La Namibie en avion-taxi

Survol Namibie
visite quotidienne 9 jours & 8 nuits
Namibie Namibie

Résumé de l’itinéraire

Considéré comme l’un des plus beaux pays d’Afrique, la Namibie est synonyme de voyages d’exception. Elle est impressionnante sous tous les angles, mais si nous devions choisir une façon de vous émerveiller devant ses paysages magnifiques, ce serait depuis un “avion-taxi”, haut dans le ciel. Et c’est pourquoi nous avons imaginé ce « safari volant » à travers la Namibie.

Un itinéraire de rêve avec des transferts exclusivement en avions-taxis confortables, une alternative à la location d’un véhicule 4×4 qui permet d’éviter les longues heures de route. African Heart Travel assure une logistique sans faille adaptée à la spécificité du pays pour que vous puissiez vraiment lâcher prise : un accueil personnalisé à l’arrivée, un briefing à l’hôtel, des repas pris en charge et un téléphone local préchargé.

Ce circuit saura vous séduire par ses étapes uniques et ses hébergements prestigieux qui font de la Namibie une référence des voyages sur mesure.

Laissez-vous porter par ce sentiment de liberté qui confère à la Namibie son attrait si particulier. Il ne vous reste plus qu’à vous asseoir, à vous détendre et à admirer le paysage qui se déroule sous vos pieds dans votre avion-taxi.

À Windhoek, vous logerez dans un superbe lodge situé à 30km de la ville en pleine nature avant de vous envoler vers les couleurs dorées du désert du Namib. Escalader les plus hautes dunes du monde à Sossuvlei.

Vous survolerez la grande étendue de sable jusqu’à votre prochaine destination : la région du Damaraland. Vous atterrirez brièvement pour un déjeuner sur la plage à Swakopmund, puis repartirez pour un vol incroyable au-dessus de la côte atlantique et à l’intérieur des terres jusqu’à votre lodge.

Votre dernière étape aura lieu en plein cœur de la faune sauvage à quelques pas du parc National Etosha, dans la réserve privée d’Ongava. Vous séjournerez 3 nuits sur place. De quoi vous garantir une expérience inoubliable au cœur de la savane africaine. Les big 4 vous attendent.

Ce circuit est réversible et peut également être prolongé (sur demande) pour inclure certaines autres destinations namibiennes telles que Swakopmund, le Kaokoland (visite des villages Himbas) ou la bande de Caprivi.

À partir de 8 690€/pers sur la base de 2 personnes


Sont inclus.e.s
  • Hébergements 4/5* en pension complète (repas et boissons, hébergements et 2 activités par jour)
  • Dîner à Windhoek (jour 1)
  • Vols inter-lodges (Windhoek-Namib-Damaraland-Ongava-Windhoek)
  • Transferts terrestres
  • Frais de dossier
  • E-carnet de voyage

Ne sont pas inclus.e.s
  • Vols internationaux
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Points forts

  • Le plus ancien désert du monde, le Namib et les sites de Sossusvlei & Deadvlei
  • La station balnéaire de Swakopmund et ses nombreuses activités
  • La colonie d’otaries à fourrure de Cape Cross
  • La région du Damaraland et les gravures rupestres de Twyfelfontein
  • 3 jours de safari dans le Parc national Etosha
  • Le plateau du Waterberg où vivent des dizaines de rhinocéros noirs

Galerie photos “La Namibie en avion-taxi”

Jour 1 : Arrivée en Namibie (Windhoek)

Bienvenue en Namibie.

Cet immense pays (825 000 km²) bordé d’un côté par l’Océan Atlantique et de l’autre par le mythique désert du Kalahari, a une des plus faibles densités de population au monde (3,27 hab/km² – 2.7 millions d’habitants).

Mais la nature y offre un kaléidoscope de couleurs, de contrastes et d’émotions : horizons infinis et animaux sauvages, dunes de sable grandioses, montagnes abruptes et canyons…

Vous serez accueillis par notre assistant Francophone. Il vous conduira vers votre hébergement.

