Bivouac en Namibie

4x4 au Damaraland
Daily Tour 12 jours & 11 nuits
Namibie Namibie

Résumé de l’itinéraire

Ce circuit “Bivouac en Namibie” est disponible en 2 versions :

  • En groupe (maximum 6 clients) sous tente dôme 2mx2m conduit par un chauffeur/cuisinier Anglophone.
  • En auto-tour en 4×4 avec tente(s) sur le toit

C’est un voyage d’aventure qui vous conduira sur les hauts lieux touristiques du pays.

La boucle s’effectue en sens nord-sud (ci-dessous) ou sud-nord (si les disponibilités d’hébergement l’imposent). Celle-ci couvrira une distance totale d’environ 1 900km.

Le séjour commence à Windhoek, la capitale Namibienne, aux aires d’Allemagne du 20ème siècle.

Vous rejoindrez ensuite le parc Etosha à la recherche des « Big 4 », temple de la faune sauvage en Namibie. Observez le défilé d’animaux au point d’eau d’Okakuejo.

Découvrez ensuite la région du Damaraland, sa terre ocre, ses paysages extraordinaires et ses éléphants du désert…En direction du sud, découvrez les gravures rupestres de Twyfelfontein et le magnifique site de Spitzkoppe et ses pics de granit.

Vous ferez une pause sur la côte dans la station balnéaire de Swakopmund, d’où vous pourrez faire une excursion en 4×4 vers Sandwich Harbour (sensations garanties).

Le périple se terminera par les dunes du désert du Namib. Crapahuter dans le sable jusqu’au sommet de Big Daddy, surplombant le site de Deadvlei. Les couleurs sont splendides aux premières et dernières heures du jour.

De retour à Windhoek, vous vous envolerez vers de nouvelles aventures…

Avec chauffeur anglophone : À partir de 1 880€/pers sur la base de 6 personnes
Version en autotour : À partir de 1 340€/pers sur la base de 4 personnes


Sont inclus.e.s

Avec chauffeur anglophone

  • Hébergements en chambre double/twin B&B (Windhoek et Swakopmund)
  • Equipement complet de camping
  • Repas (dîner jour 1 au petit déjeuner jour 12) et eau minérale (illimité durant le séjour)
  • Service d’un chauffeur Anglophone pour 12 jours avec son véhicule 4×4 8 places
  • Entrées dans les sites, parcs et réserves mentionnés au programme
  • E-carnet de voyage
  • Frais de dossier

Autotour

  • Hébergements en chambre double/twin B&B (Windhoek et Swakopmund)
  • Equipement complet de camping
  • Location d’un véhicule 4×4 avec tente sur le toit
  • E-carnet de voyage
  • Frais de dossier

Ne sont pas inclus.e.s

Avec chauffeur anglophone

  • Vols internationaux
  • Boissons
  • Activités optionnelles
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Autotour

  • Vols internationaux
  • Repas et boissons
  • Entrées dans les sites, parcs et réserves mentionnés au programme
  • Activités optionnelles
  • Assurances annulation/santé/rapatriement
  • Dépenses personnelles
  • Pourboires

Points forts

  • Safaris dans le Parc National Etosha
  • La région du Damaraland et ses éléphants du désert
  • La visite des gravures rupestres de Twyfelfontein
  • L’écomusée Damara : à la découverte des traditions Damara
  • Les magnifiques montagnes de Spitzkoppe
  • La station balnéaire de Swakopmund
  • Le désert du Namib et les sites de Sossusvlei & Deadvlei

Galerie photos “Bivouac en Namibie”

Jour 1 : Arrivée en Namibie (Windhoek)

Bienvenue en Namibie.

Cette jeune démocratie compte 2.7 millions d’habitants, dont la moitié est Ovambo. Le nom du pays est dérivé du désert du Namib, le plus ancien désert du monde. Le nom Namib lui-même est d’origine Nama et signifie « endroit vaste ». Successivement colonie Allemande (de 1884 à 1915) puis Sud-Africaine, le pays obtint son indépendance le 21 mars 1990.

Une fois vos formalités d’immigration effectuées et vos bagages en main, votre chauffeur vous attendra à l’arrivée. Ensemble, vous ferez connaissance de votre compagnon de voyage, fidèle et solide, votre 4×4. Vous prendrez ensuite la route vers le centre-ville de la capitale namibienne : Windhoek. L’aéroport est situé à une quarantaine de kilomètres. Vous aurez l’opportunité sur le trajet de découvrir les premiers paysages namibiens de savanes et collines.

