Circuit en groupe Francophone

Oryx Namibie
Daily Tour 13 jours & 12 nuits
Namibie Namibie

Résumé de l’itinéraire

Ce circuit (groupe de maximum 6 clients) sera conduit par un guide/chauffeur Francophone. Les hébergements sont « en dur », soit des chambres, chalets ou tentes fixes. Le circuit est disponible en formule demi-pension ou pension complète.

Votre périple sera effectué dans un véhicule 4×4 pour un confort routier et une observation optimale grâce aux fenêtres coulissantes et au toit ouvrant. C’est un voyage d’aventure qui vous conduira sur les plus beaux trésors de la Namibie.

La boucle s’effectue en sens sud-nord (ci-dessous) ou nord-sud (si nécessaire). Celle-ci couvrira une distance totale d’environ 1 900km.

Votre séjour commencera à Windhoek, la capitale Namibienne perchée à 1 700m d’altitude.

Le lendemain, vous quitterez la civilisation pour rejoindre le désert du Namib et ses dunes orangées. Vous l’avez rêvé, elles sont là, à perte de vue. Les couleurs sont magiques aux premières et dernières heures du jour. Une magnifique entrée en matière pour votre aventure Namibienne.

Vous découvrirez ensuite la station balnéaire de Swakopmund. Le frisson de l’aventure vous appelle. Une palette d’activités optionnelles s’offre à vous :  excursion en 4×4 vers Sandwich Harbour, survol des dunes en avion, saut en parachute, safari en 4×4 à la recherche des big 5 du désert, balade en bateau. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Pénétrez dans les contrées isolées, hors de sentiers battus, sur des pistes désertiques en direction de la région du Damaraland. Vous visiterez le site des gravures rupestres de Twyfelfontein et séjournerez dans un lieu magique d’où observer des couchers de soleil mémorables.

Découvrez le patrimoine culturel de la Namibie avec ses ethnies mythiques. Nous ferons le maximum pour faciliter vos échanges avec la population d’une manière respectueuse et enrichissante.

Votre périple s’achèvera avec 3 jours de safari dans le parc Etosha et sa faune sauvage.

Sur votre route de retour vers Windhoek, vous passerez une nuit dans la région du Waterberg.

À partir de 3 450€/perssur la base de 6 personnes


Sont inclus.e.s
  • Hébergements en chambre double/twin B&B
  • 8 dîners
  • Services d’un guide/chauffeur Francophone (ses repas et hébergements inclus) avec son véhicule 4×4
  • Eau minéral (illimité durant le séjour)
  • Frais de dossier
  • Carnet de voyage

Ne sont pas inclus.e.s
  • Vols
  • Repas (sauf mentionnés au programme)
  • Entrées des parcs et sites
  • Activités optionnelles
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Points forts

  • Le plus ancien désert du monde, le Namib et les sites de Sossusvlei & Deadvlei
  • La station balnéaire de Swakopmund et ses nombreuses activités
  • La colonie d’otaries à fourrure de Cape Cross
  • La région du Damaraland et les gravures rupestres de Twyfelfontein
  • 3 jours de safari dans le Parc national Etosha
  • Le plateau du Waterberg où vivent des dizaines de rhinocéros noirs

Galerie photos “Circuit en groupe francophone”

Jour 1 : Arrivée en Namibie (Windhoek)

Bienvenue en Namibie. Le pays tire son nom du désert du Namib d’origine Nama qui signifie « endroit vaste ». Successivement colonie allemande (de 1884 à 1915) puis sud-africaine, le pays obtint son indépendance le 21 mars 1990. Sur un territoire de 825 000km², on compte seulement 2.7 millions d’habitants, dont la moitié fait partie de l’ethnie Ovambo.

Une fois les formalités d’immigration effectuées et vos bagages en main, votre guide vous attendra à l’arrivée. Vous prendrez la route, à bord de votre véhicule 4×4, vers le centre-ville de la capitale namibienne : Windhoek. Cette ville est un subtil mélange d’héritage colonial allemand et de modernité africaine. Situé à environ 1 700m d’altitude, elle bénéficie en moyenne de 300 jours d’ensoleillement par an.

A votre arrivée à votre hébergement, votre guide vous briefera sur l’ensemble de votre périple (itinéraire, visites, informations générales etc.) ainsi que sur l’histoire fascinante de la Namibie.

Le reste de l’après-midi est libre pour découvrir la ville à votre rythme.

Toutefois, après un long trajet depuis votre destination de départ, une bonne nuit de repos sera la bienvenue. Nous vous laisserons donc la liberté de sortir dîner ou de commander un repas à livrer.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chambre double/twin B&B à Olive Grove Guest House (ou similaire).