Situé dans une réserve naturelle de 3 200ha, le lodge fait partie de la fondation Naankuse créée en 2003 par Dr. Rudie et son épouse Marlice van Vuuren. La fondation a pour vocation de soutenir la population San à travers différents projets. Elle agit également dans la protection animale et notamment à travers des actions de sensibilisation du public à travers le centre de réhabilitation animalier situé sur la réserve.

Une fois sur place, votre hôte vous offrira une coupe de champagne pour vous souhaiter la bienvenue en Namibie.

Notre assistant Francophone vous briefera sur l’ensemble de votre séjour (étapes, programme, informations générales etc.) ainsi que sur les vols intérieurs qui vous emmèneront à vos différentes étapes.

Vous pourrez ensuite participer à l’une des activités proposées par le lodge (inclus), parmi lesquelles des nourrissages et approche d’animaux ou encore une découverte de la culture San.

Alternativement, notre assistant Francophone pourra vous conduire en centre-ville de Windhoek pour une visite éclair. Perché à 1 700m d’altitude, le « coin venteux » (wind-hoek en Afrikaans) bénéficie en moyenne, de 300 jours de soleil par an. A pied, vous découvrirez le secteur de l’église luthérienne Christuskirche au bout de Fidel Castro Avenue, Tintenpalast, le siège des assemblées namibiennes et State House, la résidence officielle du président namibien

L’ancien fort Alte Feste permet d’en apprendre davantage sur la lutte pour l’indépendance.

La « fontaine de météorites » comprend 30 météorites, âgées de 600 millions d’années, découvertes dans la région de Gibeon et classées monument national depuis 1950. Elles sont visibles à l’entrée du centre commercial Post Street sur Independance Avenue.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double B&B à Naankuse Lodge (ou similaire).

Jour 2 : Envol pour le désert du Namib

Après le petit-déjeuner, vous serez emmenés vers l’aéroport pour votre vol vers le désert du Namib.

Profitez d’une vue splendide sur les magnifiques paysages de la Namibie. De grandes étendues désertiques à perte de vue, qui abritent, à ne pas s’y méprendre, une large faune et flore.

Vous passerez les deux prochaines nuits en pension complète à Kulala Desert Lodge (ou similaire), dans la réserve naturelle de Kulala. Ce lodge est le plus proche des majestueuses dunes de Sossusvlei, accessible via une porte privée exclusive.

La réserve naturelle privée de Kulala couvre une surface de 37 000 ha et offre des possibilités exclusives d’observation de la faune, y compris le gemsbok (oryx), le renard à oreilles de chauve-souris, la hyène brune et de nombreux oiseaux.

Vous serez accueillis par le manager du lodge qui, autour d’une coupe de champagne, vous présentera l’établissement et son fonctionnement (horaires des repas, activités, histoire etc.)

Votre tente au toit de chaume et en toile est construite sur une plate-forme en bois, avec un toit plat pour dormir à la belle étoile. La zone commune comprend une piscine et une véranda donnant sur un point d’eau.

Votre déjeuner sera servi sur la terrasse offrant une vue panoramique sur le désert.

Cette après-midi, vous profiterez du cadre idyllique du lodge pour vous laisser aller à la détente et au farniente. En été (décembre à mars), les températures peuvent atteindre ici les 40° à l’ombre.

Partez en fin d’après-midi pour une promenade dans la nature à la découverte de l’incroyable diversité biologique du Namib. Bien que les conditions climatiques y soient extrêmes, lézards, coléoptères, scorpions, araignées et serpents peuplent ce paysage majestueux.

L’oryx (Oryx gazella) est aussi résident habituel des zones arides telles que le Namib. Il possède de longues cornes incurvées pouvant atteindre les 90cm. Il peut survivre sans eau pendant de longues périodes en absorbant l’humidité contenu dans sa nourriture.

