Nous avons testé

Safari au Kruger ou à Madikwe

Safari en Afrique du Sud : Kruger ou Madikwe ?

Vous souhaitez faire un safari en Afrique du Sud mais vous ne savez pas comment choisir entre les réserves du Grand Kruger ou la réserve privée de Madikwe ? Voici nos conseils pour faire un choix qui vous correspond et pour plus d’informations, contactez-nous !

Nous voilà embarqués dans un duel qui pourrait faire débat pendant des heures. Néanmoins, basée sur notre expérience, nous vous proposons un comparatif entre les réserves privées du Grand Kruger et la réserve de Madikwe à l’est de l’Afrique du Sud. Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur mais bel et bien d’un comparatif basé sur des faits et différences, qui devrait vous aider à faire votre choix pour votre prochain safari.

Nous n’abordons ici que les safaris en 4×4 avec un guide ranger. Les safaris en autotour font l’objet d’un article séparé à découvrir ici.

Vous pourrez aussi consultez ici notre article sur les 5 raisons de visiter la réserve de Madikwe.

FAQ – Safaris privés en Afrique du sud

Quelle est la meilleure période pour un safari en Afrique du Sud : juillet à octobre. Ce sont les mois d’hiver australe durant lesquels il ne pleut pas (sauf au Cap) et où la végétation se rarifie (meilleure visibilité) et les animaux ont tendance à se concentrer autour des points d’eau.

Pourquoi faire un safari en réserve privée ? Au-delà de l’excellente prise en charge dont vous ferez l’expérience dans les lodges et tented camp, il y a plusieurs autres avantages d’un point de vue de l’observation animale.

Le nombre de véhicules qui peuvent être présents lors des observations est limité (en général 3). Il s’agit de s’assurer que les animaux ne soient pas stressés ou encerclés sans aucun moyen de s’échapper.

Les guides partageront entre eux leurs observations par radio.

Notre conseil : si vous arrivez sur une scène spéciale – comme des petits ou une scène de chasse – faites confiance à votre guide. Il est très doué pour permettre à tout le monde d’avoir une bonne vue sur la scène. Le bien-être des animaux – ainsi que votre sécurité – est toujours leur priorité absolue. Néanmoins, gardez à l’esprit qu’il est employé par un établissement qui se doit de respecter des règles au sein de la réserve.

L’observation des animaux est optimale : vous serez véhiculés dans un 4×4 ouvert avec des rangées de siège surélevés. Avec les nouveaux protocoles sanitaires, vous devriez avoir un siège vide entre vous dans le 4×4 donc un côté « fenêtre » qui vous permettra de prendre des photos en toute liberté. La concentration d’animaux par km² est incroyable, y compris pour les big 5.

Quelle est la superficie de ces réserves : les réserves privées du Grand Kruger couvrent environ 180 000 hectares, divisés en parcelles plus petites (ex : Sabi Sands couvre 65 000 hectares et Timbavati couvre 54 000 hectares). Madikwe couvre 68 000 hectares.

Quels sont les types d’écosystèmes de ces réserves : Madikwe est à la frontière entre la savane (le bush) et le désert du Kalahari avec de nombreux épineux et un sol rouge caractéristique. Les réserves du Grand Kruger sont typiquement des environnements de savane boisée et herbeuse parsemés de rivières et affleurements de granit.

Quel est le temps de trajet depuis l’aéroport de Johannesburg ? Il faudra compter entre 5 et 6 heures pour rejoindre la région du Kruger contre 4h environ pour Madikwe. Il est possible de se rendre en avion vers chacune des réserves. Madikwe est desservi par avion depuis Johannesburg par la compagnie Federal air. La région du parc Kruger dispose de 3 aéroports (Hoedspruit, Skukuza et Nelspruit) régulièrement desservi par plusieurs compagnies. Comptez environ 1h de vol et à partir de R 2 700 par personne pour un aller.

Y a-t-il des risques de paludisme ? La réserve de Madikwe est garantie sans paludisme (ou malaria). En revanche, la région du Kruger est, à ce jour, toujours considérée comme impaludée et donc une consultation chez votre médecin reste indispensable pour évaluer la nécessité d’un traitement préventif (la meilleure prévention reste l’absence de piqures).