Jour 2 : Route vers le désert du Namib et Sesriem – 310km – 4h30

Vous quitterez la capitale ce matin de bonne heure en direction du légendaire désert du Namib.

Le trajet, d’environ 4h15, vous donnera un premier aperçu du quotidien des Namibiens vivant dans les zones les plus reculées du pays.

Vous croiserez certainement l’une de ces charrettes tirées par des ânes que l’on surnomme « donkey cart ». Elles constituent une bonne alternative aux déplacements à pied dans ces régions où plusieurs kilomètres doivent être parcourus pour rejoindre un voisin ou un commerce…

Les pistes namibiennes, vous le constaterez, sont dans l’ensemble très bien entretenues. Le gouvernement consacre plusieurs centaines de millions de dollars namibiens chaque année pour tenter d’enrayer le phénomène d’ondulation créé par les véhicules 4×4 sur les pistes. Vous croiserez sans doute ces « fantômes » du désert, ces gros engins qui ratissent les pistes quotidiennement.

Votre trajet continue tandis que vous commencez à apercevoir au loin les premières dunes orangées. Vous ferez un arrêt à l’oasis de Solitaire pour déguster les pâtisseries fraîches et découvrir les étranges « habitants », des cadavres de voiture…

Déjeuner sur place (inclus).

Vous arriverez en début d’après-midi à Sesriem, porte d’accès au parc des dunes du Namib.

Les paysages désertiques du Namib sont d’une beauté austère qui stimule instantanément l’imagination. Composé de plus de 6,5 millions d’hectares de dunes et de plaines de graviers, le Namib est terre de contrastes, mais aucun n’est aussi surprenant que ces lacs asséchés contre les dunes orangées.

Longeant le littoral sur plus de 1 600m, cette mer de dunes crée un sentiment d’espace et de solitude qui ne ressemble à aucun autre endroit au monde.

En fin de journée, vous vous rendrez à la dune d’Elim située à 5 km après la porte de Sesriem. C’est une dune haute et relativement isolée qui tire son nom d’une ferme qui se trouvait dans la région avant la création du parc national. Observer le coucher de soleil depuis l’une de ses crêtes sera un moment magique où le temps s’arrête…

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B à Desert Camp (ou similaire).

Jour 3 : Visite de Deadvlei et Sossusvlei

Votre départ sera matinal, dès l’ouverture des portes d’accès au parc, déterminée par l’heure du lever du soleil.

Votre guide vous laissera le choix du déroulement de cette matinée.

Vous pourrez débuter la journée par l’ascension de la dune 45 (située à 45km) pour le lever de soleil (vous devriez y être à temps) ou privilégier les sites de Deadvlei et Sossusvlei encore peu visités à cette heure (vous n’y serez pas à temps pour le lever de soleil) : à vous de voir ce que vous préférez.

Vous pourrez également opter pour un survol en montgolfière (à réserver à l’avance). Nous l’avons fait, lisez l’article ici sur notre blog

Le Namib est le désert le plus ancien du monde, vieux d’environ 55 millions d’années. Une grande partie est protégée, c’est le parc national Namib-Naukluft couvrant près de 50 000km² et s’étend sur 1 600 km le long de la côte.

A l’approche du site mondialement connu de Deadvlei, vous pourrez partir à l’ascension de la dune de 325m « Big daddy » pour la vue plongeante sur Deadvlei.

Les dunes teintées d’orange contrastent fortement avec ce ciel bleu parfait. La pente abrupte rend l’ascension difficile pour atteindre la crête, mais la vue au sommet est spectaculaire et vaut bien la dure montée.

Alternativement, un accès plus « plat » permet de rejoindre le site en 20 minutes environ.

Le climat ici est extrême, même en hiver. Vous devez impérativement avoir avec vous au moins 2 litres d’eau, de la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil. Sachez que le soleil se reflète également vers le haut depuis le sable !

Le nom Deadvlei signifie « marais mort ». Ce qui était autrefois un marais, est depuis environ 1 000 ans un lac asséché, lorsque que la rivière Tsauchab (sur laquelle se trouve la route bituminée qui vous conduit de Sesriem au parking de Deadvlei) inonda la région à travers les dunes et créa des mares d’eau peu profondes. Dans ces mares, les acacias erioloba firent leur apparition. Mais suite à des changements climatiques, la sécheresse frappa la région. Le court de la rivière Tsaucheb fut bloqué par les dunes de et toute l’eau du marais s’évapora.

De là vous reprendrez la navette vers le site de Sossusvlei, mondialement connu pour ses dunes en étoile. Vous croiserez peut-être quelques-uns des habitants de ces régions arides comme le springbok, l’oryx ou encore l’autruche.