L’une des plantes favorites de l’oryx est le melon ! Nara (Acanthosicyos horridus). On le trouve presque exclusivement ici dans les dunes de sable. La plante est sans feuilles, les tiges et les épines servent d’organes photosynthétiques à la plante. Ses racines peuvent atteindre plus de 15 m de profondeur pour accéder à l’eau. Le ! Nara peut vivre plus de 100 ans et fait partie de la famille des concombres.

Les plantes du Namib, telle que le ! Nara, stockent de l’eau ou disposent de mécanismes pour éviter les pertes excessives. Elles récoltent la rosée, la libérant progressivement pendant les périodes les plus chaudes de la journée.

Vous terminerez votre excursion dans un endroit isolé et spectaculaire de la réserve, en sirotant un gin tonic tout en observant l’astre solaire disparaître à l’horizon.

Vous serez de retour au camp au crépuscule.

Dîner (inclus) et nuit en tente double B&B à Kulala Desert Lodge (ou similaire).

Jour 3 : Désert du Namib – Sossuvlei

Aujourd’hui vous découvrirez le désert du Namib comme peu de gens ont la chance de le faire, grâce à expérience inoubliable.

Vous quitterez le lodge après le petit-déjeuner (avant le lever du soleil) avec votre guide professionnel dans un véhicule 4X4. Après environ 45 minutes, vous arriverez à proximité des célèbres sites de Deadlvlei et Sossusvlei.

Vous aurez de multiples opportunités photographiques durant cette excursion. Les conseils de notre photographe, Audrey, pour des paysages désertiques réussis, c’est à lire ici sur notre blog.

Vous vous trouvez dans l’ancien lit de la rivière Tsauchab. C’est elle qui est à l’origine de la formation de Deadvlei, il y a approximativement 1 000 ans. Elle envahit cette région à travers les dunes et créa des marais d’eau peu profonds. Dans l’un d’entre eux, Deadvlei, les acacias erioloba firent leur apparition. Mais après environ 200 ans, le climat se modifia et la sécheresse frappa la région. Le cours de la rivière Tsauchab fut bloqué par les dunes et l’eau des marais s’évapora condamnant ces arbres à une mort certaine.

C’est un véritable tableau dans lequel les couleurs ocre se mélangent harmonieusement avec le blanc éclatant du lac asséché. Un sublime recoin du monde préservé !

Les plus courageux pourront s’attaquer à l’ascension d’une des hautes dunes de Deadvlei (Big Daddy). L’effort est intense mais la récompense vaut bien de souffrir un peu. La vue au sommet est tout simplement époustouflante !

Cet environnement certes inhospitalier regorge de trésors cachés.

Avez-vous observé les nids de tisserands communautaires (Philetairus socius) sur les acacias erioloba ? Ces nids sont les plus grands construits par un oiseau et peuvent abriter plus d’une centaine de couples, contenant plusieurs générations à la fois. Ils se composent de chambres séparées, chacune étant occupée parun couple (parfois avec sa progéniture). Ils sont très structurés et permettent un contrôle de la température : les « chambres » centrales retiennent la chaleur et sont utilisées pour le repos nocturne. Les « chambres » extérieures sont ombragées pendant la journée et maintiennent des températures de 7 à 8°.

Le nid apparaît comme une grosse botte de foin dans l’arbre. En revanche, en vous installant en dessous, les entrées des « chambres » peuvent être vues, donnant un aspect en nid d’abeille.

Votre excursion continue vers le tout aussi célèbre site de Sossusvlei. Vous y ferez une pause-café au pied de la dune.

Vous serez de retour au camp en fin de matinée.

Après déjeuner (en fonction des températures), vous visiterez le Canyon de Sesriem, situé à l’entrée du parc.