Le nom Windhoek est dérivé de l’afrikaans signifiant « coin venteux ». La ville se situe à environ 1 700m d’altitude et bénéficie d’un climat semi-aride avec, en moyenne, 300 jours de soleil par an.

A votre arrivée à votre hébergement, votre chauffeur vous briefera sur l’ensemble de votre périple ensemble (itinéraire, visites, informations générales etc.) ainsi que sur l’histoire fascinante de la Namibie.

Le reste de l’après-midi est libre pour une exploration autonome de la ville.

La ville offre de nombreux sites d’intérêt, par exemple l’église de Christuschurch, le Tintenpalast (siège du gouvernement), l’ancien fort Alte Feste ainsi que plusieurs musées et galeries.

Après un long vol depuis votre destination de départ, une bonne nuit de repos sera la bienvenue. Nous vous laisserons donc la liberté de sortir dîner ou de commander un repas à livrer.

Dîner libre (à votre charge) et nuit en chambre double/twin B&B à Villa Violet (ou similaire).

Jour 2 : Route vers le Parc National Etosha – 420km – 4h15

Vous quitterez la capitale ce matin de bonne heure en direction du temple de la vie sauvage en Namibie : le Parc National Etosha, situé à environ 4h de route sur la B1.

Sur votre trajet, vous passerez par la ville d’Okahandja où vous pourrez faire un arrêt sur le marché d’artisanat si vous le souhaitez. De nombreux sculpteurs sur bois y sont installés. Vous pourrez y trouver de l’artisanat magnifiquement sculpté de bonne qualité et à des prix raisonnables.

La règle d’or de tout achat est d’abord la négociation. C’est tout un art mais l’important est de garder le sourire, être poli et être heureux de son achat.

Vous continuez votre route vers le nord, avec votre prochaine ville, Otjiwarongo. Le nom est dérivé de la langue Herero et signifie « lieu des vaches grasses ». Certaines des meilleures fermes d’élevage de bovins se trouvent encore dans cette région aujourd’hui. Celle-ci offre des conditions relativement bonnes pour l’élevage de bovins : forte pluviométrie et terrains fertiles, créant de bons pâturages.

Vous arriverez ensuite à Outjo, porte d’accès au parc. Cette petite ville de 7 000 habitants, vit essentiellement du tourisme de passage depuis/vers Etosha.

Vous pourrez faire un arrêt gourmand à la boulangerie Bäckerei Outjo qui propose de délicieuses spécialités salées et sucrées.

Vous arriverez à la Anderson Gate en fin de matinée. Bienvenue dans le Parc National Etosha.

Le parc couvre une superficie de près de 22 912 km² et est entièrement clôturé pour la protection des animaux, dont 5 000km² constitue l’Etosha Pan (un lac salé asséché).

Le parc fut proclamé en 1907 et couvrait à l’époque une surface de 80 000km². Pour des raisons politiques, sa surface diminua progressivement, jusqu’à ce qu’elle soit réduite en 1975 à sa superficie actuelle.

Vous ferez un arrêt à votre premier point d’eau, Ombika. Il est fréquent d’y observer de grands groupes d’herbivores, y compris l’impala à face noire, endémique du nord-ouest de la Namibie.

Vous arriverez au camp d’Okaukuejo (prononcé « oka-kuoe-yo). Vous y installerez votre premier campement pour 2 nuits sur place.

Déjeuner pique-nique sur place.

Après déjeuner, vous aurez la possibilité de visiter le point d’eau en bordure du camp. Profitez de la vue, en tout sécurité derrière les clôtures, pour observer les animaux venus s’abreuver. Au heures les plus chaudes, le « trafic » animalier est restreint.

Vous repartirez dans l’après-midi pour votre premier safari dans les environs. Les dernières et premières heures de la journée sont les plus favorables à l’observation des félins notamment, et particulièrement durant les mois les plus chauds.

Notre guide pour un safari réussi, c’est à lire ici sur le blog.

Vous vous rendrez, entre autres, aux points d’eau d’Olifantsbad et de Gemsbokvlakte.