Est-il possible de sortir des pistes ? Dans les 2 réserves il est en effet autorisé de sortir des pistes néanmoins cela reste l’exception et seulement dans le cas de scènes exceptionnelles. Les guides de Madikwe ont tendance à éviter le tout-terrain à moins qu’il y ait une scène très exceptionnelle à voir. Cela peut être dû au fait que les terres de Madikwe se remettent toujours de leur passé agricole et que la préservation de la végétation autant que possible est primordiale. N’oubliez pas que de nombreuses espèces très petites mais cruciales – telles que les bousiers, les tortues, les serpents, etc. – vivent dans l’herbe.

Kruger ou Madikwe : le duel

Pourquoi choisir la réserve privée de Madikwe ?

Il y existe un éventail d’espèces inhabituelles liées aux habitats désertiques : élan (la plus grande espèce d’antilope du monde), oryx (également connu sous le nom de gemsbok), springbok, tsessebe, bubale rouge, hyène brune, la cousine plus rare et plus grande de la hyène tachetée.

Si vous êtes très chanceux, vous pourriez rencontrer le pangolin (malheureusement, l’animal le plus traqué au monde et sous la menace des braconniers).

Les lycaons sont au bord de l’extinction car extrêmement vulnérables aux maladies comme la rage. Les voir est un énorme plaisir, surtout si vous avez la chance de les trouver en chasse. Leur collaboration, leur communication intense et leur ardeur en font un plaisir à regarder.

Les ornithologues amateurs aimeront regarder les autruches et les outardes kori (l’oiseau volant le plus lourd du monde).

Dans Madikwe, il n’y a aucune restriction sur les droits de traversée. Gardez toutefois à l’esprit que passer d’un côté à l’autre de la réserve peut prendre du temps ; votre ranger saura évaluer la pertinence d’un long trajet en fonction du programme.

Madikwe est la cinquième plus grande réserve d’Afrique du Sud avec environ 75 000 hectares. Nous suggérons deux ou trois nuits dans 2 lodges différents afin que vous puissiez explorer toute la réserve. Cela vous donne également plus de temps pour trouver des espèces insaisissables telles que le léopard, le chien sauvage, la hyène brune et le pangolin.

Madikwe est une bonne option si votre budget vous le permet, que vous voyagez en famille et souhaitez une destination sans paludisme. Notre itinéraire « Safari en famille » vous donnera une idée de séjour à Madikwe.

Où se loger ?

Soyons clair, Madikwe est une réserve 5 étoiles avec des lodges de (très) haut standing (4 et 5 étoiles). Nous travaillons depuis des années avec un certain nombre d’entre eux avec lesquels une relation de confiance est établie : Bush House, Impodimo Game Lodge, Tau Game Lodge ou Madikwe Hills Safari Lodge mais notre chouchou, version « routard », le seul tented camp de Madikwe : Mosethla Bush Camp. Réservé aux plus aventuriers d’entre vous : aucune clôture, les chalets sont partiellement ouverts mais une super équipe et tout le confort de base.

Pourquoi choisir les réserves du Grand Kruger?

La région du Grand Kruger offre l’une des observations des Big 5 les plus fiables d’Afrique. Il n’est pas inhabituel (mais jamais garanti !) de voir les cinq grands le même jour.

C’est le paradis des léopards en Afrique du Sud. En effet, le type d’environnement lui convient mieux – il adore se promener autour des affleurements de granit du Kruger et dans les branches des grands noyers et arbres à plomb.

Savez-vous que le projet African Heart Travel a commencé à la suite de l’observation d’un léopard dans le parc Kruger, lire l’article ici.

D’une superficie colossale de 180 000 hectares, la région du Grand Kruger est la plus grande zone de conservation du pays.  Parce qu’il est plus grand et qu’il a plus d’eau, il abrite des troupeaux de buffles et d’éléphants beaucoup plus grands que Madikwe.

En revanche, des droits de traversée très stricts sont en place. Il se peut que vous soyez limité à voir 20 000 ha ou moins. Il est donc intéressant de séjourner dans 2 ou 3 lodges différents pour explorer des zones variées.