La rivière Tsauchab y sculpta la roche sédimentaire au cours de millions d’années pour former ce canyon. Vous découvrirez l’intérieur du canyon, long d’environ 1km de long et profond d’environ 30m.

Les colons afrikaaners visitant la région nommèrent ainsi le canyon du fait qu’ils aient dû utiliser six (« ses ») sangles en cuir (« riem ») attachées ensemble pour créer une corde assez longue pour extraire de l’eau du fond du canyon.

Vous serez de retour au camp vers 16h00.

Le reste de l’après-midi invitera à la détente et la méditation dans ce lieu magique sans pareil.

Pour ceux qui souhaiterait se dégourdir les jambes, le Tsauchab River Trail se promène le long du lit asséché de la rivière à proximité du camp.

Dîner (inclus) et nuit en tente double B&B à Kulala Desert Lodge (ou similaire).

Jour 4 : Envol vers le Damaraland

Vous quittez les beautés sauvages de Kulala pour vous envolez vers le nord en survolant l’incroyable « mer de sable » et apercevez les célèbres épaves de la Skeleton coast.

Vous franchirez le Tropique du Capricorne actuellement situé à une latitude de 23°26′11.9″.

Vous survolerez ensuite le canyon de la rivière Kuiseb. Cette rivière éphémère trouve sa source à l’ouest de Windhoek dans les Khomas Highland. De là, elle progresse vers l’ouest à travers le désert du Namib jusqu’à Walvis Bay.

C’est dans cette région pourtant si inhospitalière que Henno Martin et Hermann Korn, 2 géologues Allemands survécurent pendant plus de 2 ans pour échapper à l’emprisonnement pendant que la Seconde Guerre mondiale les contraignait à s’isoler.

Vous pourrez apercevoir ensuite une (petite) forêt d’arbres carquois (Aloe dichotoma). Il s’agit en fait d’une plante parfaitement adaptée aux zones désertiques (températures extrêmes et sol infertile). Elle peut atteindre 3 à 5m de haut. Elle tire son nom du fait que les chasseurs-cueilleurs San utilisaient ses branches molles pour faire des carquois pour leurs flèches. Elle fleurit d’un jaune canari en hiver. Des nuées d’oiseaux et de sauterelles sont attirées par son nectar, et les babouins déchirent les fleurs pour obtenir la liqueur sucrée.

Vous volerez à distance de la dune N°7 qui est la plus grande dune de Namibie (pas la plus haute en termes d’altitude). Elle mesure 383m.

Le relief, les couleurs et les températures commencent à changer.

Vous ferez un arrêt à Swakopmund sur la côte Atlantique.

Pendant que l’avion sera ravitaillé en carburant, vous dégusterez un pique-nique sur la plage de Swakopmund. Amuses-bouches sucrés et salés seront accompagnés d’une coupe de champagne.

Vous reprenez les airs en direction des paysages saisissants de Damaraland et la réserve de Torra.

Elle se situe dans l’une des régions les plus arides de toute l’Afrique. Dans cet environnement inhospitalier, les processus incessants de la vie tournent autour de l’exploitation de l’eau quasi inexistante de la manière la plus économique possible. Évidemment, cet écosystème ne peut supporter de vastes troupeaux d’animaux sauvages, mais il possède néanmoins une variété d’espèces adaptées au désert.

La réserve abrite des populations d’éléphants adaptés au désert et de rhinocéros noirs. Gemsbok (oryx), kudu, springbok, zèbre de montagne, girafe, lion, guépard et hyènes tachetée et brune vivent également dans la région. L’observation des oiseaux est excellente, avec plus de 240 espèces répertoriées.

Vous passerez les deux prochaines nuits en pension complète au Damaraland camp (ou similaire).

Vous serez accueillis par la charmante équipe du camp autour d’un cocktail de bienvenue.

Vous serez ensuite conduits à votre chalet pour vous rafraichir avant le déjeuner.

Savourez quelques-unes des spécialités namibiennes en profitant d’une vue époustouflante sur les environs.