La saison sèche (mai à octobre) est le meilleur moment pour faire un safari à Etosha. Le manque d’eau explique que les animaux se rassemblent autour des points d’eau pour boire. Il est donc intéressant de se garer et attendre patiemment qu’ils apparaissent.

Vous serez de retour au camp avant la fermeture de son accès.

Vous passerez votre première nuit en camping autour d’un dîner sous les étoiles préparé par votre chauffeur. Après dîner, ne manquez pas d’aller observer le défilé des animaux au point d’eau et notamment les rhinocéros.

Nuit sous tente au camp d’Okaukuejo (ou similaire).

Jour 3 : Safari dans le Parc National Etosha

Aujourd’hui, le réveil sera matinal. Après une (petite) tasse de café ou thé et quelques biscuits, vous quitterez le camp pour une journée entière de safari.

Le parc national d’Etosha abrite quatre des « Big 5 ». Les éléphants et les lions sont communs dans le parc, tandis que le léopard insaisissable se cache dans les zones densément végétalisées.

Etosha est également connu pour sa population de rhinocéros noirs. Cet animal en voie de disparition pourra souvent être observé aux points d’eau. La population actuelle de rhinocéros noirs dans le parc représente l’une des plus importantes au monde.

Saurez-vous différencier le rhinocéros noir et le blanc ? Lequel est « blanc », lequel est « noir » ?

Notre article ici sur le blog : rhino noir vs rhino blanc

Vous arriverez au camp d’Halali pour déjeuner.

Pendant que votre chauffeur prépare votre pique-nique, vous pourrez aller découvrir le point d’eau où sont régulièrement observé de larges troupes de zèbres et de gnous. Qui sait, vous serez peut-être chanceux de voir un léopard dans les buissons autour du camp…

Après déjeuner et une petite pause au bord de la piscine ou sur l’herbe à observer les écureuils batifolant, vous reprendrez la route pour le point de vue sur le lac (Etosha Pan) si les conditions de route le permettent. Vous y accédez en voiture et êtes autorisés à descendre du véhicule.

Autrefois ce grand lac intérieur était alimenté par les rivières du nord. Il s’est asséché il y a 120 millions suite aux mouvements des continents qui ont modifié les reliefs et le cours de rivières. Parfois, les années de bonnes pluies, le lac se remplit d’eau puis se desséche en hiver pour devenir cette étendue de boue blanche craquelée. Gare aux mirages.

Sur votre chemin de retour vers Okakuejo, vous ferez un arrêt aux points de Rietfontein, Salvadora et Olifantsbad parmi les plus réputés pour leur faune sauvage.

Retour au camp en fin de journée. Profitez du coucher de soleil depuis la tour du camp ou depuis les bancs autour du point d’eau.

Dîner et nuit sur place, sous tente, au camp d’Okaukuejo (ou similaire).

Votre sommeil sera peut-être interrompu par les sons de la nature.

Saviez-vous que le rugissement du lion peut s’entendre jusqu’à 10km à la ronde ?

Jour 4 : Route vers le Damaraland – 300km – 3h45

Vous quitterez le camp de bonne heure pour profiter de quelques heures supplémentaires de safari avant de prendre la route vers la magnifique région du Damaraland.

Sur votre route, vous découvrirez une plante typique de la région : Euphorbia damarana. Cette plante se compose de tiges grisâtres pouvant atteindre les 2,5m de haut. Elle est considérée comme l’une des plantes les plus dangereuses de Namibie. Le latex qu’elle contient est hautement toxique donc n’y touchez pas ! Les San l’utilisaient pour chasser. Ils trempaient le bout de leurs flèches dans ce liquide blanc avant de viser leurs proies, leur causant grande peine et permettant une chasse plus efficace.

Vous arriverez en début d’après-midi à Palmwag (prononcé « paleum-var ») situé sur les bords du lit de la rivière Uniab. Entouré de palmiers Makalani (Hyphaene petersiana), Palmwag est célèbre pour ses éléphants du désert venant se balader autour du lodge.

Vous aurez la possibilité sur place à votre arrivée de participer à une activité dans l’après-midi, et notamment un safari en 4×4 à la recherche des rhinocéros noirs et éléphants, entre autres.

Parfois si vous n’allez pas en safari, le « safari » vient à vous : il n’est pas rare de recevoir des visiteurs au camp ! les éléphants du désert viennent parfois dans les environs en quête d’eau.

