Informations pratiques Mozambique

Informations générales sur le Mozambique

Maputo

801 590 km²

31.4 millions d’habitants appelés les mozambicains

Maputo (3M), Nampula (850 000), Beira (570 000)

Le Mozambique est à GMT + 2.

Décalage horaire avec la France :

  • D’avril à septembre = même heure
  • D’octobre à mars = 1 heure de plus au Mozambique

Le portugais, hérité de la période coloniale, est la seule langue officielle du Mozambique. Il est parlé par environ 50% de la population, bien qu’il y ait plus de 40 autres langues parlées au Mozambique y compris Swahili, Makhuwa, Sena, Ndau, Tswa-Ronga (Tsonga) etc.

L’anglais est assez peu répandu dans la population locale mais souvent parlé par les professionnels du tourisme.

Le Mozambique abrite une grande variété d’ethnies d’origine bantoue. Le plus grand groupe ethnique du pays (environ 4 millions) sont les Makua vivant surtout dans la partie nord du pays. Les Sena et Shona sont prédominents dans la vallée du Zambèze et les Shangaan (Tsonga) dominent dans le sud du Mozambique. D’autres groupes comprennent les Makonde, les Yao, les Swahili, les Tonga, les Chopi et les Nguni (y compris les Zulu). Le pays abrite également une population blanche, la majorité de descendance portugaise. La plupart ont quitté la région après l’indépendance en 1975, émigrant au Portugal en tant que retornados.

Il existe également une minorité métisse avec un héritage mixte africain et portugais.

Il y aussi des asiatiques indiens, arrivés du Pakistan, de l’Inde portugaise et de nombreux pays arabes.

Le Mozambique a un mélange de confessions chrétienne (56%), musulmane – principalement sunnite (18%). Ils ont également un petit nombre de groupes enregistrés composés de confessions juive, bahaïe et hindoue. Entre 15 et 20% de la population ne s’associe pas à une religion à proprement parler.

Pátria Amada

République constitutionnelle semi-présidentielle à parti dominant unitaire

Filipe Nyusi

1er janvier – Jour de l’an
3 février – Journée des héros
7 avril – Journée de la femme
Week-end de Pâques d’avril – Vendredi saint (les dates varient chaque année)
1er mai – Journée internationale des travailleurs
25 juin – Fête de l’indépendance du Mozambique
7 septembre – Journée de l’Accord de paix de Lusaka
25 septembre – Journée des forces armées
5 octobre – Journée de la paix et de la réconciliation nationale
25 décembre – Noël

Police : 10111 ou 119 – Ambulance : 10177 ou 198 – Pompiers : 117

Ambassade du Mozambique en France

82, Rue Laugier, 75017 Paris Tél. : 01 47 64 91 32 ou 06 17 90 37 29 –

info@ambassademozambiquefrance.fr ou embamocparis@wanadoo.fr

Ambassade de France au Mozambique

Avenida Julius Nyerere – BP 4781 – 2361 Maputo – Tel : +258 (0)21 48 46 00 – pour les urgences 24h/24h : +258 (0)823 070 020 – https://mz.ambafrance.org – Email : admin-francais.maputo-amba@diplomatie.gouv.fr

Le meilleur moment pour visiter les régions côtières du Mozambique est pendant les mois secs d’hiver (de mai à novembre), lorsque les températures sont plus fraîches et les risques de pluie plus faibles.

Pour les safaris, si vous combiner par exemple le parc Kruger en Afrique du Sud ou la réserve de Hlwane au Swaziland, les mois d’août et septembre sont idéaux car la visibilité dans le bush est excellente et les animaux sont concentrés autour des sources d’eau devenues rares.

De décembre à avril est considéré comme la saison des pluies au Mozambique. Comme d’autres destinations tropicales, les pluies ici ont tendance à être de brèves averses suivies de soleil. Toutefois, évitez de voyager en janvier et en février, car c’est la haute saison des cyclones.

Le sud du Mozambique fut frappé par le cyclone Idai en mars 2019 avec des vents atteignant les 195 km/h (catégorie 3 sur l’échelle de Saffir – Simpson) faisant plus de 600 morts, 1.9 millions de sinistrés et près de 1.5 milliards de dollars de dommages.

Si vous n’êtes pas pour la foule (ou les enfants), évitez les plages du sud du Mozambique pendant les vacances scolaires mozambicaines et sud-africaines, car elles peuvent être très fréquentées. : fin mars à la mi-avril, mi-juin à fin juillet, fin septembre et début décembre à mi-janvier.

