Safari au Kruger ou à Madikwe

Vous souhaitez faire un safari en Afrique du Sud mais vous ne savez pas comment choisir entre les réserves du Grand Kruger ou la réserve privée de Madikwe ? Voici nos conseils pour faire un choix qui vous correspond et pour plus d’informations, contactez-nous !

Nous voilà embarqués dans un duel qui pourrait faire débat pendant des heures. Néanmoins, basée sur notre expérience, nous vous proposons un comparatif entre les réserves privées du Grand Kruger et la réserve de Madikwe à l’est de l’Afrique du Sud. Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur mais bel et bien d’un comparatif basé sur des faits et différences, qui devrait vous aider à faire votre choix pour votre prochain safari.

Nous n’abordons ici que les safaris en 4×4 avec un guide ranger. Les safaris en autotour font l’objet d’un article séparé à découvrir ici.

Vous pourrez aussi consultez ici notre article sur les 5 raisons de visiter la réserve de Madikwe.

FAQ – Safaris privés en Afrique du sud

Quelle est la meilleure période pour un safari en Afrique du Sud : juillet à octobre. Ce sont les mois d’hiver australe durant lesquels il ne pleut pas (sauf au Cap) et où la végétation se rarifie (meilleure visibilité) et les animaux ont tendance à se concentrer autour des points d’eau.

Pourquoi faire un safari en réserve privée ? Au-delà de l’excellente prise en charge dont vous ferez l’expérience dans les lodges et tented camp, il y a plusieurs autres avantages d’un point de vue de l’observation animale.

Le nombre de véhicules qui peuvent être présents lors des observations est limité (en général 3). Il s’agit de s’assurer que les animaux ne soient pas stressés ou encerclés sans aucun moyen de s’échapper.

Les guides partageront entre eux leurs observations par radio.

Notre conseil : si vous arrivez sur une scène spéciale – comme des petits ou une scène de chasse – faites confiance à votre guide. Il est très doué pour permettre à tout le monde d’avoir une bonne vue sur la scène. Le bien-être des animaux – ainsi que votre sécurité – est toujours leur priorité absolue. Néanmoins, gardez à l’esprit qu’il est employé par un établissement qui se doit de respecter des règles au sein de la réserve.

L’observation des animaux est optimale : vous serez véhiculés dans un 4×4 ouvert avec des rangées de siège surélevés. Avec les nouveaux protocoles sanitaires, vous devriez avoir un siège vide entre vous dans le 4×4 donc un côté « fenêtre » qui vous permettra de prendre des photos en toute liberté. La concentration d’animaux par km² est incroyable, y compris pour les big 5.

Quelle est la superficie de ces réserves : les réserves privées du Grand Kruger couvrent environ 180 000 hectares, divisés en parcelles plus petites (ex : Sabi Sands couvre 65 000 hectares et Timbavati couvre 54 000 hectares). Madikwe couvre 68 000 hectares.

Quels sont les types d’écosystèmes de ces réserves : Madikwe est à la frontière entre la savane (le bush) et le désert du Kalahari avec de nombreux épineux et un sol rouge caractéristique. Les réserves du Grand Kruger sont typiquement des environnements de savane boisée et herbeuse parsemés de rivières et affleurements de granit.

Quel est le temps de trajet depuis l’aéroport de Johannesburg ? Il faudra compter entre 5 et 6 heures pour rejoindre la région du Kruger contre 4h environ pour Madikwe. Il est possible de se rendre en avion vers chacune des réserves. Madikwe est desservi par avion depuis Johannesburg par la compagnie Federal air. La région du parc Kruger dispose de 3 aéroports (Hoedspruit, Skukuza et Nelspruit) régulièrement desservi par plusieurs compagnies. Comptez environ 1h de vol et à partir de R 2 700 par personne pour un aller.

Y a-t-il des risques de paludisme ? La réserve de Madikwe est garantie sans paludisme (ou malaria). En revanche, la région du Kruger est, à ce jour, toujours considérée comme impaludée et donc une consultation chez votre médecin reste indispensable pour évaluer la nécessité d’un traitement préventif (la meilleure prévention reste l’absence de piqures).

Est-il possible de sortir des pistes ? Dans les 2 réserves il est en effet autorisé de sortir des pistes néanmoins cela reste l’exception et seulement dans le cas de scènes exceptionnelles. Les guides de Madikwe ont tendance à éviter le tout-terrain à moins qu’il y ait une scène très exceptionnelle à voir. Cela peut être dû au fait que les terres de Madikwe se remettent toujours de leur passé agricole et que la préservation de la végétation autant que possible est primordiale. N’oubliez pas que de nombreuses espèces très petites mais cruciales – telles que les bousiers, les tortues, les serpents, etc. – vivent dans l’herbe.

Kruger ou Madikwe : le duel

Pourquoi choisir la réserve privée de Madikwe ?

Il y existe un éventail d’espèces inhabituelles liées aux habitats désertiques : élan (la plus grande espèce d’antilope du monde), oryx (également connu sous le nom de gemsbok), springbok, tsessebe, bubale rouge, hyène brune, la cousine plus rare et plus grande de la hyène tachetée.

Si vous êtes très chanceux, vous pourriez rencontrer le pangolin (malheureusement, l’animal le plus traqué au monde et sous la menace des braconniers).