Alternativement, la piscine du lodge vous tend les bras.

Vous pourrez également profiter du bar du désert et découvrir les boissons favorites de Namibie : la bière Windhoek Lager, l’Amarula ou le rockshandy !

Dîner et nuit sous tente à Palmwag Lodge (ou similaire).

Jour 5 : Damaraland – Visite de Twyfelfontein – 130km – 2h

Votre périple à travers le Damaraland continue.

Après 1h30 de trajet, vous arriverez sur le site de Twyfelfontein. Votre guide local vous fera crapahuter à travers les roches granitiques à la recherche des pétroglyphes (gravures rupestres) San.

Environ 2 500 ont été dénombrées datant de 1 000 à 10 000 ans. Selon toute vraisemblance, elles auraient été réalisées sans l’aide d’outils métalliques ; Il est présumé que des outils en quartz ont été utilisés.

Les motifs des gravures rupestres sont d’une part des scènes de chasse, dans lesquelles les chasseurs sont représentés avec arc et flèche et d’autre part de nombreuses gravures animales (antilopes, zèbres, girafes, lions, etc.).

Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Vous ferez votre pause pique-nique dans les environs.

Cette après-midi, vous vous rendrez au Damara Living Museum pour une découverte du quotidien du peuple Damara. Parmi les ateliers, vous observerez les techniques ancestrales de fabrication traditionnelles d’outils, armes, vêtements, bijoux et artisanat. Vous assisterez à des chants et danses traditionnelles avant de suivre vos hôtes dans la brousse. Les femmes ramassent des plantes pour la nourriture, le parfum et la médecine et les hommes vous montreront comment installer des pièges, des collets et comment ils chassaient jadis.

Vous reprendrez ensuite la route vers votre prochaine destination : les montagnes du Brandberg.

Vous passerez la nuit en pleine nature, où il n’est pas rare de recevoir la visite, ici aussi, des éléphants du désert. A votre arrivée, votre guide se renseignera auprès de la réception sur la présence ou non des pachydermes dans les environs.

Vous pourrez profiter de la piscine et/ou du bar. Le joli jardin et le cadre photo géant constitueront un moment à immortaliser. Le Sunset spot, perché dans la montagne, est le lieu idéal pour déguster une boisson fraîche en attendant patiemment que l’astre disparaisse sous l’horizon.

Dîner et nuit sous tente à Brandberg White Lady Lodge (ou similaire).

Jour 6 : Montagnes de Spitzkoppe – 240km – 3h30

Ce matin, vous aurez la possibilité de faire une randonnée au pied dans le Brandberg pour aller découvrir le site de la dame blanche (white lady).

Cette peinture rupestre fut découverte en 1917 par Reinhard Maack, le premier Européen à gravir le Königstein (le sommet le plus haut de Namibie, à 2 573m d’altitude). Il l’interpréta comme étant un guerrier. Des années plus tard, en 1955, le prêtre français Henri Breuil nomma la dame blanche en comparaison avec une représentation grecque en Crète. Bien que les scientifiques soient aujourd’hui convaincus que le tableau représente un guerrier ou un chaman des San, le nom de « Dame blanche » est resté.

Cette peinture d’environ 40cm ainsi que celles de l’ensemble de la scène autour daterait de 1 000 à 2 000 ans.

Vous prendrez ensuite la route vers les montagnes de Spitskoppe (« dôme pointu »). C’est un groupe de pics (inselbergs) situés entre Usakos et Swakopmund.

Sur votre trajet, vous passerez à proximité de l’ancien village minier d’Uis. Au 20ème siècle la mine d’étain d’Uis était la plus grande mine à ciel ouvert du monde. Elle ferma ses portes en 1991 faute de rentabilité suffisante.

Vous arriverez en fin de matinée dans le camp communal où vous passerez la nuit. Vous installerez votre campement au pied de ces géants de roche.

Après déjeuner, vous partirez à pied avec un guide local (Anglophone), membre de la communauté locale, qui vous fera découvrir la faune, la flore et la géologie de ce site majestueux. Tout autour du Spitzkoppe, des centaines de peintures rupestres peuvent être observées ; néanmoins beaucoup furent endommagées au fur et à mesure du temps.

