez aujourd’hui l’Etosha Pan. Cette surprenante étendue blanche jouera des tours aux visiteurs. Entre troupeaux et mirages, le lieu vous rappelle que vous vous trouvez au fond de ce qui fut, il y a bien longtemps, un immense lac.

La saison sèche (mai à octobre) est le meilleur moment pour faire un safari à Etosha. Le manque d’eau conduit les animaux à se rassembler autour des principaux points d’eau. Qui dit herbivores dit prédateurs. Les scènes de chasse sont grandioses. Le spectacle, parfois cruel, de la nature se déroule devant vos yeux. Il est donc intéressant de se garer et d’attendre patiemment l’arrivée des animaux.

Repas libres (à votre charge) et nuit en chalet double/twin au camp de Namutoni (ou similaire).

Jour 5 : Safari dans Etosha ouest – Okaukuejo

Le parc couvre une superficie de près de 22 912 km² dont 5 000km² uniquement pour l’Etosha Pan. Il est entièrement clôturé pour la sûreté des animaux. Inauguré en 1907, il couvrait à l’époque une surface de 80 000km². Pour des raisons politiques, sa surface diminua progressivement, jusqu’à ce qu’elle soit réduite à sa superficie actuelle en 1975.

Sur votre chemin vers l’ouest et le camp d’Okaukuejo, vous stopperez notamment aux points d’eau de Rietfontein, Salvadora et Olifantsbad qui sont parmi les plus réputés pour leur faune sauvage.

Vous arriverez au camp d’Halali pour déjeuner. Ne manquez pas d’aller découvrir le point d’eau de Moringa où sont souvent observés de larges troupes de zèbres et de gnous et parfois des éléphants.

Après déjeuner et une petite pause au bord de la piscine ou sur l’herbe à observer les écureuils batifolant, vous reprendrez la route vers l’ouest.

Vous arriverez au camp d’Okaukuejo (prononcé « oka-kuoe-yo) où vous séjournerez pour la nuit.

Vous aurez ici aussi la possibilité de visiter le point d’eau en bordure du camp accessible 24h/24. Profitez de la vue, en tout sécurité derrière les clôtures, pour observer les animaux venus s’abreuver. Aux heures les plus chaudes, le « trafic » animalier est restreint. Ambiance garantie notamment au coucher du soleil !

Eclairé la nuit, il n’est pas rare d’y voir le déplacement de nombreux animaux, avec une mention spéciale pour le rhinocéros noir.

Autour du point d’eau, vous ne manquerez de remarquer les nids de tisserands communautaires (Philetairus socius). Ces nids sont les plus grands construits par un oiseau et peuvent abriter plus d’une centaine de couples. Le nid apparaît comme une grosse botte de foin dans l’arbre. au-dessous, les entrées des « chambres » sont visibles, donnant un aspect en nid d’abeille. Toutefois faites attention car ces nids sont souvent affectionnés par les serpents et les guêpes.

Ils sont très structurés et permettent un contrôle de la température : les « chambres » centrales retiennent la chaleur et sont utilisées pour le repos nocturne. Les « chambres » extérieures sont ombragées pendant la journée et maintiennent des températures de 7 à 8°.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin au camp d’Okaukuejo (ou similaire).

Jour 6 : Safari dans Etosha ouest – Dolomite

Vous quitterez le camp d’Okaukuejo à l’aube pour rejoindre les pistes inexplorées de l’ouest d’Etosha. Le point d’eau d’Okondeka est réputé pour ses lions qui rôdent à proximité de l’Etosha Pan.

Savez-vous que les lions peuvent dormir jusqu’à 20h par jour. Ils sont le cauchemar des photographes animaliers. Il faut être très patient pour avoir la chance de photographier un lion en mouvement et non un lion allongé sur le côté à dormir…

Connaissez-vous les autres « big 5 » ? Notre article sur les big 5 d’Afrique australe est à lire ici sur notre blog.

La faune dans cette partie du parc s’est développée sans perturbation humaine et des espèces rares comme le rhinocéros noir et l’impala à face noire se sont établis dans la région. L’accès à cette partie du parc est réservé aux personnes qui logent dans le camp Dolomite.

La région est riche en points d’eau qui attirent éléphants, rhinocéros, léopards, lions, springboks, oryx et bubales. L’avifaune est aussi abondante. Avec pas moins de 15 points d’eau, les observations de la faune sont texcellentes e. Les rhinocéros noirs et blancs sont souvent repérés au point d’eau Klippan.

Vous arriverez en fin de matinée au camp NWR Dolomite. Les formations géologiques (dolomite) présentes dans la région donnent son nom au lieu.