De France vers le Mozambique, composez le 00 258 ou +258 suivi du numéro voulu (sans le zéro)

Du Mozambique vers la France composez le 00 33 ou +33, suivi du numéro voulu (sans le zéro)

Il est possible d’acheter une carte SIM locale « Pay as you go » (mCel ou Vodacom) dans tout autre ville de taille moyenne dans les aéroports, en supermarchés et souvent dans la rue (dans des petites cabines aux couleurs de l’opérateur de téléphone).

Il faut ensuite recharger votre compte avec du crédit de communication (airtime), en vente dans les supermarchés, stations-service et assez souvent dans la rue (demandez conseil à votre guide ou à notre représentant local).

Attention, le réseau est quasiment inexistant dans les zones reculées du pays.

Quelques hébergements offrent un accès (gratuit ou payant) à une connexion internet ADSL approximative. Précisez- nous lors de votre réservation si vous avez besoin d’être joignable durant votre séjour au Botswana.

Mozambique Metical (MZN), meticais au pluriel, abrégé en MT

Les billets représentent Samora Moisés Machel (recto) et des animaux (verso) et sont de : 20, 50, 100, 200, 500 et 1 000 meticais.

Les pièces de monnaie sont : 1, 5, 10, 20, 50 centavos et 1, 2, 5 et 10 meticais.

Taux de change en septembre 2020 :

1 € = MT 84
1 $ = MT 71
1 £ = MT 94
1 CAD = MT 54
1 CHF = MT 78

Vous aurez accès aux distributeurs automatiques de billets (ATM) et aux services bancaires dans les grandes villes. En général vous pourrez retirer jusqu’à 10 000 MTC (environ 120€) par retrait. Il n’est toutefois pas nécessaire voire déconseiller de transporter de grosses sommes d’argent (risque de vol ou perte).

La plupart des banques sont ouvertes de 8h00 à 15h00, du lundi au vendredi.

Assurez-vous d’avoir des liquidités en main pour les zones les plus reculées et les petites villes balnéaires du Mozambique. La majorité des hôtels sont équipés de terminaux de paiement mais pas toujours dans les petits commerces, dans les restaurants ou sur les marchés.

Toutes les principales cartes de crédit et de débit sont acceptées. La carte American Express n’est pratiquement jamais acceptée et il pourra s’avérer judicieux de disposer d’une seconde carte (Visa ou MasterCard) au cas où.

Bien que le Mozambique ait sa propre monnaie, le metical, la grande majorité des transactions dans le tourisme se font en dollars. Les hôtels et prestataires variés nous facturent en dollars.

Les situations où vous pourriez avoir besoin de meticais sont : sur les marchés, pour donner un pourboire (les dollars sont aussi acceptés), pour faire des courses au supermarché, pour acheter du crédit de téléphone (airtime). Attention, on risque de vous proposer de payer en dollars mais avec un taux de change très mauvais.

Le dollar et le rand sud-africain sont plutôt bien acceptés mais valider le taux de change AVANT de faire la transaction.

Vous pouvez choisir de changer des devises étrangères en arrivant. Il est possible de le faire à l’aéroport, dans l’une des banques (Bank of Mozambique, Millennium BIM, BCI, Standard Bank ou Barclays) ou bien dans un bureau de change sur présentation de votre passeport.

Les chèques de voyage « travellers cheques » ne se changent pas facilement ; ils sont plutôt déconseillés.

Les Arabes ont introduit divers ingrédients comme les oignons, feuilles de laurier, ail, coriandre fraîche, paprika, piments et poivrons doux. Ils ont également introduit le maïs, le riz et les pommes de terre qui sont devenus des aliments de base.

Au 15ème siècle, le pays a été colonisé par les Portugais qui ont apporté avec eux des ingrédients de leurs autres colonies en Amérique. Ils ont introduit beaucoup d’assaisonnements qui ont été incorporés dans la cuisine locale du Mozambique comme l’ail et le poivre.

La cuisine du Mozambique d’aujourd’hui est centrée sur les fruits de mer, les ragoûts, le maïs, le riz, le millet et le manioc. Le bœuf et le poulet sont aussi couramment utilisés et souvent accompagnés de haricots, de chips de manioc, de pommes de terre et de noix de coco.

Les fruits de mer sont un must lors d’un voyage au Mozambique ! Les villes balnéaires locales proposent des crevettes et du poisson fraîchement pêchés qui peuvent être préparés et consommés le jour même.

Un plat local sans aucune influence portugaise est le Matapa qui est un ragoût de fruits de mer, généralement préparé avec des palourdes dans une sauce aux arachides.