Les lycaons sont au bord de l’extinction car extrêmement vulnérables aux maladies comme la rage. Les voir est un énorme plaisir, surtout si vous avez la chance de les trouver en chasse. Leur collaboration, leur communication intense et leur ardeur en font un plaisir à regarder.

Les ornithologues amateurs aimeront regarder les autruches et les outardes kori (l’oiseau volant le plus lourd du monde).

Dans Madikwe, il n’y a aucune restriction sur les droits de traversée. Gardez toutefois à l’esprit que passer d’un côté à l’autre de la réserve peut prendre du temps ; votre ranger saura évaluer la pertinence d’un long trajet en fonction du programme.

Madikwe est la cinquième plus grande réserve d’Afrique du Sud avec environ 75 000 hectares. Nous suggérons deux ou trois nuits dans 2 lodges différents afin que vous puissiez explorer toute la réserve. Cela vous donne également plus de temps pour trouver des espèces insaisissables telles que le léopard, le chien sauvage, la hyène brune et le pangolin.

Madikwe est une bonne option si votre budget vous le permet, que vous voyagez en famille et souhaitez une destination sans paludisme. Notre itinéraire « Safari en famille » vous donnera une idée de séjour à Madikwe.

Où se loger ?

Soyons clair, Madikwe est une réserve 5 étoiles avec des lodges de (très) haut standing (4 et 5 étoiles). Nous travaillons depuis des années avec un certain nombre d’entre eux avec lesquels une relation de confiance est établie : Bush House, Impodimo Game Lodge, Tau Game Lodge ou Madikwe Hills Safari Lodge mais notre chouchou, version « routard », le seul tented camp de Madikwe : Mosethla Bush Camp. Réservé aux plus aventuriers d’entre vous : aucune clôture, les chalets sont partiellement ouverts mais une super équipe et tout le confort de base.

Pourquoi choisir les réserves du Grand Kruger?

La région du Grand Kruger offre l’une des observations des Big 5 les plus fiables d’Afrique. Il n’est pas inhabituel (mais jamais garanti !) de voir les cinq grands le même jour.

C’est le paradis des léopards en Afrique du Sud. En effet, le type d’environnement lui convient mieux – il adore se promener autour des affleurements de granit du Kruger et dans les branches des grands noyers et arbres à plomb.

Savez-vous que le projet African Heart Travel a commencé à la suite de l’observation d’un léopard dans le parc Kruger, lire l’article ici.

D’une superficie colossale de 180 000 hectares, la région du Grand Kruger est la plus grande zone de conservation du pays.  Parce qu’il est plus grand et qu’il a plus d’eau, il abrite des troupeaux de buffles et d’éléphants beaucoup plus grands que Madikwe.

En revanche, des droits de traversée très stricts sont en place. Il se peut que vous soyez limité à voir 20 000 ha ou moins. Il est donc intéressant de séjourner dans 2 ou 3 lodges différents pour explorer des zones variées.

Dans certaines des réserves du Grand Kruger, certains lodges ont des concessions privées sur lesquelles aucun autre véhicule n’a le droit de pénétrer.

Lors d’une de nos visites dans Sabi Sands, nous étions en game drive, lorsque 3 guépards sont apparus à une distance d’environ 200m. Le guide ranger a alors avancé pendant environ 100m et s’est arrêté, à la stupéfaction générale (imaginez, 3 guépards… pour Aurélie, un vrai drame !). Nous avions atteint les limites de la concession et n’étions donc pas autorisés à pénétrer sur cette partie de la réserve. Inutile donc de vous en prendre à votre guide, il ne fait que respecter les règles signées par son employeur ; faute de quoi il risque une grosse amende.

L’avantage du Grand Kruger c’est qui se trouve à proximité du Parc National Kruger et que vous pouvez ainsi combiner des safaris en solo avec des safaris en réserve privée en 4×4.

Où se loger ?

Le Grand Kruger est divisé en parcelles. Les plus connues étant :

  • Klaserie et Balule sont situées au nord et abrite principalement des tented camps aux tarifs abordables (à partir de R 3 000 par nuit et par personne en pension complète avec 2 safaris par jour). Nos préférés : Mohlabetsi Safari Lodge, Sausage tree safari camp, Chacma Bush Camp etc.
  • Timbavati est situé au centre et abrite différents types d’hébergements de milieu de gamme comme Umlani Bush Camp, l’un de nos préférés, Kambaku Lodge (super pour enfants) ou Kings Camp (le top du top)
  • Sabi Sands est la réserve la plus connue du Grand Kruger. Les lodges sont excellents parmi lesquels Arathusa Safari Lodge, Elephant plains (abordable mais pris d’assaut donc à réserver au moins un an à l’avance), Notten’s Bush Camp, l’un de nos préférés et Nkhoro Bush Lodge. Il existe des lodges 5 étoiles comme le lodge de Richard Branson, Ulasaba Safari Lodge ou encore Leopard Hills Lodge (1000€/nuit/personne).
  • D’autres réserves comme Kapama, Thornybush, Manyeleti, Karongwe, Tshukudu sont détenus par un propriétaire avec plusieurs hébergements dans la réserve.

Verdict… il faudra venir au moins 2 fois pour explorer chacune des réserves !