Perché sur les hauteurs d’une petite colline, le camp offre une vue sublime sur les environs. Il n’est pas clôturé, permettant aux animaux de se déplacer librement entre les tentes et la zone communale. Cependant, avec des escortes personnelles votre sécurité est garantie à tout moment.

Déjeuner (à votre charge) sur place.

En milieu d’après-midi vous partirez pour un safari en 4×4 avec les guides du lodge. Les safaris offerts par le camp vous amènent dans les zones les plus exclusives du parc, généralement uniquement accessibles aux scientifiques.

Une expérience de safari en 4×4 ouvert avec un ranger restera sans nul doute un souvenir impérissable durant votre voyage en Namibie.

Savez-vous qu’Aurélie, fondatrice d’African Heart Travel, fut ranger à son arrivée en Afrique du Sud ? Son histoire et ses souvenirsde rangers sont à lire sur le blog ici.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin à Dolomite Camp (ou similaire).

Jour 7 : Route vers la région du Kaokoland – Orupembe – 5h – 360km

L’aventure continue hors des sentiers battus. Votre 4×4 sera fortement sollicité dans cette partie du pays où les pistes ne sont pas vraiment entretenues.

Il vous faudra environ 5h pour rejoindre votre destination : Orupembe.

Sur votre trajet, vous passerez par la ville d’Opuwo, capitale de la région du Kunene. La ville compte environ 5 000 habitants. La région abrite les terres ancestrales du peuple Himba que vous allez découvrir pendant les 2 prochains jours.

Vous pourrez vous y arrêtez faire le plein d’essence et aussi de ravitaillement ; Vous logerez 2 nuits en complète autonomie (self-catering).

Votre route continue vers l’ouest jusqu’à Orupembe. Vous logerez 2 nuits à Etambura Camp (ou similaire) le seul lodge de Namibie appartenant à la communauté Himba.

Le Kaokoland (qui signifie « terre isolée » en Herero) débute aux monts Brandberg au centre de la Namibie et s’étire jusqu’à la rivière Kunene, à la frontière avec l’Angola. La région couvre une surface totale de près de 50 000 km².

La faune sauvage y est abondante et variée : les éléphants du désert errent dans les lits de rivière et les forêts de Mopane, à la recherche d’eau et de nourriture. Les troupeaux de zèbres ou de springboks se sont adaptés aux conditions climatiques extrêmes.

Cette région montagneuse et inhospitalière bénéficie d’un climat dur, avec des températures atteignant les 45° en été et une pluviométrie très faible (entre 50 et 300 mm par an).

Le Kaokoland est un paradis pour les botanistes. De nombreuses espèces survivent malgré le climat extrême de cette région : baobab, sycomore, aloès, acacias, commiphoras et beaucoup de plantes médicinales.

La moitié des arbres de la région sont des mopanes (Colophospermum mopane). Leurs feuilles distinctives en forme de papillon et leurs gousses permettent de les identifier facilement. Il est l’un des principaux de bois de chauffage pour les hommes, mais aussi une importante source de nourriture pour la chenille de mopane (Gonimbrasia belina). Ces chenilles sont riches en protéines et sont mangées par les habitants du nord de l’Afrique australe.

Durant votre séjour ici, vous prendrez le temps de rencontrer le peuple Himba. Afin que cette rencontre unique soit spontanée, respectueuse et authentique, il n’y a pas de cadre précis à la visite à l’avance. Le déroulement de votre journée de demain sera calé sur les activités des habitants.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double à Etambura Tented camp (ou similaire).

Jour 8 : Kaokoland – Orupembe – Rencontre avec les Himbas

La journée d’aujourd’hui est dédié à un peuple mythique : les Himbas.

Ce soir, vous aurez la possibilité de dîner dans un village Himba autour du feu ou de les inviter au lodge pour la soirée pour passer un moment convivial ensemble.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double à Etambura Tented camp (ou similaire).

Jour 9 : Route vers le Damaraland – Sesfontein – 4h – 250km

Vous quitterez le Kaokoland vers la région (administrativement séparée) du Damaraland, terres du peuple Damara.

Vous arriverez en fin de matinée à votre hébergement où vous pourrez déjeuner (à votre charge).

Vous vous installerez ensuite dans votre chalet surplombant le lit asséché de la rivière Hoanib. Le lodge est parfaitement intégré dans son environnement et offre un large choix d’activités (en supplément) pour le reste de la journée.