Dans certaines des réserves du Grand Kruger, certains lodges ont des concessions privées sur lesquelles aucun autre véhicule n’a le droit de pénétrer.

Lors d’une de nos visites dans Sabi Sands, nous étions en game drive, lorsque 3 guépards sont apparus à une distance d’environ 200m. Le guide ranger a alors avancé pendant environ 100m et s’est arrêté, à la stupéfaction générale (imaginez, 3 guépards… pour Aurélie, un vrai drame !). Nous avions atteint les limites de la concession et n’étions donc pas autorisés à pénétrer sur cette partie de la réserve. Inutile donc de vous en prendre à votre guide, il ne fait que respecter les règles signées par son employeur ; faute de quoi il risque une grosse amende.

L’avantage du Grand Kruger c’est qui se trouve à proximité du Parc National Kruger et que vous pouvez ainsi combiner des safaris en solo avec des safaris en réserve privée en 4×4.

Où se loger ?

Le Grand Kruger est divisé en parcelles. Les plus connues étant :

  • Klaserie et Balule sont situées au nord et abrite principalement des tented camps aux tarifs abordables (à partir de R 3 000 par nuit et par personne en pension complète avec 2 safaris par jour). Nos préférés : Mohlabetsi Safari Lodge, Sausage tree safari camp, Chacma Bush Camp etc.
  • Timbavati est situé au centre et abrite différents types d’hébergements de milieu de gamme comme Umlani Bush Camp, l’un de nos préférés, Kambaku Lodge (super pour enfants) ou Kings Camp (le top du top)
  • Sabi Sands est la réserve la plus connue du Grand Kruger. Les lodges sont excellents parmi lesquels Arathusa Safari Lodge, Elephant plains (abordable mais pris d’assaut donc à réserver au moins un an à l’avance), Notten’s Bush Camp, l’un de nos préférés et Nkhoro Bush Lodge. Il existe des lodges 5 étoiles comme le lodge de Richard Branson, Ulasaba Safari Lodge ou encore Leopard Hills Lodge (1000€/nuit/personne).
  • D’autres réserves comme Kapama, Thornybush, Manyeleti, Karongwe, Tshukudu sont détenus par un propriétaire avec plusieurs hébergements dans la réserve.

Verdict… il faudra venir au moins 2 fois pour explorer chacune des réserves !

Safari dans le parc national du Pilanesberg

African Heart Travel vous présente le parc national du Pilanesberg et comment y faire un safari.

Ce parc d’une superficie de 55 000 hectares est le plus court chemin vers les « big 5 » depuis l’aéroport de Johannesburg. Il se situe seulement à 3 heures de route de celui-ci. L’avantage, par rapport à une réserve privée, est que vous pouvez y faire vos propres safaris avec votre voiture. Tous nos conseils pour un safari réussi sont à consulter avant le départ.

Le parc offre un large choix d’hébergement, de la tente aux lodges 5 étoiles, il y en a pour tous les goûts. Lors de notre récente visite, nous avons découvert quelques-uns des choix possibles et biensur on partage cela avec vous ici.

Le parc est aussi très populaire auprès des visiteurs Sud-Africains, du fait sans doute de la proximité de la mégalopole Joburg-Pretoria. Des solutions de timeshares existent aussi dans le parc, ce qui le rend attractifs sur le marché local. Le choix d’hébergement n’est pas évident à faire. Notre avis est qu’au-delà de l’établissement lui-même, son emplacement dans le parc peut s’avérer stratégique à plusieurs niveaux. Comme tous les parcs, certaines zones sont plus « calmes » que d’autres, en termes d’animaux et de touristes aussi.

Un autre aspect à prendre en compte lors de votre choix est le type de voyageurs. Pour ceux qui voyagent en famille, nous vous conseillons le Kwa Maritane Bush Lodge ou Bakubung Bush Lodge qui offrent chacun de nombreuses activités et attractions pour les enfants, qui sont d’ailleurs les bienvenus en safaris, ce qui est parfois difficile à obtenir dans les lodges classiques où la politique est en générale de ne pas prendre les enfants en dessous de 6 ans safaris. La raison est simple, ces 2 établissements possèdent des véhicules plus gros que les 4×4 classiques et donc même si vos petites têtes blondes décident de s’agiter un peu dans le véhicule, elles risquent peu de perturber l’observation et de déranger les animaux.