Vous serez de retour à Sesriem en fin de matinée.

Déjeuner libre (à votre charge).

Profiter de l’après-midi pour vous reposer des longs trajets chaotiques des pistes namibiennes ou bien explorer à pied les environs. Cet environnement certes inhospitalier regorge de trésors cachés.

Saurez-vous débusquer un gecko aboyeur (Underwoodisaurus milii) ? Notre article (en anglais) sur les « big 5 » du désert est disponible ici sur le blog.

En fin de journée, vous vous rendrez au Canyon de Sesriem, situé à 4km.

La rivière Tsauchab sculpta la roche sédimentaire au cours de millions d’années pour former ce joli canyon. Vous découvrirez l’intérieur du canyon, long d’environ 1km de long et profond d’environ 30m.

Les colons afrikaaners de la région nommèrent ainsi le canyon du fait qu’ils devaient utiliser six (« ses ») sangles en cuir (« riem ») attachées ensemble pour créer une corde assez longue pour extraire de l’eau du fond du canyon.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B à Desert Camp (ou similaire).

Jours 4 et 5 : Swakopmund – 350km – 4h30

Profitez encore ce matin des premières lumières du jour pour explorer les environs ou tout simplement contempler le soleil levant depuis la terrasse de votre chalet.

Vous quitterez Sesriem vers 9h en direction de la côté Atlantique et un climat plus contrasté.

Vous passerez à nouveau à proximité de l’oasis de Solitaire. Ne culpabilisez pas si vous mourrez d’envie d’y faire un nouvel arrêt pour sa tarte aux pommes.

Votre prochain arrêt sera le Tropique du Capricorne situé actuellement à une latitude de 23°26′11.9″. Immortalisez le passage du tropique avec une photo souvenir devant le panneau.

Vous franchirez ensuite le canyon de la rivière Kuiseb. Cette rivière éphémère trouve sa source à l’ouest de Windhoek dans les Khomas Highland. De là, elle progresse vers l’ouest à travers le désert du Namib jusqu’à Walvis Bay.

C’est dans cette région pourtant si inhospitalière que Henno Martin et Hermann Korn, 2 géologues Allemands survécurent pendant plus de 2 ans pour échapper à l’emprisonnement pendant que la Seconde Guerre mondiale les contraignait à s’isoler.

Vous découvrirez ensuite sur votre trajet l’« arbre » emblématique de la Namibie : l’aloès géant carquois (kokerboom), Aloe dichotoma. Il s’agit en fait d’une plante parfaitement adaptée aux zones désertiques et semi-désertiques. Elle peut atteindre 3 à 5m de haut.

Elle tire son nom du fait que les San utilisaient les branches molles pour faire des carquois pour leurs flèches. De jolies fleurs jaunes apparaissent durant l’hiver australe, faisant le bonheur des oiseaux, babouins et insectes.

Vous passerez à distance de la dune N°7 qui est la plus grande dune de Namibie (pas la plus haute en termes d’altitude). Elle mesure 383m.

Vous commencerez à apercevoir au loin l’océan et la ville de Walvis Bay.

Déjeuner libre (à votre charge).

Vous irez ensuite observer les flamands roses dans la lagune avant de reprendre la route vers Swakopmund.

Fondée en 1892, cette ville de 34 000 habitants à une forte connotation allemande, largement visible notamment à travers son architecture et sa gastronomie.

La ville vit aujourd’hui principalement du tourisme. Et pour cause, elle offre un large choix d’activités pour tous les âges et tous les centre d’intérêt.

Les excursions que vous aurez choisies devront être réservées, soit par notre intermédiaire soit avec votre guide directement sur place au moins 5 jours à l’avance.

Notre article sur nos activités préférées à faire à Swakopmund et Walvis Bay sur notre blog ici.

Voici une liste non-exhaustive des activités disponibles sur place :

Survol des dunes en avion (1h30 à 2h15) : prenez de la hauteur pour découvrir les paysages grandioses du Namib, en avion type Cessna. Il existe différentes formules pour survoler la partie sud dont Sossusvlei ou la partie nord et la côte des squelettes (Skeleton Coast) avec ses nombreuses épaves de navire.

Excursion en 4×4 vers Sandwich Harbour (1/2 journée ou journée entière). Le lagon, les marais salants et le sanctuaire d’oiseaux forment l’un des cinq sites Ramsar de Namibie. Des dunes de sable géantes se jettent dans l’océan, créant des paysages à couper le souffle. Attention, sensations fortes garanties dans les méandres de sable.

Excursion Living desert (1/2 journée) : une expédition en 4×4 dans les dunes avec guide local expert de cette région. Vous serez à la recherche des créatures énigmatiques qui peuplent les environs (lézards, geckos, araignées, serpents, caméléons, insectes, etc.).