Vous pourrez partir à la recherche des big 2 de la région : éléphant et rhinocéros. Ces 2 espèces bien que hautement dépendantes d’une source d’eau, se sont, au fil des siècles, adaptées au climat rude de la région. Vous partirez en 4×4 sur les traces de ces animaux majestueux.

Si vous préférez vous dégourdir les jambes après les longs trajets, vous pourrez vous balader dans les environs du lodge pour tenter de découvrir les plus petites créatures qui peuplent cette région : insectes, reptiles et oiseaux.

Amateurs d’ornithologie, vous pourrez vous joindre à un guide local pour une balade à pied à la recherche des espèces locales.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin à Khowarib Lodge (ou similaire).

Jour 10 : Route vers le Brandberg – 5h – 300km

Aujourd’hui vous traverserez la région du Damaraland du nord au sud. Cette région se distingue en Namibie par ses immenses étendues de savane, ses plateaux et ses escarpements rouges ressemblant aux paysages des westerns américains.

Votre premier arrêt sera pour l’oasis de Palmwag connu pour ses palmiers Makalani.

La hauteur et la forme de ces palmiers les rendent visibles dans les paysages de faible altitude d’arbustes et d’acacias. Ils produisent une noix très dure – la peau brun foncé recouvrant un noyau de couleur ivoire – appelée « ivoire végétal ». Les sculpteurs transforment ces noix en objets d’art. Malgré la petite surface sur laquelle ils doivent travailler, ils façonnent leur sujet avec une grande finesse de détails.

Retrouverez le portrait de notre ami sculpteur Collen et ses créations ici.

Après 3 heures de trajet, vous arriverez sur le site de Twyfelfontein classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Votre guide local vous fera crapahuter à travers les roches granitiques à la recherche des pétroglyphes (gravures rupestres) San. 2 500 ont été dénombrées datant entre 1 000 à 10 000 ans.

Les gravures ont été réalisées sans aucun outil métallique mais simplement avec des outils en quartz.

Scènes de chasse et animaux (antilopes, zèbres, girafes, lions, etc.) sont les motifs de ces gravures rupestres.

Vous pourrez déjeuner au Twyfelfontein Country Lodge (à votre charge).

Cette après-midi, vous pourrez vous rendre au Damara Living Museum pour une découverte du peuple Damara y compris la fabrication traditionnel d’armes, outils, vêtements, bijoux et artisanat. Vous pourrez aussi profiter d’une « performance live » et apprécier les chants et danses traditionnels.

Vous reprendrez ensuite la route vers votre prochaine destination : les montagnes du Brandberg.

Vous passerez la nuit en pleine nature, où il n’est pas rare de recevoir la visite, d’éléphants du désert en quête d’eau dans le lit asséché de la rivière Ugab. A votre arrivée, renseignez vous, auprès de la réception, sur la présence ou non des pachydermes dans les environs.

Vous pourrez profiter de la piscine et/ou du bar. Le joli jardin et le cadre photo géant vous permettront d’immortaliser ce moment. Le sunset spot, perché dans la montagne, est le lieu idéal pour dégusterune boisson fraîche en attendant patiemment que l’astre solaire disparaisse sous l’horizon.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B à Brandberg White Lady Lodge (ou similaire).

Jour 11 : Route vers Spitzkoppe – 130km – 2h

Ce matin, vous aurez la possibilité de faire une randonnée au pied du Brandberg pour aller découvrir le site de la dame blanche (white lady).

Cette peinture rupestre fut découverte en 1917 par Reinhard Maack, le premier Européen à gravir le Königstein (le sommet le plus haut de Namibie, à 2 573m d’altitude). Il l’interpréta comme étant un guerrier. Des années plus tard, en 1955, le prêtre français Henri Breuil nomma « la dame blanche » en comparaison avec une représentation grecque vue en Crète. Bien que les scientifiques soient aujourd’hui convaincus que le tableau représente un guerrier ou un chaman San, le nom de « Dame blanche » est resté.

Cette peinture d’environ 40cm ainsi que celles de l’ensemble de la scène autour daterait de 1 000 à 2 000 ans.

Vous prendrez ensuite la route vers les montagnes de Spitskoppe (« dôme pointu »). C’est un groupe de pics (inselbergs) situés entre Usakos et Swakopmund.

Sur votre trajet, vous passerez à proximité de l’ancien village minier d’Uis. Au 20ème siècle la mine d’étain d’Uis était la plus grande mine d’étain à ciel ouvert du monde. Elle ferma ses portes en 1991 faute de rentabilité suffisante. Des activités ont repris depuis une quinzaine d’années.

Vous arriverez en fin de matinée à votre hébergement situé en plein cœur des formations géologiques.