Les fruits de mer grillés souvent arrosés généreusement dans une sauce peri-peri sont généralement servis avec du riz et des frites. Peri-peri signifiant « épicé-épicé » est un accompagnement standard à presque tous les repas. Il s’agit d’un mélange de piments rouges, ail, sel, huile d’olive et jus de citron.

Les pourboires ne sont pas très courants en dehors des grandes zones touristiques. Dans les zones touristiques comme Maputo, environ 5% (selon la qualité du service) est standard.

Le vin de Madère est très populaire dans tout le pays, tout comme les bières produites localement comme Manica et Laurenta. La bière nationale du Mozambique est de 2M et est brassée conjointement par le Mozambique et l’Afrique du Sud. Les bières sud-africaines (Castle, Black Label, Amstel) et namibiennes (Windhoek Lager) sont facilement disponibles.

L’eau du robinet ne doit surtout pas être consommée, y compris dans les grandes villes. Consommez uniquement de l’eau filtrée ou en bouteille.

Le voltage 220 V est différent au Mozambique et est plus bas qu’en France (230 V), mais ceci ne pose pas de problème. Les fabricants ont tenu compte de la différence (tolérance). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. En cas de doute, contrôlez-les. Les chargeurs de tablette, de portable, appareil photo, téléphone portable, brosse à dents électrique sont presque tous utilisables en au Mozambique. Ils comportent cette mention : ‘INPUT: 100-240V, 50/60 Hz’.

Il se peut que certains établissements disposent de prises sud-africaines de type D faites de 3 fiches rondes formant un triangle. La prise sud-africaine a un format qui ne se trouve pas sur les adaptateurs dits “universels”.

Des restrictions d’eau peuvent être mises en place dans certaines zones si les précipitations ont été faibles. Cela limite la consommation d’eau quotidienne par personne à une certaine quantité. L’assouplissement des restrictions d’eau est en place au Mozambique depuis le milieu de 2019 mais nous vous invitons à limiter votre consommation d’eau au maximum.

Le Mozambique a légalisé les relations sexuelles entre personnes de même sexe en 2015.

Les personnes LGBT bénéficient de protections contre la discrimination dans l’emploi depuis 2007.

Néanmoins, les couples de même sexe ne peuvent ni se marier ni adopter, et les personnes LGBT sont toujours confrontées à la discrimination et aux préjugés.

Nous recommandons d’éviter les manifestations explicites d’affection en public, quelle que soit votre orientation sexuelle.

Si vous êtes en situation de handicap, veuillez-nous en informer lors de votre réservation afin d’aménager le séjour en prenant en compte vos besoins personnels.

Bien qu’il existe peu d’installations spécifiquement conçues pour les personnes handicapées, les Mozambicains ont tendance à être très accommodants avec les personnes handicapées. Il y a de nombreux amputés dans tout le pays – la plupart d’entre eux ont été victimes de mines posées durant la guerre.

A Maputo, de nombreux hôtels haut de gamme disposent d’un accès pour fauteuils roulants et / ou d’ascenseurs.

Le long de la côte, vous aurez rarement besoin de faire face à de longs escaliers mais du sable, ce qui peut être problématique.

Depuis 2007, il est interdit de fumer dans les lieux publics intérieurs, notamment les transports en commun, les bâtiments gouvernementaux, les écoles, les hôpitaux, les bibliothèques, les cinémas, les théâtres, les restaurants et les bars, à l’exception des fumoirs spécialement prévus.

Les cigarettes sont vendues en supermarchés et dans les stations-services.

Il est indispensable de consulter votre médecin traitant avant de partir au Mozambique pour faire une évaluation de votre état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.

Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Pour les personnes de plus de 65 ans ou ayant des problèmes de santé existants (diabète, problèmes cardiaques, ALD etc.) un certificat médical pourra vous être demandé.

Assurez-vous de prévoir votre traitement habituel ou sur ordonnance dont vous pourriez avoir besoin pendant votre voyage. Nous vous conseillons de conserver médicaments et ordonnance dans votre bagage à main dans un sachet transparent (pour les contrôles de sécurité à l’aéroport).

Lors de votre visite médicale, il faudra vous assurer d’être à jour de vos vaccins.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour visiter le Mozambique, sauf la fièvre jaune si vous avez visité un pays où la maladie existe. Plus d’information sur le site de l’OMS.

Il est conseillé de vous faire vacciner contre l’hépatite A et B, la fièvre typhoïde et la méningite bactérienne A + C + Y + W135.