Balade en bateau à Walvis Bay : envie d’un peu d’humidité après 2 jours de sable, Partez pour cette excursion très informative pour découvrir les oiseaux et mammifères marins qui peuple cette région. L’itinéraire débute par les parcs à huîtres près du phare de Pelican Point et ses otaries à fourrure du Cap. Vous pourrez aussi observer goélands, cormorans, pélicans et flamands roses. En saison (de juillet à novembre), de plus grands mammifères tels que la baleine franche australe et le rorqual à bosse sont souvent repérés. Les dauphins, tout comme le poisson-lune (mola mola) et les tortues luth sont eux aussi fréquemment observés.

Des activités sportives pour faire monter votre niveau d’adrénaline sont disponibles : saut en parachute à 12 000 pieds au-dessus du désert (seul ou en tandem), expédition guidée en quad (entre 1 et 3h) dans les dunes, sand boarding une sorte de « surf des sables » et pour les plus courageux, un plongeon dans les eaux de l’Atlantique…

La ville dispose également d’un aquarium, un vivarium et un musée des minéraux (Kristall Gallery).

Le musée fut créé en 1951 par le Dr Alfons Weber à la suite d’un concours organisé par la municipalité pour rendre la ville plus attractive. Il abrite non seulement une large sélection de minéraux (principalement issus de la région de Tsumeb, à l’est d’Etosha) mais aussi une grande variété d’objets (livres, artefacts, cartes, outils etc.) provenant de l’ensemble de la Namibie.

Pour vos repas (à votre charge, sauf petit-déjeuner), un large choix de restaurants s’offre à vous : du restaurant gastronomique ou fast food, en passant par le pub et le restaurant de poissons.

Votre chauffeur vous conduira dans la vallée de la lune (moon landscape) pour vous permettre de découvrir une curiosité botanique dont certains spécimens datent de plus de 1 500 ans : la « Welwitschia Mirabilis ».

Nuits en chambre double/twin B&B à Desert Breeze Lodge (ou similaire).

Jour 6 : Colonie d’otaries de Cape Cross et route vers le Damaraland – 400km – 4h45

Vous quitterez l’oasis Allemand de Swakop’ en longeant la côte vers le nord via Henties Bay. Cette petite ville est très populaire auprès des touristes namibiens durant les vacances d’été (décembre) amateurs de pêche et de 4×4.

Sur les bords de route, vous constaterez la présence de zones couvertes de sel rose. Il est même possible d’acheter des cristaux de sel à des vendeurs invisibles ; Le principe est simple, vous laissez la somme d’argent sur la table et prenez le sel en échange.

Vous arriverez ensuite à Cape Cross.

D’abord, le lieu revêt un caractère histoire notoire ; le navigateur Portugais Diego Cão atteignit Cape Cross en janvier 1486, devenant le premier Européen à visiter cette région. Il y ériga un padrão (stèle en forme de croix). Le nom actuel du lieu est dérivé de ce padrão. Celles qui se trouve aujourd’hui à Cape Cross, ce sont deux répliques.

Aujourd’hui, Cape Cross est une réserve protégée qui abrite l’une des plus grandes colonies d’otaries à fourrure du Cap (Arctocephalus pusillus) au monde.

Il y a quelques différences entre les otaries à fourrure et les « véritables » otaries. Premièrement, les otaries à fourrure ont de petites oreilles sur les côtés de la tête, tandis que les vraies otaries n’ont pas d’oreilles externes. Les otaries à fourrure ont également de plus grandes nageoires avant, qu’elles utilisent pour se propulser dans l’eau, contrairement aux vraies otaries qui se déplacent à l’aide de leurs nageoires arrières.

Vous aurez l’opportunité de les observer et les photographier de très près si vous arrivez à braver les cris assourdissants et les odeurs fortes (selon la direction du vent).

A la période des naissances, en octobre/novembre, les bébés font augmenter la population à plus de 100 000 animaux.

Alors que les mâles sont en mer, les femelles se chamaillent en criant et gesticulant pour sécuriser les meilleurs endroits sur terre.

A l’âge adulte, les mâles pèsent jusqu’à 350 kg et les femelles pèsent environ 80 kg, mais peuvent atteindre 150 kg.

Vous reprendrez votre route vers l’intérieur des terres vers Uis, cet ancien village minier. Au 20ème siècle, la mine d’Uis était la plus grande mine d’étain à ciel ouvert du monde. Elle ferma ses portes en 1991 car peu rentable jusqu’à sa réouverture partielle en 2010.

Vous déjeunerez sur place.

Vous pénètrerez ensuite dans l’incroyable région du Damaraland.