Après déjeuner (à votre charge), vous pourrez partir à pied avec un guide anglophone, membre de la communauté locale, qui vous fera découvrir la faune, la flore et la géologie de ce site majestueux. Tout autour du Spitzkoppe, des centaines de peintures rupestres peuvent être observées ; néanmoins beaucoup furent endommagés au fur et à mesure du temps.

Le granit a plus de 120 millions d’années et le pic le plus élevé s’élève à environ 1 728 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Spitzkoppe se compose de deux montagnes distinctes : le grand Spitzkoppe, à 1 728m de haut et le petit Spitzkoppe, de 1 584 mètres.

Alternativement, vous pourrez louer des VTT ou bien vous initier à l’escalade. Toutes ces activités peuvent être préréservées par African Heart Travel.

Le coucher de soleil puis le ciel étoilé seront des occasions uniques de profiter de cet environnement préservé et de ce sentiment de solitude magique.

Dîner (inclus) et nuit sous tente double/twin à Spitzkoppe Mountain Tented Camp (ou similaire).

Jours 12 et 13 : Swakopmund

Profiter du lever de soleil sur l’arche de Spitzkoppe pour y découvrir une palette de couleurs toujours plus incroyable : de l’orange au rose, en passant par le bleu et le violet.

Vous prendre ensuite la route vers la petite ville côtière de Swakopmund. Fondée en 1892, cette ville de 34 000 habitants à une forte connotation allemande, largement visible à travers son architecture.

Notre article sur nos activités préférées à faire à Swakopmund et Walvis Bay sur notre blog ici.

Voici une liste non exhaustive des activités disponibles sur place :

Activités sportives : Partez à l’aventure et faite monter l’adrénaline : expédition en quad dans les dunes, sand boarding, une sorte de « surf des sables » (attention, une fois en bas, il faut escalader la dune jusqu’en haut) ou encore un saut en parachute à 12 000 pieds au-dessus du désert (seul ou en tandem).

Survol des dunes en avion (1h30 à 2h15) : Il est possible de survoler les dunes du Namib en avion type Cessna. Il existe différentes formules lpour survoler la partie sud du Namib avec Sossusvlei ou la partie nord et la côte des squelettes (Skeleton Coast).

Excursion en 4×4 vers Sandwich Harbour (1/2 journée ou journée entière). Le lagon, les marais salants et le sanctuaire ornithologique de Walvis Bay constitue l’un des cinq sites Ramsar de Namibie. Des dunes de sable géantes se jettent directement dans l’océan, créant des paysages à couper le souffle. Sensations fortes garanties dans les méandres de sable ! L’excursion se termine par une coupe de champagne au sommet des dunes.

Balade en bateau à Walvis Bay : Partez à la recherche des « big 5 » marins. L’itinéraire débute à travers les parcs à huîtres à l’approche de Pelican Point avec son phare et ses 60 000 otaries à fourrure du Cap. Vous pourrez observer des oiseaux aquatiques comme les goélands, cormorans, pélicans et flamands roses. En saison (de juillet à novembre), de grands mammifères tels que la baleine franche australe et le rorqual à bosse sont souvent observés. Les dauphins, tout comme le poisson-lune (mola mola) et les tortues luth sont fréquemment aperçus.

Connaissez ce poisson étrange, le poisson-lune ?

C’est le plus lourd des poissons osseux, pouvant attendre 1 tonne. C’est un animal à la tête proéminente, sans queue et peu épais par rapport à sa hauteur. Nageoires comprises, une môle peut être aussi haute que longue.

Excursion Living desert (1/2 journée) : une expédition en 4×4 dans les dunes avec d’excellentes opportunités photographiques à la recherche des créatures mystérieuses qui peuplent les environs (lézards, geckos, araignées, serpents, caméléons, insectes, etc.). Votre guide local est un expert de cette région ; il vous présentera également les plantes du désert mais aussi l’histoire de la région et du plus ancien désert du monde.

Toutes ces excursions devront être réservées, soit par notre intermédiaire ou directement sur place au moins 5 jours à l’avance.

La ville de Swakopmund accueille également un aquarium, un vivarium et un musée des minéraux.

Vous pourrez aussi aller à la découverte de la vallée de la lune (moon landscape) et sa curiosité botanique la « Welwitschia Mirabilis » dont certains spécimens datent de plus de 1 500 ans.

Pour vos repas (à votre charge, sauf petit-déjeuner), un large choix de restaurants s’offre à vous : du restaurant gastronomique ou fast food, en passant par le pub et le restaurant de poissons.