Le choléra est une maladie diarrhéique due à une infection intestinale provoquée par le bacille Vibrio cholerae. Le choléra se transmet par ingestion d’aliments mal cuits ou souillés et ingestion d’eau contaminée. Les personnes présentant les signes de l’affection (diarrhée liquide, vomissements, fièvre et faiblesse générale) doivent consulter un médecin en urgence. Il existe un risque de contamination dans les banlieues et les régions les plus défavorisées et isolées. Les précautions d’usage sont recommandées :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions hydroalcooliques
  • Ne pas boire ni utiliser l’eau du robinet pour se laver les dents
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes, ou bien les laver (à l’eau saine) ;
  • Eviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que de l’eau et des boissons encapsulées, ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou, à défaut, produit désinfectant) ;
  • Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques. Il est présent dans l’ensemble du Mozambique. Le pays est considéré comme zone à risque très élevé (entre 200 et 300 cas par 1 000 habitants). Le Mozambique comptabilise le 5ème plus grand nombre de cas de paludisme dans le monde.

Votre médecin, ou la clinique du voyage, vous fournira des informations sur les risques de paludisme et l’éventualité d’un traitement antipaludéen adapté. Rappelez-vous que la meilleure prévention est d’éviter d’être piqué. Au crépuscule, vaporisez du spray anti-moustique, et portez des pantalons et chemises à manches longues.

Pour plus d’informations :

  • Institut Pasteur (Tél : 01 45 86 30 14)- Consultez le site de l’institut Pasteur pour plus d’informations sur la prévention du paludisme ici et la fiche pays Mozambique ici.
  • Centre de vaccination Air France (Tél : 01 41 56 66 00) pour les personnes résidant à Paris.
  • Plus d’informations sur les répulsifs anti-moustiques sur le site du ministère de la santé.

Le Mozambique a un taux de prévalence du VIH/SIDA élevé (1 adulte sur 7 est séropositif). Des pratiques sexuelles sans risque sont impératives. Les préservatifs sont disponibles en pharmacie, supermarchés et stations-services.

Les infrastructures de santé du pays sont très pauvres, surtout en province, et les médecins sont peu nombreux. Toute intervention médicale sérieuse doit, si possible, être réalisée à l’étranger (l’Afrique du Sud est la destination conseillée la plus proche).

En cas d’incident ou pathologie grave, prévenez votre assurance voyage au plus vite afin d’assurer votre prise en charge dans les meilleures conditions possibles.

Consultez également le site du service public pour le remboursement de frais engagés si nécessaire.

Une petite trousse de premiers soins – Produit anti-moustiques, crème solaire, stick à lèvres, paracétamol… – est également conseillée afin que vous puissiez traiter vous-même les blessures ou les maux mineurs. Retrouvez nos conseils pour la préparation de votre valise, y compris la trousse de premiers secours.

Si vous portez des lentilles de contact, nous vous conseillons de vous munir de votre paire de lunettes de vue en cas d’irritation.

Signalez-nous par avance tout problème de santé connus (diabète, allergies alimentaires, ALD etc.).

Lors d’un voyage au Mozambique, il est d’usage de respecter des consignes de prudence, notamment dans les villes :

  • Ne jamais laisser d’objets apparents dans votre véhicule
  • Faites attention à vos objets de valeur et si possible évitez de les montrer en public (ex : bijoux, téléphone portable, argent…)
  • Ne laissez personne vous aider à un distributeur
  • Soyez attentifs à votre environnement et si vous remarquez quelque chose ou quelqu’un de suspect, faites appel aux autorités (police, agents de sécurité etc.)
  • Evitez les déplacements à pied, seul et de nuit
  • Dès que possible, laissez votre passeport en sécurité et ayez sur vous une photocopie.
  • Ne conduisez pas de nuit (présence d’animaux et/ou personnes aux bords des routes, route avec nids de poule etc.)

Avant de planifier votre voyage, consultez le site de France diplomacie pour retrouver les conseils de l’Etat français sur le Mozambique.

Si vous devez conduire au Mozambique, n’oubliez pas que le volant est à droite et que les véhicules circulent sur la voix de gauche (à l’inverse de la France).