Cet après-midi, vous partirez à la rencontre des communautés locales et découvrez le patrimoine des peuples Nama-Damara, Herero et Ovambo.

Les Hereros sont traditionnellement des éleveurs qui définissent leur statut en fonction du nombre de têtes de bétail possédés. Malgré le partage d’une langue et de traditions pastorales, les Hereros ne sont pas un peuple homogène. Les vêtements en cuir traditionnels sont portés par des groupes du nord-ouest, tels que les Himba, Kuvale et Tjimba. Tandis que les Hereros du centre de la Namibie furent fortement influencés par la culture occidentale pendant la période coloniale, créant une toute nouvelle identité.

Pendant la guerre de 1904 – 1907, les combattants Herero volaient et portaient les uniformes des soldats allemands qu’ils avaient tués, croyant que cela leur transférait le pouvoir des soldats morts. Aujourd’hui, à l’occasion de cérémonies, les hommes Herero portent des vêtements de style militaire, « pour honorer les ancêtres morts au combat et garder vivant les souvenirs. »

Les femmes Herero ont, quant à elles, adopté les robes longues portées par les missionnaires allemands à la fin du 19ème siècle, mais les fabriquent aujourd’hui dans des couleurs et des imprimés vifs. Les femmes mariées et âgées Herero portent ces robes (ohorokova) quotidiennement, tandis que les femmes plus jeunes et célibataires les portent principalement pour des occasions spéciales. Ces robes sont à col haut, froncées sous le buste et comprenant plusieurs jupons les uns par-dessus les autres.

Saisissez cette opportunité unique pour découvrir et échanger sur la culture et les traditions de ces peuples mythiques mais aussi les défis quotidiens de la Namibie du 21ème siècle.

Cette activité comprend également une visite d’une ferme locale.

Vous serez de retour au camp en fin de journée ; juste à temps pour savourer un verre d’Amarula bien frais et quelques morceaux de biltong (viande séchée de tradition sud-africaine).

Dîner (inclus) et nuit en chalet double B&B à Damaraland Camp (ou similaire).

Jour 5 : Découverte du Damaraland

Ce matin vous profiterez du lever de soleil en participant à une excursion en véhicule 4×4 à la découverte de la région et à la recherche des animaux qui la peuplent .

La terre des grands espaces, la beauté sauvage et naturelle et des panoramas qui s’étendent à perte de vue. Le temps s’arrête, le monde moderne et ses soucis sont oubliés, ici les végétaux et les animaux ont évolué côte à côte avec leur environnement au fil des millénaires.

Tentez votre chance à la traque de 2 des big 4 namibiens : l’éléphant (du désert) et le rhinocéros noir.

Il ne reste que quelques-uns de ces fameux éléphants adaptés au désert !

Cet animal unique est capable de survivre dans des conditions extrêmes qui seraient fatales pour tout autre éléphant. Il s’agit néanmoins d’une seule et même espèce (Loxodonta Africana) que celle qui peut être observée au Botswana ou au Kenya.

Ces éléphants adaptés au désert sont un point culminant de votre séjour dans le Damaraland, bien que le cycle naturel des précipitations dicte les mouvements saisonniers de la faune dans la région.

Ces animaux parcourent de longue distance pour s’alimenter et s’abreuver ; jusqu’à 70km par jour.

Il est dit que les matriarches qui guident les troupeaux, mémorisant les sources d’eau, les conduisent chaque année aux mêmes endroits.

Quant au rhinocéros noirs, 50% de la population mondiale survit ici en Namibie, dans ces zones désertiques. Cet animal en voie de disparition a vu sa population en Afrique décliner depuis 2010 à cause du braconnage. La corne de rhinocéros, pourtant faite de kératine et sans aucun bénéfice sur la santé avéré, est très populaire sur le marché asiatique.