Nuits en chambre double/twin B&B à Guest House Casa El mare (ou similaire).

Jour 14 : Route vers le désert du Namib et Sesriem – 350km – 4h30

Vous longerez la côte jusqu’à Walvis Bay et irez découvrir les flamands roses dans la lagune.

Le navigateur portugais Bartolomeu Dias fit escale à ce qui est maintenant Walvis Bay le 8 décembre 1487. Il nomma la baie “O Golfo de Santa Maria da Conceição”.

Peu de développement commercial jusqu’à la fin du 19ème siècle et la phase de « Scramble for Africa » durant laquelle l’Empire britannique occupa puis annexa Walvis Bay en 1884.

En 1910, Walvis Bay fut intégré à la colonie du Cap en Afrique du Sud, administré par les Anglais.

Le territoire qu’occupe Walvis Bay ne fut intégré au reste du pays qu’en mars 1994, soit 4 ans après l’indépendance de la Namibie.

Après quelques dizaines de kilomètres, vous retrouverez les pistes. Vous ferez un arrêt pour découvrir un « arbre » emblématique de la Namibie : l’aloès géant carquois (kokerboom), Aloe dichotoma. Il s’agit en fait d’une plante parfaitement adaptée aux zones désertiques. Elle tire son nom du fait que les San utilisaient ses branches molles pour faire des carquois pour leurs flèches.

Vous franchirez ensuite le canyon de la rivière Kuiseb. Cette rivière éphémère trouve sa source dans les Khomas Highland à l’ouest de Windhoek. De là, elle progresse vers l’ouest à travers le parc national Namib-Naukluft et le désert du Namib jusqu’à Walvis Bay.

Votre prochaine étape sera le Tropique du Capricorne actuellement situé à une latitude de 23°26′11.9″. Vous pourrez immortaliser votre passage devant le célèbre panneau.

Votre périple continuE avec un arrêt à Solitaire pour déguster les pâtisseries fraîches et découvrir l’atmosphère unique du lieu.

Vous arriverez en début d’après-midi à Sesriem, porte d’accès au parc des dunes du Namib.

Namib est un mot Nama qui signifie “vaste” et ce désert, qui s’étend sur 1 600 km le long de la côte namibienne, est certainement l’incarnation de l’immensité. Les parties les plus arides de cette étendue de sable reçoivent en moyenne seulement 2 à 5 mm d’eau par an.

Ce désert vieux d’environ 55 millions d’années, est considéré comme le plus vieux au monde.

En fin de journée, vous vous rendrez à la dune d’Elim (à 4km de Sesriem) pour le coucher de soleil. Les couleurs sont splendides, un vrai régal pour les yeux et l’appareil photo.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin à Desert Camp (ou similaire).

Jour 15 : Visite de Deadvlei et Sossusvlei

Ce matin, le départ se fera à l’ouverture des portes du parc (en fonction de l’heure du lever du soleil).

Vous pourrez débuter cette journée par l’ascension de la dune 45 (situé à 45km) pour le lever de soleil (vous devriez y être à temps) ou privilégier les sites de Deadvlei et Sossusvlei encore peu visités à cette heure, mais pas à temps pour le lever de soleil….

Pour un souvenir d’exception, survolez le désert du Namib en montgolfière. Vous découvrez peu à peu la lumière du jour qui viendra éclairer les vastes plaines et paysages désertiques devant vous.

Après 60km de route (depuis Sesriem), vous arriverez au parking d’où vous emprunterez une navette 4×4 pour rejoindre les sites de Deadvlei et Sossuvlei (environ 15€/personne pour l’aller/retour).

Vous pourrez partir à l’ascension de la dune de 325m « Big daddy » pour la vue plongeante sur Deadvlei. Alternativement, un accès plus « plat » permet de rejoindre le site en 20 minutes environ.

Le nom Deadvlei signifie « marais mort ». Il y a environ 1 000 ans, la rivière Tsauchab inonda la région à travers les dunes et créa des mares d’eau peu profondes. Dans ces mares, les acacias erioloba firent leur apparition. Mais après environ 200 ans, le climat se modifia et la sécheresse frappa la région. Le court de la rivière Tsauchab fut bloqué par les dunes et l’eau des mares s’évapora.

De là vous reprendrez la navette vers le site de Sossusvlei, mondialement connu pour ses dunes en étoile. Vous croiserez peut-être quelques-uns des habitants de ces régions arides…

L’oryx (Oryx gazella) possède de longues cornes incurvées Celles de la femelle sont souvent plus longues et plus fines que celles du mâle. Il vit en groupes de 15 individus en moyenne.