Vous arriverez à votre hébergement en début d’après-midi. Vous séjournerez en pension complète (hors boissons) pour 2 nuits à Camp Kipwe (ou similaire).

Vous serez subjugués par la beauté et l’originalité du site. Nous avons sélectionné cet établissement pour son cadre unique mais aussi son action de protection de l’environnement. Le manager du camp vous présentera à votre arrivée son établissement et son fonctionnement.

Vous découvrirez votre bungalow et sa vue splendide sur les environs. Prenez quelques minutes pour savourer la plénitude et la sérénité des lieux.

Vous avez rendez-vous à 15h avec votre guide local pour une excursion vers les sites historiques et géologiques présents dans les environs : les gravures rupestres de Twyfelfontein, la montagne brulée et les « tuyaux d’orgue ».

Votre guide spécialiste du site de Twylfelfontein vous conduira à travers les roches granitiques à la recherche des pétroglyphes (gravures rupestres) San. On en dénombre environ 2 500, datant de 1 000 à 10 000 ans. Il est remarquable de penser qu’aucuns outils métalliques ne furent utilisées mais simplement des outils en quartz.

Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Vous poursuivrez par la montagne brulée qui est une colline formée de coulée de lave. Le calcaire forma la montagne il y a environ 200 millions d’années. Il y a environ 120 millions d’années, la lave volcanique pénétra dans le calcaire et provoqua un métamorphisme donnant à la montagne sa couleur distinctive.

Les tuyaux d’orgue sont un groupe de cylindres basaltiques qui ressemblent à des tuyaux d’orgue. Ils ont été formés il y a environ 150 millions d’années à la suite de l’intrusion de lave liquide dans une formation rocheuse d’ardoise, qui a été exposée au fil du temps par l’érosion.

Retour au camp en fin de journée, juste à temps pour le coucher de soleil sur votre terrasse.

Dîner (inclus) et nuit en bungalow B&B à Camp Kipwe (ou similaire).

Jour 7 : Damaraland

Ce matin vous aurez la possibilité de profiter du lever de soleil en participant à une excursion en véhicule 4×4 à la découverte de la région et à la recherche des animaux qui peuplent celle-ci.

Tentez votre chance à la traque de 2 des big 4 Namibiens : l’éléphant (du désert) et le rhinocéros noir.

Il ne reste que quelques-uns de ces fameux éléphants adaptés au désert !

Cet animal unique est capable de survivre dans des conditions difficiles qui seraient dévastatrices pour tout autre éléphant.

La localisation de ces éléphants dépend fortement de la pluviométrie récente. Ces animaux parcourent de longue distance pour s’alimenter et s’abreuver ; jusqu’à 70km par jour.

Il est dit que les matriarches qui guident les troupeaux mémorisent les sources d’eau et conduisent chaque année ceux-ci vers les mêmes endroits.

Un petit nombre de rhinocéros noirs survivent également dans ces zones désertiques, ainsi que des zèbres des montagnes, oryx, kudu, springbok, autruches et girafes.

Vous ferez une pause en pleine nature pour déguster un café et un muffin autour d’une discussion animée avec votre guide et compagnons de safari du jour.

Vous serez de retour au camp en fin de matinée.

Déjeuner sur place (inclus).

L’après-midi est libre pour profiter de la piscine ou de votre terrasse.

Vous pourrez aussi choisir de vous balader à pied dans les environs. Un chemin de randonnée est délimité et arbore des informations sur les arbres et plantes de la région.

Sur votre chemin, vous ne manquerez pas d’apercevoir une plante typique de la région : Euphorbia damarana. Cette plante se compose de tiges grisâtres pouvant atteindre les 2,5m de haut. La plante est considérée comme l’une des plantes les plus toxiques de Namibie. Le latex qu’elle contient est hautement toxique donc vous n’y touchez pas ! Les San l’utilisaient pour chasser. Ils trempaient le bout de leurs flèches dans le liquide blanc avant de viser leurs proies, leur causant grande peine et permettant une chasse plus efficace.

Pension complète et nuit en bungalow à Camp Kipwe (ou similaire).

Jour 8 : Parc National Etosha – Safari

Vous quitterez ce lieu enchanteur pour rejoindre en fin de matinée le temple de la vie sauvage en Namibie : le Parc National Etosha.

Vous ferez 2 arrêts furtifs sur votre trajet : la forêt pétrifiée puis Vingerklip.

Les scientifiques pensent qu’une énorme inondation à transporté ces troncs jusqu’à l’endroit où ils se trouvent aujourd’hui, ainsi que beaucoup de sable et de boue. Ils ont ainsi été « pétrifiés » et ont conservé leur aspect d’origine.  On considère que ces arbres seraient vieux d’environ 280 millions d’années. Il faut préciser que ces arbres n’existent plus en Namibie aujourd’hui et seraient vraisemblablement des ancêtres aux sapins et épicéas.