Le granit a plus de 120 millions d’années et le pic le plus élevé s’élève à environ 1 728 mètres au‑dessus du niveau de la mer.

Spitzkoppe se compose de deux montagnes distinctes : le grand Spitzkoppe, à 1 728m de haut et le petit Spitzkoppe, de 1 584 mètres.

Le coucher de soleil puis le ciel étoilé seront des occasions uniques de profiter de cet environnement préservé et de cette solitude.

Dîner et nuit sous tente à Spitzkoppe Rest Camp (ou similaire).

Jour 7 et 8 : Swakopmund – 150km – 1h45

Profiter du lever de soleil sur l’arche de Spitzkoppe pour y découvrir une palette de couleurs toujours plus incroyable : de l’orange au rose, en passant par le bleu et le violet.

Vous prendre ensuite la route vers la petite ville côtière de Swakopmund. Fondée en 1892, cette ville de 34 000 habitants à une forte connotation Allemande, largement visible à travers son architecture.

Notre article sur nos activités préférées à faire à Swakopmund et Walvis Bay sur notre blog ici.

Voici une liste non exhaustive des activités disponibles sur place :

Activités sportives pour partir à l’aventure et gagner en adrénaline et en sensations fortes : expédition en quad dans les dunes, sand boarding une sorte de surf des sables (attention, une fois en bas, il faut escalader la dune jusqu’en haut) ou encore un saut en parachute 12 000 pieds au-dessus du désert (seul ou en tandem)

Survol des dunes en avion (1h30 à 2h15) : Il est possible de survoler les dunes du Namib en avion type Cessna. Il existe différentes formules permettant le survol de la partie sud du Namib avec Sossusvlei ou de la partie nord (où vous vous êtes rendus) et la côte des squelettes (Skeleton Coast).

Excursion en 4×4 vers Sandwich Harbour (1/2 journée ou journée entière). Le lagon, les marais salants et le sanctuaire d’oiseaux, qui forment les zones humides de Walvis Bay, est l’un des cinq sites Ramsar de Namibie. Des dunes de sable géantes se jettent directement dans l’océan, créant des paysages uniques à couper le souffle. Attention, sensations fortes garanties dans les méandres de sable.

Balade en bateau à Walvis Bay : Partez de bonne heure depuis le port de Walvis Bay à la recherche des « big 5 » marins. L’itinéraire débute à travers les parcs à huîtres à l’approche de Pelican Point avec son phare et ses 60 000 otaries à fourrure du Cap. Vous pourrez aussi observer des oiseaux aquatiques comme les goélands, cormorans, pélicans et flamands roses. En saison (de juillet à novembre), de plus grands mammifères tels que la baleine franche australe et le rorqual à bosse sont souvent repérés. Les dauphins, tout comme le poisson-lune (mola mola) et les tortues luth, sont fréquemment observés.

Connaissez-vous ce poisson étrange, le poisson-lune ou môle ?

C’est le plus lourd des poissons osseux, pouvant attendre 1 tonne. C’est un animal à la tête proéminente, sans queue et peu épais par rapport à sa hauteur. Nageoires comprises, une môle peut être aussi haute que longue.

Excursion Living desert (1/2 journée) : une expédition en 4×4 dans les dunes avec d’excellentes opportunités photographiques à la recherche des créatures mystérieuses qui peuplent les environs (lézards, geckos, araignées, serpents, caméléons, insectes, etc.). Votre guide local est un expert de cette région ; il vous présentera également des plantes du désert mais aussi l’histoire de la région et du plus ancien désert du monde.

La ville accueille également un aquarium, un vivarium et un musée des minéraux.

Toutes ces excursions devront être réservées, soit par notre intermédiaire soit avec votre chauffeur directement sur place au moins 5 jours à l’avance.

Pour vos repas (à votre charge, sauf petit-déjeuner, un large choix de restaurants s’offre à vous : du restaurant gastronomique ou fast food, en passant par le pub et le restaurant de poissons.

Votre chauffeur vous conduira dans la vallée de la lune (moon landscape) pour vous permettre de découvrir une curiosité botanique dont certains spécimens datent de plus de 1 500 ans : la « Welwitschia Mirabilis ».

Nuits en chambre double/twin B&B à Namib Guest House (ou similaire).