Il peut survivre sans eau pendant de longues périodes. Il se nourrit d’herbes, parfois de feuilles et plantes et creuse pour trouver des racines et des tubercules riches en eau.

L’une des plantes favorites de l’oryx est le melon !Nara (Acanthosicyos horridus). On le trouve presque exclusivement ici dans les dunes de sable. La plante est sans feuilles, les tiges et les épines servent d’organes photosynthétiques à la plante.

Les plantes du Namib, telle que le !Nara, stockent de l’eau ou disposent de mécanismes pour éviter les pertes excessives. Elles récoltent la rosée, la libérant progressivement pendant les périodes les plus chaudes de la journée. Certaines plantes augmentent leur teneur en eau de 25 à 40%, donc lorsque l’oryx se nourrit tard le soir ou tôt le matin, elles lui leur fournissent à la fois nourriture et eau.

Vous serez de retour à Sesriem pour déjeuner (à votre charge).

Profiter de l’après-midi pour vous reposer des longs trajets chaotiques des pistes namibiennes ou bien explorer à pied les environs. Cet environnement certes inhospitalier regorge de trésors cachés.

En fin d’après-midi, vous visiterez le Canyon de Sesriem, situé à 4km du camp.

La rivière Tsauchab sculpta la roche sédimentaire au cours de millions d’années pour former ce joli canyon. Il mesure environ 1km de long et jusqu’à 30m de profondeur.

Les premiers explorateurs Afrikaners visitant la région nommèrent le canyon d’après le fait qu’il fallait utiliser six (« ses ») sangles en cuir (« riem ») attachées ensemble pour créer une corde assez longue pour extraire de l’eau du fond du canyon.

Le ciel nocturne de Namibie sera sans aucun doute l’un des plus beaux que vous aurez la chance d’observer. Notre article sur les constellations à observer en Namibie est disponible ici sur notre blog.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin à Desert Camp (ou similaire).

Jour 16 : Route vers Aus – 390km – 5h

Vous quitterez les dunes du Namib en direction du sud de la Namibie.

Sur votre trajet, d’environ 5h, vous longerez d’abord la réserve de NamibRand, connue pour ses lodges luxueux et sa nature préservée. Créée en 1984, cette réserve privée d’une surface de 200 000ha a pour objectif de faciliter les migrations d’animaux entre le Namib et le pro-Namib.

Déjeuner libre (à votre charge). Vous pourrez faire une pause déjeuner à Helmeringhausen au seul restaurant de la ville ; ne manquez pas de déguster leur tarte aux pommes !

Le petit hameau d’Helmeringhausen fut fondé par Hubert Hester, marin allemand venu s’installer en Namibie en 1907. En 1919, il achète une ferme de 10 700 ha et construit les bâtiments dont certains sont encore visibles aujourd’hui : station-service en 1935, magasin en 1937, bureau de poste en 1948.

Vous arriverez à Aus en début d’après-midi.

La région autour du petit village d’Aus et du plateau d’Huib était à l’origine habitée par les Namas. Aus signifie « fontaine à serpent » ; c’était la dernière source d’eau fiable avant le Namib.

Le développement d’Aus fut étroitement lié à celui de Lüderitz (à 120km) et sa ligne de chemin de fer construite en 1904. Lorsqu’en 1908 le premier diamant fut découvert près de Kolmanskop, le développement d’Aus s’accéléra. Après le retrait de l’Allemagne et l’arrivée des Sud-Africains, Lüderitz perdu de son importance au profit de Walvis Bay. Aus survécu pendant des décennies grâce à l’élevage mais sombra petit à petit dans l’oubli lorsque l’industrie du diamant de Kolmanskop fut déplacée plus au sud vers Oranjemund.

Depuis, le tourisme s’est développé à Aus grâce à la présence de chevaux sauvages du Namib et sa position stratégique entre Lüderitz et l’intérieur des terres.

Vous séjournerez 2 nuits dans un lieu magique qui vous invitera à vous ressourcer et vous reconnecter avec le monde naturel.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin B&B à Eagle’s Nest (ou similaire)

Jour 17 : Journée à Kanonkop et Lüderitz

Aujourd’hui vous commencerez votre journée par la visite de Kolmanskop, situé à 110km d’Aus, sur une route goudronnée.

En 1908, Zacharias Lewala découvre ici un diamant et le montre à son superviseur, August Stauch. Réalisant que la région était riche en diamants, les mineurs allemands commencèrent à s’y installer et à exploiter le gisement. La ville se développe et l’Allemagne empêche l’accès à la zone interdite « Sperrgebiet » où les excavations ont lieu.