Saurez-vous différencier le rhinocéros noir et le blanc ? Lequel est « blanc », lequel est « noir » ?

Notre article ici pour différencier rhinocéros blanc et rhinocéros noir sur le blog.

Savez-vous d’où vient le nom rhinocéros noir ? Il s’agit d’un malentendu. Au 19ème siècle, les colons Hollandais décrivaient le rhinocéros par « wit » en Afrikaans. Les colons Anglais, fraîchement arrivés, comprirent « white » (blanc). Il s’agissait en effet de « wye » (« wide » en Anglais, large) faisant référence à la largeur de la mâchoire du rhinocéros « blanc ». Par soucis d’opposition, ils nommèrent l’autre espèce, rhinocéros noir. Les 2 espèces sont bel et bien grises !

Vous ferez une pause-café en pleine nature pour déguster une boisson et un muffin autour d’une discussion animée avec votre guide et compagnons de safari du jour.

Vous serez de retour au camp en fin de matinée.

Déjeuner (inclus) sur place.

L’après-midi est libre pour profiter de la piscine ou de votre terrasse.

Vous pourrez aussi choisir de vous balader à pied dans les environs avec un guide naturaliste. Un chemin de randonnée est délimité et arbore des informations sur les arbres et plantes de la région.

Sur votre chemin, vous ne manquerez pas d’apercevoir une plante typique de la région : Euphorbia damarana. Cette plante se compose de tiges grisâtres pouvant atteindre les 2,5m de haut. La plante est considérée comme l’une des plantes les plus toxiques de Namibie. Le latex qu’elle contient est hautement toxique donc n’y touchez pas ! Les San l’utilisaient pour chasser. Ils trempaient le bout de leurs flèches dans le liquide blanc avant de viser leurs proies, leur causant grande peine et permettant une chasse plus efficace.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double B&B à Damaraland Camp (ou similaire).

Jour 6 : Envol vers la Réserve privée d’Ongava

Prenez votre envol après un petit-déjeuner copieux dans ce cadre magique du Damaraland.

Découvrez, depuis le ciel, le contraste saisissant entre les paysages stériles et rocheux du Damaraland et les plaines arborées d’Ongava et du parc national d’Etosha.

Votre domicile pour les 3 prochaines nuits sera Ongava Lodge (ou similaire), où vous serez logés en pension complète.

En 1991, plusieurs familles transformèrent 4 élevages de bétail improductifs en une réserve privée de 30 000 hectares qui est maintenant un refuge pour de grandes concentrations d’animaux sauvages.

La réserve dispose d’un accès tout proche au parc d’Etosha.

Le lodge est construit autour d’un piton rocheux et offre une vue splendide sur les vastes plaines environnantes.

Le manager du lodge et/ou votre futur ranger vous présentera l’établissement et son fonctionnement (horaires des repas, activités, consignes de sécurité etc.).

La nuit, le point d’eau est éclairé et vous pouvez regarder pendant des heures les nombreux visiteurs nocturnes venir se désaltérer.

Le déjeuner sera servi en début d’après-midi et vous pourrez ensuite prendre possession de votre chalet avant le départ en safari en milieu d’après-midi.

Après le « tea-time » il sera temps de partir pour votre premier safari en 4×4.

Notre guide « fait maison » de la faune sauvage Africaine (en Français) est téléchargeable gratuitement ici.

Le safari de l’après-midi sera une opportunité de photographier ces félins discrets et difficile à localiser que sont le guépard et le léopard.

Saurez-vous faire la différence entre les deux ? La corpulence, les tâches, la posture… plusieurs indices. Plus de détails dans notre article léopard vs guépard ici sur notre blog.

G&T (Gin & Tonic) en plein brousse ? Of course ! Vous profiterez de l’occasion et la bonne ambiance qui règne pour échanger avec votre guide ranger et vos compagnons de safari.

Vous serez de retour au lodge au crépuscule (ou même peut être de nuit).