En plus des troncs d’arbres pétrifiés, de beaux spécimens de Welwitschia Mirabilis peuvent être vus ici.

La Welwitischia Miralibis doit son nom à Friedrich Welwitsch, un botaniste qui découvrit la plante au milieu du 19ème siècle en Angola. Le Welwitschia est souvent appelé un « fossile vivant » car ce sont des plantes à très longue durée de vie. Certains Welwitschias auraient 1 500 ans et même plus. Les plantes sont endémiques du désert du Namib et se composent uniquement d’une racine, d’une petite tige et de deux feuilles.

Vingerklip est un énorme « doigt de pierre » se tenant verticalement dans les airs ; C’est l’une des formations rocheuses les plus célèbres et les plus remarquables de Namibie.

Vous arriverez ensuite Outjo, porte d’accès au parc. Cette petite ville de 7 000 habitants, vit essentiellement du tourisme de passage depuis/vers Etosha.

Vous pourrez faire un arrêt gourmand à la boulangerie Bäckerei Outjo qui propose de délicieuses spécialités salées et sucrées.

Vous arriverez à la Anderson Gate en fin de matinée. Bienvenue dans le Parc National Etosha.

Le parc couvre une superficie de près de 22 912 km² et est entièrement clôturé pour la protection des animaux, dont 5 000km² constitue l’Etosha Pan (un lac salé asséché).

Vous ferez un arrêt à votre premier point d’eau, Ombika. Il est fréquent d’y observer de grands groupes d’herbivores, y compris l’impala à face noire endémique du nord-ouest de la Namibie.

Vous arriverez au camp d’Okaukuejo (prononcé « oka-kuoe-yo) où vous séjournerez pour 2 nuits.

Après déjeuner, vous aurez la possibilité de visiter le point d’eau en bordure du camp. Profitez de la vue, en tout sécurité derrière les clôtures, pour observer les animaux venus s’abreuver.

Vous repartirez dans l’après-midi pour votre premier safari dans les environs. Les dernières et premières heures de la journée sont les plus favorables à l’observation des félins notamment, et particulièrement durant les mois d’été.

Vous vous rendrez, entre autres, aux points d’eau d’Olifantsbad et de Gemsbokvlakte.

La saison sèche (mai à octobre) est le meilleur moment pour faire un safari à Etosha. Le manque d’eau incite les animaux à se rassembler autour des points d’eau pour boire.  Le flot continue d’herbivores alterner avec la présence furtive de prédateurs donnent lieu à un spectacle de la nature inoubliable.

Notre article pour un safari réussi est à lire sur le blog ici.

Vous serez de retour au camp avant la fermeture de l’accès à celui-ci.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B au camp d’Okaukuejo (ou similaire).

Après dîner, ne manquez d’aller observer le défilé des animaux au point d’eau et notamment les rhinocéros.

Jour 9 : Safari dans le Parc National Etosha  – Okaukuejo

Aujourd’hui, le réveil sera matinal. Après une (petite) tasse de café ou thé et quelques biscuits, vous quitterez le camp pour une matinée de safari.

Le parc national d’Etosha abrite quatre des « Big 5 ». Les éléphants et les lions sont communs dans le parc, tandis que le léopard, insaisissable, se cache dans les zones densément végétalisées.

Etosha est également connu pour sa population de rhinocéros noirs. Cet animal en voie de disparition pourra souvent être observer aux points d’eau. La population actuelle de rhinocéros noirs dans le parc représente l’une des plus importantes au monde.

Saurez-vous différencier le rhinocéros noir et le blanc ? Lequel est « blanc », lequel est « noir » ?

Notre article ici sur le blog : rhino noir vs rhino blanc

Vous constaterez sans doute que les éléphants d’Etosha sont gris clair voire blanc. Cela est dû à la poussière avec laquelle ils se recouvrent et qui contient beaucoup d’argile. Il s’agit de la même espèce d’éléphant qui peut être observée en Afrique du sud à Addo ou au Botswana au bord de la rivière Chobe : Loxodonta africana.

Vous serez de retour à Okaukuejo en fin de matinée avec un safari, nous l’espérons, riche en émotions et en souvenirs.