Le « diamand rush » atteignit son apogée et les habitants construisirent ce village dans le style architectural allemand, doté d’équipements et d’installations modernes.

Lorsque les ressources diamantaires commencèrent à s’épuiser au profit de la région d’Oranjemund, de nombreux habitants de la ville se ruèrent vers le sud, laissant derrière eux leurs maisons et leurs biens. La ville a finalement été abandonnée en 1956.

Aujourd’hui les maisons sont partiellement enfouies dans le sable.

Le site est ouvert de 8h à 13h uniquement. Vous pourrez vous joindre à une visite guidée à 9h30 ou 11h (en Anglais).

Vous pourrez ensuite vous rendre à Angra Pequena (signifie « petite baie »). Ce petit port de pêche porte le nom de son fondateur Adolf Lüderitz, négociant en tabac allemand.

Voici une occasion unique de déguster les merveilles de l’océan Atlantique : poissons et crustacés sont au menu de la plupart des restaurants de la ville.

La plupart des rues ne sont pas goudronnées, sauf Bismark Strasse, la rue principale menant au port.

L’architecture est un mélange de style colonial allemand et d’art nouveau, singulier dans ce paysage désertique.

Dans l’après-midi, vous pourrez vous balader dans la ville et découvrir les surprenantes maisons colorées ainsi que l’église luthérienne Felsenkirche et la Deutsche Afrika Bank.

À 22 km de Lüderitz, à Diaz Point, vous pourrez y découvrir le phare et la réplique d’un padrão érigé en 1488 par le navigateur Portugais Bartolomeu Dias. Vous pourrez aussi y observer la colonie d’otaries et les oiseaux qui y résident : cormorans et flamants roses. Juste en face se trouve, Halifax Island et sa colonie de manchots du Cap.

A votre retour à Aus, vous pourrez vous rendre à Garub pour observer et photographier les chevaux sauvages qui viennent se désaltérer. L’origine de ces équidés est à ce jour toujours débattue. L’une des hypothèses remonterait à 1915 lorsque l’armée allemande quitta la Namibie laissant derrière elle ses chevaux. Quelques-uns d’entre eux auraient survécu, retournant à l’état sauvage pour ensuite s’adapter à la vie en milieu désertique.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chalet double/twin B&B à Eagle’s Nest (ou similaire)

Jour 18 : Fish River Canyon – 280km – 3h

Aujourd’hui, vous irez admirer le 2ème plus grand canyon au monde, le Fish River Canyon.

Vous quitterez Aus sur la route B4 jusqu’à Seehiem où vous traverserez la rivière Fish à l’origine du canyon du même nom.

Vous retrouverez ici les pistes (C12) en direction du sud. Vous longerez la partie est du canyon jusqu’à l’arrivée à votre hébergement.

Ressemblant à un ancien relais routier, ce lodge est une véritable caverne aux trésors. Les curiosités entreposées à l’extérieur, telles que des vieilles Chevrolet rouillées et un camion Ford d’un autre temps, présagent des trésors cachés à l’intérieur… C’est un camion qui fait office de réception et un assortiment de véhicules authentiques sont à découvrir dans la salle de restaurant.

Canyon Roadhouse offre une large gamme d’activités comme la location de vélo électrique ou des randonnées guidées (ou non). Vous pourrez aussi choisir de vous rendre au point de vue d’Hell’s Bend à 14km en fin de journée pour le coucher de soleil, seul ou avec un guide.

La rivière Fish est longue de 800km (la plus longue rivière de Namibie) et prend sa source dans les monts Naukluft. Après environ 200 km, la rivière se jette dans le barrage Hardap qui est le plus grand réservoir d’eau du pays d’une superficie de 28 km².

Après avoir été retenue, la rivière Fish ne transporte pas d’eau en continu, mais pendant la saison des pluies, la rivière peut se transformer en torrent. Pendant la saison sèche, des piscines sporadiques fournissent de l’eau à de nombreux animaux.

Le Fish River Canyon mesure 161km de long, 27km de large et jusqu’à 550m de profondeur. Il se termine à /Ai-/Ais et la rivière Fish se jette ensuite dans la rivière Orange, frontière avec l’Afrique du Sud.

Dîner (inclus). Ne manquez pas le cheesecake à l’Amarula !

Nuit en chambre double/twin à Canyon Roadhouse (ou similaire).

Jour 19 : Désert du Kalahari – 410km – 4h15

Ce matin, vous pourrez faire une courte randonnée avec un guide. Vous serez conduits à un point de vue magnifique pour admirez le lever du soleil tout en savourant une tasse de café ou thé avant de retourner à pied jusqu’au lodge.