Dîner (inclus) et nuit en chalet double à Ongava Lodge (ou similaire)

Jours 7 et 8 : Safari dans la réserve d’Ongava et dans le Parc National Etosha.

Les réveils pour vos safaris seront matinaux. Ce sont les meilleures heures pour traquer les félins et tout particulièrement le léopard et lion. En revanche, le guépard est un chasseur diurne qui aime les grandes plaines. N’oubliez pas vos jumelles pour être l’observer à distance.

Un café et un muffin en plein cœur de la savane, ça vous dit ? C’est la tradition, vous y avez pris goût. Cette pause sera toujours la bienvenue après les secousses du 4×4.

Retour au lodge pour le petit déjeuner (type brunch).

Le lodge dispose d’une cache d’où observer les animaux en toute tranquillité et à seulement quelques mètres. Voilà une opportunité parfaite pour vous exercer à la pratique de la photographie animalière. Vous n’avez pas apporté votre matériel ou vous souhaitez découvrir un zoom ultrapuissant juste le temps d’un safari, pas de problème, dites-le-nous et nous nous chargerons de vous louer tout l’équipement nécessaire (en supplément).

Certains de vos safaris pourront se dérouler dans le Parc National Etosha.

Le parc couvre une superficie de près de 22 912 km² et est entièrement clôturé pour la protection des animaux. 5 000km² constitue l’Etosha Pan (un lac salé asséché). Cette vaste dépression de 120 km de long sur 72 km de large s’est progressivement asséché il y a environ 12 millions d’années laissant place à une large étendue blanche.

Inauguré en 1907, il couvrait à l’époque une surface de 80 000km². Pour des raisons politiques, sa surface diminua progressivement, jusqu’à ce qu’elle soit réduite à sa superficie actuelle en 1975.

Nos conseils pour un safari réussi sont ici et les conseils d’expert de notre photographe animalier sont à retrouver ici sur notre blog.

Etosha offre sans conteste l’un des plus beaux panoramas de la faune sauvage d’Afrique où se côtoient 114 espèces de mammifères, 340 variétés d’oiseaux et 110 espèces de reptiles. Les Big 4 (pas de buffles ici) sont présents et peuvent être observer aux nombreux points d’eau.

Vos déjeuners seront pris au lodge ou dans le parc d’Etosha, en fonction du programme choisi.

Durant un safari, vous pouvez compter sur les yeux expérimentés du ranger. Néanmoins, vous pourrez aussi tenter de localiser les animaux.

Notre conseil : balayer le paysage de droite à gauche (comme pendant un match de tennis) et ne chercher pas à « voir » un animal en particulier mais un mouvement, une couleur qui se démarque de son environnement, une forme etc. Vous verrez, votre œil va s’exercer au fur et à mesure des safaris.

La saison sèche (mai à octobre) est le meilleur moment pour faire un safari en Namibie. Le manque d’eau conduit les animaux à se rassembler autour des principales sources d’eau. Qui dit herbivores dit prédateurs. Les scènes de chasse sont grandioses. Le spectacle, parfois cruel, de la nature se déroule devant vos yeux.

Vous pourrez aussi profiter du point d’eau depuis le salon principal du lodge.

Dîners (inclus) et nuits en chalet double B&B à Ongava Lodge (ou similaire).

Jour 9 : Envol pour Windhoek – FIN DU VOYAGE

Ce matin, vous devrez dire au revoir aux animaux lors de votre dernier safari.

Après le petit-déjeuner, vous embarquerez pour votre dernier vol de retour vers la capitale namibienne et l’aéroport Hosea Kutako.

La tête pleine de souvenirs, vous êtes prêt pour votre prochaine aventure… le Botswana ? Zanzibar ? Contactez-nous pour une extension vers d’autres destinations de rêve !

Contact(+27) 65 675 5083
Total: 8,990.00€ à partir de 8,990.00€ /personne

info@africanhearttravel.com