Jour 9 : Route vers le désert du Namib et Sesriem – 350km – 4h30

Vous longerez la côte jusqu’à Walvis Bay et aller découvrir les flamands roses dans la lagune.

Vous retrouverez rapidement les pistes de sable en direction du désert du Namib. Votre premier arrêt vous permettra de découvrir un « arbre » emblématique de la Namibie : l’aloès géant carquois (kokerboom), Aloe dichotoma. Il s’agit en fait d’une plante parfaitement adaptée aux zones désertiques et semi-désertiques, aux températures extrêmes et au sols infertiles. Elle peut atteindre de 3 à 5m de haut. Elle tire son nom du fait que les San utilisaient les branches molles pour faire des carquois pour leurs flèches. Elle fleurit d’un jaune canari en hiver. Des nuées d’oiseaux et de sauterelles sont attirées par son nectar, et les babouins déchirent les fleurs pour obtenir la liqueur sucrée. Les herbivores, dont la girafe, l’éland et le koudou, endommagent également les feuilles et les branches.

Vous franchirez ensuite le canyon de la rivière Kuiseb. Cette rivière éphémère trouve sa source dans les Khomas Highland à l’ouest de Windhoek. De là, elle avance vers l’ouest à travers le parc national de Namib-Naukluft et le désert du Namib jusqu’à Walvis Bay.

Sur les rives du Kuiseb inférieur, zone pourtant a priori stérile et inaccessible, y sont implantés plusieurs villages du peuple Topnaar, par exemple Homeb, Sandfontein, Rooibank et Utuseb.

Votre prochain arrêt sera au Tropique du Capricorne situé actuellement à une latitude de 23°26′11.9″. Seulement 3% de la population mondiale vit en dessous de ce tropique. Vous pourrez faire une photo souvenir de votre passage devant le panneau.

Votre périple continue avec un arrêt à l’oasis de Solitaire pour déguster les pâtisseries fraîches et découvrir les étranges « habitants », des cadavres de voiture…

Déjeuner sur place (inclus).

Vous arriverez en début d’après-midi à Sesriem, porte d’accès au parc des dunes du Namib.

Installez votre campement sous l’un des acacias (Vachellia erioloba). L’arbre peut atteindre jusqu’à 17 mètres de haut. Il pousse lentement, est très résistant à la sécheresse et assez résistant au gel. Le bois est de couleur brun rougeâtre foncé et extrêmement dense et solide. Il produit des gousses en forme d’oreille, appréciées de nombreux herbivores. Les graines peuvent être torréfiées et utilisées comme substitut aux grains de café.

Vous pourrez explorer les environs à pied ou profiter de la piscine.

En fin de journée, vous vous rendrez à la dune d’Elim (à 3km de Sesriem) pour le coucher de soleil.

Dîner et nuit sous tente à Sesriem (ou similaire).

Jour 10 : Visite de Deadvlei et Sossusvlei

Le départ matinal se fera à l’ouverture des portes du parc (en fonction de l’heure du lever du soleil).

Votre chauffeur laissera le choix du programme au groupe.

Vous pourrez débuter cette journée pour l’ascension de la dune 45 (situé à 45km) pour le lever de soleil (vous devriez y être à temps) ou privilégier les sites de Deadvlei et Sossusvlei encore peu visités à cette heure, mais pas à temps pour le lever de soleil….

Le Namib est le mot Nama qui signifie “vaste” et ce désert, qui s’étend sur 1 600 km le long de la côte namibienne, est certainement l’incarnation de l’immensité. Les parties les plus arides de cette étendue de sable reçoivent en moyenne seulement 2 à 5 mm de précipitations par an. Ce désert vieux d’environ 55 millions d’années, est considéré comme le plus vieux désert au monde.

Après 60km de route, vous arriverez au parking d’où vous emprunterez une navette 4×4 pour rejoindre les sites de Deadvlei et Sossuvlei.

Vous pourrez partir à l’ascension de la dune de 325m « Big daddy » pour la vue plongeante sur Deadvlei. Alternativement, un accès plus « plat » permet de rejoindre le site en 20 minutes environ.

Le climat ici est extrême, même en hiver. Vous devez impérativement avoir avec vous au moins 2l d’eau, de la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil. Sachez que le soleil se reflète également vers le haut depuis le sable !