Déjeuner sur place. Vous profiterez ensuite d’un temps libre pour faire une petite sieste après les longues heures de voiture et de « massages Africains ». Alternativement, le point d’eau est accessible 24h/24. Aux heures les plus chaudes, il n’y a néanmoins que peu d’activité mais on ne sait jamais…

Vous pourrez y découvrir les nids de tisserands communautaires (Philetairus socius). Ces nids sont les plus grands construits par un oiseau et peuvent abriter plus d’une centaine de paires, contenant plusieurs générations à la fois. Les nids se composent de chambres séparées, chacune étant occupée par une paire (parfois avec une progéniture)

Les nids sont très structurés et permettent un contrôle de la température : les « chambres » centrales retiennent la chaleur et sont utilisées pour le repos nocturne. Les « chambres » extérieures sont ombragées pendant la journée et maintiennent des températures de 7 à 8°.

Le nid apparaît comme une grosse botte de foin dans l’arbre. En revanche, en vous installant en dessous, les entrées des « chambres » peuvent être vues, donnant un aspect en nid d’abeille. Toutefois faites attention car ces nids sont souvent prisés par les serpents, qui mangent les œufs et aussi les guêpes qui défendent le nid contre d’éventuels prédateurs et bénéficient, par la même occasion, d’une augmentation des proies (mouches), qui peuvent être attirées par les excréments d’oiseaux

Vous repartirez en safari en milieu d’après-midi pour découvrir les points d’eau situé à l’ouest du parc et proche de l’Etosha Pan : Okondeka, réputé pour ses lions et guépards, entre autres ;

Vous serez de retour au camp en fin de journée. Vous pourrez savourer le coucher de soleil depuis la tour d’observation.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B au camp d’Okaukuejo (ou similaire).

Jour 10 : Safari dans le Parc National Etosha  – Namutoni

Vous quitterez de bonne heure le camp d’Okaukuejo en direction de l’est du parc. Sur votre trajet ce matin, les points d’eau de Rietfontein, Salvadora et Olifantsbad sont parmi les plus réputés pour leur faune sauvage.

Vous arriverez au camp d’Halali en fin de matinée (en fonction du déroulement de la matinée). Vous pourrez aller découvrir le point d’eau où sont régulièrement observé de larges troupes de zèbres et de gnous

Après déjeuner vous irez découvrir le point de vue sur le lac (Etosha Pan) si les conditions de route le permettent. Vous y accéder en voiture et être autorisé à descendre du véhicule.

Autrefois ce grand lac intérieur était alimenté par les rivières du nord. Il s’est asséché il y a 120 millions suite aux déplacements des continents qui ont modifié les reliefs et le court de rivières. Parfois, les années de bonnes pluies, le lac se remplit d’eau puis s’assèche en hiver pour devenir cette étendue de boue blanche craquelée.

Votre safari continu vers l’est en direction du camp de Namutoni.

Cette partie du parc est réputé pour sa faune abondante, et notamment les félins et les rhinocéros noirs… et l’une des plus petites antilopes d’Afrique australe : le dik-dik (Madoqua kirkii). Le nom dik-dik vient d’une onomatopée liée aux sons émis par les femelles dik-diks en cas de danger. Les dik-diks mesurent environ 30 à 40cm et pèsent 3 à 6 kg.

Au camp, vous pourrez découvrir le point d’eau qui abrite une faune variée, y compris de nombreux oiseaux.

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B au camp de Namutoni (ou similaire).

Jour 11 : Plateau du Waterberg

Vous quitterez le parc après un dernier détour par les points d’eau à proximité du camp, dans l’espoir d’apercevoir un dernier léopard ou une meute de lions.

Une fois le parc derrière vous, vous passerez en premier lieu par la ville de Tsumeb, paradis des géologues.

La ville compte environ 15 000 habitants et abrite de nombreuses curiosités géologiques dont la plus grosse météorite (Hoba) visible sur terre ; elle pèse près de 60 tonnes.

L’un des lacs souterrains les plus grands et les plus profonds du monde se trouve aussi à Tsumeb, dans une ferme appelée Harasib. Pour atteindre l’eau de la grotte, il faut soit descendre en rappel, soit descendre une ancienne échelle forgée à la main qui se détache des parois verticales de dolomite de la grotte sur plus de 50 m.

Vous continuez votre route vers le sud, avec votre prochaine ville, Otjiwarongo. Le nom est dérivé de la langue Herero et signifie « lieu des vaches grasses ». Certaines des meilleures fermes d’élevage de bovins se trouvent encore dans la région aujourd’hui. Celle-ci offre des conditions relativement bonnes pour l’élevage de bovins : forte pluviométrie et terrains fertiles, résultant en de bons pâturages.

Vous poursuivez votre retour vers votre destination du jour : le plateau du Waterberg.

Vous déjeunerez à votre arrivée, sur votre lieu d’hébergement : le Waterberg Plateau Lodge (ou similaire).