Vous quitterez votre hébergement vers 9h30.

Vous passerez à Keetmanshoop, célèbre pour sa forêt d’arbres carquois (Aloe dichotoma), dont certains atteignent 7m de haut et Giant’s playground avec ses impressionnants blocs de dolérite vieux de 180 millions d’années.

Vous retrouvez ici la route goudronnée B1 en direction du nord et Mariental, aux portes du désert du Kalahari. Fondée en 1912, la ville a été appelée ainsi à partir du prénom de Maria Brandt, épouse d’Herman Brandt, premier colon de la région.

Mariental est aujourd’hui la capitale administrative de la région d’Hardap.

Le barrage d’Hardap fut construit en 1962. D’une longueur de 862 m, il draine les eaux de la rivière Fish. Il a permis d’irriguer les terres de cette région semi-désertique et d’y développer les cultures et l’élevage.

Vous arriverez à votre hébergement, le splendide Bagatelle Kalahari Game Ranch (ou similaire) situé à 45km au nord de Mariental.

S’étendant sur 900 000km², le désert du Kalahari occupe une partie du Sud-Est Namibien, de l’Afrique du Sud et la majeure partie du Botswana. Ce désert surprend les visiteurs par ses dunes de sable rouge et ses animaux sauvages. Nul doute que vous serez séduits par ces vastes étendues de sable peu fréquentées et offrant un véritable sentiment d’isolement et de liberté.

Avec un peu de chance, vous pourrez observer d’impressionnants oiseaux de proie ou croiser les suricates hors de leur terrier !

Déjeuner libre (à votre charge) sur place.

Durant l’après-midi, vous pourrez profiter de votre terrasse pour savourer vos dernières heures dans ce magnifique pays qu’est la Namibie.

Notre conseil, le safari pour le coucher de soleil (en supplément). Voilà le plus beau moyen de terminer cette découverte du grand sud namibien…

Une « dernière dose » de girafes, kudus, zèbress, oryx, gnous et élans ça vous dit ? La réserve possède certaines des plus hautes dunes de la région et offre une vue fascinante sur le Kalahari. Peut-être aurez vous la chance de pouvoir observer les suricates…

L’apéritif sera servi au sommet d’une dune pour un coucher de soleil inoubliable.

Dîner (inclus) et nuit en chalet à Bagatelle Kalahari Game Ranch (ou similaire).

Après dîner, vous pourrez admirer le ciel spectaculaire de l’hémisphère sud depuis l’observatoire équipé d’un télescope commandé par ordinateur. L’astronome local vous montrera les planètes de notre système solaire, la lune, les amas d’étoiles et les galaxies lointaines.

Jour 20 : Route vers Windhoek

Ce matin, vous pourrez faire une excursion culturelle passionnante. Accompagné par les San, peuple ancestral du Kalahari, dans leur routine matinale. Ils vous montreront leurs tactiques de chasse (comment installer et relever un piège par exemple) et les techniques de survie dans cet environnement inhospitalier (plantes médicinales, collecte d’eau dans des œufs d’autruche etc.). Une expérience vraiment inoubliable.

Il sera ensuite temps de quitter le paysage magnifique du Kalahari pour retrouver la civilisation et Windhoek.

Il vous faudra environ 2h pour rejoindre la capitale.

Vous pourrez arpenter le centre-ville en quête de vos derniers achats souvenir. Vous trouverez quelques boutiques et le marché Himba sur Independance Avenue.

Le reste de l’après-midi est libre. Nous avons sélectionné un hébergement situé dans un quartier calme et avec un jardin pour vous permettre de vous reposer de votre périple et vous préparer au voyage de retour.

Si vous souhaitez faire une excursion ou visite, consultez notre liste ici. Ces excursions peuvent être incluses à votre devis final.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chambre double ou twin B&B à Villa Violet (ou similaire).

Jour 21 : Windhoek – FIN DU VOYAGE

Votre aventure en Namibie se termine.

Vous avez rendez-vous pour restituer votre véhicule 4×4 après le déjeuner.

Notre équipe sur place vous conduira ensuite jusqu’à l’aéroport Hosea Kutako pour votre vol en début d’après-midi.

Besoin d’eau après 3 semaines de désert ? Pourquoi ne pas faire une extension vers les Chutes Victoria (ici) ou une escapade sur les plages du Cap (ici) ou au Mozambique ici.

 Call Center: (+27) 65 675 5083
Total: 3,795.00€ From 3,795.00€ /person

info@africanhearttravel.com

    Other Tours