Le nom Deadvlei signifie « marais mort ». Ce qui était autrefois un marais, est maintenant une casserole d’argile blanche séchée. Les spécialistes considèrent l’apparition de cette cuvette d’argile remontant a plus de 1000 ans, lorsque la rivière Tsauchab inonda la région à travers les dunes et créa des flaques d’eau peu profondes. Dans ces falques, les acacias erioloba firent leur apparition. Mais après environ 200 ans, le climat se modifia et la sécheresse frappa la région. Le cours de la rivière Tsaucheb fut bloqué par les dunes entraînant l’évaporation de l’eau.

De là vous reprendrez la navette vers le site de Sossusvlei, mondialement connu pour ses dunes en pointe. Vous croiserez peut-être quelques-uns des habitants de ces régions arides comme l’oryx.

Notre article sur l’oryx ici sur notre blog.

Vous serez de retour de ce paysage à couper le souffle en fin de matinée.

Déjeuner sur place.

Profiter de l’après-midi pour vous reposer des longs trajets chaotiques des pistes Namibiennes ou bien explorer à pied les environs. Cet environnement certes inhospitalier regorge de trésors cachés.

En fin d’après-midi, vous visiterez le Canyon de Sesriem, situé à 4km du camp.

La rivière Tsauchab sculpta la roche sédimentaire au cours de millions d’années. Il mesure environ 1km de long et jusqu’à 30m de profondeur.

Les premiers explorateurs afrikaaners de la région appelèrent le canyon du fait qu’ils devaient utiliser six (“ses”) sangles en cuir (“riem”) attachées ensemble pour créer une corde assez longue pour extraire de l’eau du fond du canyon.

Dîner (inclus) et nuit sous tente à Sesriem (ou similaire).

Jour 11 : Route vers Windhoek – 310km – 4h30

Il est temps de quitter le paysage magnifique du Namib pour retourner vers la civilisation et Windhoek.

Le trajet, d’environ 4h15, vous fera passer à nouveau à proximité de Solitaire. Ne culpabilisez pas si vous mourrez d’envie de déguster à nouveau une tarte aux pommes …

En continuant vers le nord, vous croiserez sans doute l’une de ces sympathiques charrettes tirées pas 2 ânes, appelées « donkey cart ». Elles constituent une bonne alternative aux déplacements à pied dans ces régions reculées où plusieurs kilomètres doivent être parcourus pour rejoindre un voisin ou un commerce…

Vous arriverez à Windhoek en début d’après-midi. Déjeuner en centre-ville libre (à votre charge). Vous pourrez tenter l’aventure de déguster des chenilles grillées (Gonimbrasia belina) très riches en protéines. Elles sont frites jusqu’à ce qu’elles soient croquantes ou cuites avec de l’oignon, des tomates et des épices, puis servies avec du pap (sorte de polenta)

Vous pourrez déambuler dans le centre-ville en quête de vos derniers achats souvenirs ou alors profiter d’un cocktail à la terrasse de l’hôtel Hilton. Pour ceux à qui la nature et l’aventure manqueraient déjà vous pourrez opter pour une petite randonnée dans la réserve naturelle de Daan Viljoen. Pour ceux à qui le contact humain et la civilisation auront manqué, nous vous recommandons une visite du quartier de Katutura où vit une grande partie de la population noire de Windhoek : ambiance 100% Namibie garantie (seulement accompagnés par un guide local).

Vers 19h, vous trouverez votre chauffeur et le reste du groupe pour un dernier dîner au restaurant incontournable de Joe’s Beer House, une légende à Windhoek.

Le cadre, l’ambiance, mais surtout la nourriture, constitueront une excellente opportunité de partager un dernier moment de convivialité avant votre départ.

Dîner (inclus) à Joe’s Beer House et nuit en chambre double ou twin B&B à Villa Violet (ou similaire).

Jour 12 : Windhoek – FIN DU VOYAGE

Votre aventure en Namibie touche à sa fin. Il est temps de rejoindre l’aéroport Hosea Kutako pour votre vol en fin de matinée.

Le frisson de l’aventure ne vous quitte pas, pourquoi ne pas faire une extension vers les splendides Chutes Victoria (ici) ou une escapade gourmande au Cap (ici).

 Call Center: (+27) 65 675 5083
Total: 1,340.00€ From 1,340.00€ /person

info@africanhearttravel.com

    Other Tours