Le parc du Waterberg a été déclaré monument national en 1956 et réserve naturelle en 1972. Il couvre une superficie de 400km².  Le plateau s’élève à environ 200 m. La strate rocheuse la plus ancienne a plus de 850 millions d’années et des traces de dinosaures y ont été laissées il y a environ 200 millions d’années. Les couches supérieures étant constituées de roches poreuses, les précipitations s’infiltrent à travers les rochers et permettent une végétation luxuriante au pied de la montagne. Un programme de réintroduction d’espèces menacées en Namibie dans les années 1970 fut un grand succès et a permis de protéger ces animaux du braconnage et de l’extinction.

Cet après-midi, vous pourrez embarquez dans un 4×4 pour partir à la recherche des rhinocéros du parc.

Cet animal majestueux mais pourtant si fragile est en voie d’extinction. La population de rhinocéros en Afrique australe est en chute libre depuis 2010 dû au braconnage. La corne de rhinocéros, pourtant faite de kératine et sans aucun bénéfice sur la santé avéré, est très populaire sur le marché Asiatique.

Vous serez de retour au lodge en fin de journée, juste à temps pour profiter de la vue splendide sur la Table Mountain Namibienne…

Dîner (inclus) et nuit en chalet double/twin B&B à Waterberg Plateau Lodge (ou similaire).

Jour 12 : Plateau du Waterberg – 300km – 3h15

Ce matin, vous partirez en randonnée avec un guide local à l’ascension du plateau à environ 200 m au-dessus des plaines. Il vous expliquera les plantes et les animaux du parc et vous donnera un aperçu de la vie quotidienne et de la culture des Herero vivant dans cette région.

Vous partez découvrir le grand plateau de Waterberg, un gigantesque îlot de falaises en grès rouge qui se dresse à 200mau dessus de la savane. Entre les acacias sur les plaines et les boisements sur les hauteurs, la région abrite une diversité d’habitats naturels qui se prête parfaitement aux observations. Ce surprenant parc naturel offre de jolies balades à travers les sentiers sauvages dominant le bush. Promenez-vous à travers les paysages parsemés de roches qui servent de refuge à de nombreuses espèces menacées. Si la montée n’est pas des plus facile, la vue que vous allez avoir une fois arrivés en haut vaut véritablement le détour. Les vues sur la vallée et les plaines du Kalahari sont superbes.

Vous prendrez ensuite la route vers Windhoek.

Sur votre trajet, vous passerez par la ville d’Okahandja où vous pourrez faire un arrêt sur le marché d’artisanat si vous le souhaitez. Vous pourrez y trouver de l’artisanat magnifiquement sculpté de bonne qualité et à des prix raisonnables.

La règle d’or de tout achat sur ce type de marché est d’abord la négociation. C’est tout un art mais l’important est de garder le sourire, être poli et être heureux de son achat.

Vous arriverez à Windhoek en fin de matinée. Déjeuner en centre-ville libre (à votre charge). Vous pourrez tenter l’aventure de déguster des chenilles grillées (Gonimbrasia belina) très riches en protéine. Elles sont frites jusqu’à ce qu’elles soient croquantes ou cuites avec de l’oignon, des tomates et des épices, puis servis avec du pap (sorte de polenta)

Vous pourrez déambuler dans le centre-ville en quête de vos derniers achats souvenirs ou alors profiter d’un cocktail à la terrasse de l’hôtel Hilton.

Pour ceux à qui la nature et l’aventure manquerait déjà vous pourrez opter pour une petite randonnée dans la réserve naturelle de Daan Viljoen.

Pour ceux à qui le contact humain et la civilisation aura manqué, nous vous recommandons une visite du quartier de Katutura où vit une grande partie de la population noire de Windhoek : ambiance 100% Namibienne garantie (seulement accompagnés par un guide local).

Vers 19h, vous trouverez votre guide et le reste du groupe pour un dîner d’adieu à l’incontournable Joe’s Beer House, une vraie légende à Windhoek.

Le cadre, l’ambiance mais surtout la nourriture constituera une excellente opportunité de partager un dernier moment de convivialité avant votre départ.

Dîner (inclus) à Joe’s Beer House et nuit en chambre double ou twin B&B à Olive Grove Guest House (ou similaire).

Jour 13 : Windhoek – FIN DU VOYAGE

Votre aventure en Namibie touche à sa fin. Il est temps de rejoindre l’aéroport Hosea Kutako pour votre vol en fin de matinée.

Le frisson de l’aventure ne vous quitte pas, pourquoi ne pas faire une extension vers les splendides Chutes Victoria (ici) ou une escapade gourmande au Cap (ici).

 Call Center: (+27) 65 675 5083
Total: 3,450.00€ From 3,450.00€ /person

info@africanhearttravel.com

    Other Tours