Comme évoqué précédemment, si vous devez louer un 4×4, mieux vaut le faire depuis l’Afrique du Sud, cela est souvent moins cher. Dans ce cas, assurez-vous d’avoir les documents suivants à votre arrivée au poste frontière (nous informerons le loueur au moment de la réservation mais il faudra vérifier à la prise en main du véhicule) :

  • Permis de conduire valide pour le conducteur du véhicule.
  • Copie des documents d’immatriculation du véhicule certifiée SAPS datant de moins de 3 mois
  • Une lettre d’autorisation certifiée du loueur vous autorisant à être en possession du véhicule et autorisant les déplacements transfrontaliers (appelé cross border permit)
  • Un formulaire DA65 dûment rempli (appelé TIP – permis d’importation temporaire) est requis pour tous les véhicules – vous l’obtiendrez et le remplirez à la frontière.
  • Certificat d’assurance responsabilité civile obligatoire (valable 30 jours à compter de la date d’émission) par véhicule – vous pouvez l’obtenir à la frontière pour environ 10 $ (également disponible dans certaines stations-services le long de la N4 en Afrique du Sud sur le chemin à la frontière.
  • Bon de véhicule tamponné – vous l’obtiendrez à la porte d’entrée, le faire tamponner par les douanes, puis le présenter à la sortie.

Si vous louez un véhicule, vérifiez toujours la vignette à l’avant gauche du véhicule ; Celle-ci doit être valable pour la durée totale de la location. Si ce n’est pas le cas, exigez la nouvelle vignette ou un autre véhicule.

Si vous avez pris en main le véhicule en Afrique du Sud et allez passer la frontière avec le Mozambique, assurez-vous qu’il soit équipé d’un autocollant « ZA » à l’arrière du véhicule.

La vitesse est limitée à 60km/h en ville, 80km/h proche des agglomérations, 120km/h sur les voies rapides et autoroutes.

Attention aux animaux, aux piétons et vélos aux bords des routes ; ils sont très nombreux, y compris sur la route principale.

le plus fort désagrément, selon nous, est la sollicitation des officiers de police sur les routes. La corruption est un vrai fléau au Mozambique. Si vous êtes arrêté par la police, restez calme et poli. Demandez une explication claire de l’infraction et une amende écrite qui peut être payée dans un poste de police. La grande majorité des policiers au Mozambique travaillent dans l’intérêt de la loi et de l’ordre. Cependant, en réponse aux rapports d’agents de police sollicitant des pots-de-vin aux conducteurs, une ligne directe a été créée pour signaler les incidents de corruption. Enregistrez quand et où l’incident s’est produit et obtenez le nom de l’agent et, si possible, le numéro du badge. Appelez la hotline anti-corruption au +258 843404 pour le signaler.

Le risque terroriste au Mozambique est élevé dans le nord-est du pays et s’est récemment amplifié. Depuis octobre 2017, de nombreuses attaques de nature terroriste ont eu lieu à Mocimboa da Praia et dans les districts environnants (province de Cabo Delgado dans le nord du pays). Des opérations des forces de sécurité mozambicaines sont actuellement menées dans la zone.

Lorsque vous parlez pour la première fois à quelqu’un, vous devez le saluer. Ainsi, par exemple, si vous souhaitez demander votre chemin, ne demandez pas simplement : « Où est la rue … », ce serait impoli. Au lieu de cela, vous aurez un meilleur accueil (et une meilleure chance de bons conseils) en disant :

Vous : « Bonjour »
Local : « Bonjour »
Vous : « Comment allez-vous ? »
Local : « Je vais bien, comment allez-vous ? »
Vous : « Je vais bien, merci. Savez-vous où est la rue … »

Pour un accueil encore meilleur, apprenez quelques mots de salutation en portugais. L’anglais n’est pas couramment parlé par l’ensemble de la population. Néanmoins, dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, il est assez bien répandu.

Restez toujours courtois et polis avec la population locale. Elever la voix et proférer des insultes est TRES mal vu. Dans n’importe quelle situation, le calme et le respect vous permettront de résoudre tous les problèmes.

Ne prenez pas de photos “à la sauvette” sans autorisation de la personne dont vous souhaitez faire le portrait. Après quelques négociations, cela est possible en général. Si la communication verbale n’est pas possible, la « langue des signes » convient parfaitement à cette question : il suffit de pointer votre appareil photo, de hausser les épaules et d’avoir l’air interrogateur. Vous ne devriez pas avoir à « rémunérer » la/les personnes photographiés mais le choix reste à votre discrétion. Ne photographiez jamais les bâtiments gouvernementaux, ponts, mines et postes frontières et autres sites similaires d’importance stratégique.

Vos vêtements sont un domaine qui peut facilement offenser. Les tenues de plage (maillot de bain, paréo etc.) doivent se limiter aux plages et à l’enceinte de votre hébergement. Les vêtements étroits ou révélateurs, surtout lorsqu’ils sont portés par des femmes risquent de vous apporter des regards peu flatteurs, en particulier dans les zones rurales.

Voyages au Mozambique