Pour ce qui recherche le luxe et la tranquillité, optez plutôt pour Tshukudu Bush Lodge, mais attention vous devrez monter 132 marches pour arriver au lodge donc attention à ceux que cela pourra effrayer. Mais quel spectacle à l’arrivée, cela vaut le détour. Attention aussi aux tarifs, nous sommes désormais sur une prestation en pension complète à environ 750€ par nuit et par personne.

SI vous voyagez en groupe d’amis ou en famille, nous vous recommandons le Buffalo Thorn lodge qui peut se loueur en exclusivité pour 2 nuits minimum, comprenant 5 chalets, pouvant accueillir au total 10 personnes (enfants inclus).

Enfin, pour ceux que le luxe n’attire pas ou dont le porte-monnaie ne pourra leur permettre, nous avons une option tout aussi charmante au sein des 2 resorts du parc : Bakgatla et Manyane. Vous pourrez être logés sous tentes ou en chalet, avec dîner et petit déjeuner ou en self-catering. Vous pourrez choisir de réserver des safaris en 4×4 ou de rester dans le confort de votre propre véhicule.

Notre itinéraire “L’Afrique du sud en slow travel” vous conduira sur les pistes du parc.

8 hébergements insolites en Afrique du sud

Voici une série de 8 hébergements insolites et « hors du commun » sélectionnés, testés et approuvés par African Heart Travel :

TiPi bush camp – Addo

Situé à 15km du parc d’Addo Elephant, dans la province du Eastern Cape, Tipi Bush Camp est résolument unique, innovant et bien sûr « eco-friendly » (pas d’électricité sur place, chauffage de l’eau au solaire). 3 Tipi sont disponibles, en version « self-catering », vous pourrez préparer vos propres repas sur place (le restaurant le plus proche est à 20km). Chaque tipi peut accueillir 4 personnes.

Pour réserver : https://www.nightsbridge.co.za/bridge/book?bbid=16453

Oxwagon Lodge – Hartbeestpoort

Alors là vraiment, on tient la palme de l’originalité : dormir dans un chariot à bœufs. A l’époque mémorable du « Grand Trek » des boers au début du 19ème siècle, ceux-ci se déplaçaient en chariots comme ceux-ci, avec femmes, enfants etc. Mark Truner, est à l’origine de ce projet original et restauration de vieux chariots pour les transformer en chambre. L’Oxwagon Lodge se situe dans une région où il y a des dizaines d’activités disponibles, Hartbeestpoort, à 1h15 de Johannesburg.

Pour réserver : info@OxwagonLodge.co.za

Mosethla Bush Camp – Madikwe

En plein cœur de la réserve de Madikwe, situé à 5h de Johannesburg, Mosethla Bush Camp est notre coup de cœur du moment. Nous y avons même consacré un article entier ici. A l’instar du reste des hébergements disponibles dans Madikwe, Mosethla se veut simple rustique et authentique et c’est réussi. Cuisine au feu de bois, chauffe-eau manuel au bois et lampe à paraffine, tout y est. Le staff est absolument irréprochable et les safaris : 5/5 ! Comptez R 2 700 par personne et par nuit.

Pour réserver, demandez-nous, on connait le patron

Bamboo Guest House – Knysna

Savez-vous que Knysna est le seul endroit d’Afrique du sud où vous trouverez des forêts primaires ? Vous en doutez ? Alors venez passer une nuit en pleine forêt vierge à Bamboo Guest House. Les chambres sont coincées et cachées en plein cœur de la végétation. Un lieu original à Knysna. Avez un peu de chance, vous pourrez y observer le magnifique touraco de Knysna, un oiseau rare au plumage très coloré. Comptez R 600 personne et par nuit en B&B.

Pour réserver : https://www.nightsbridge.co.za/bridge/book?bbid=13015&_ga=2.66599977.649044341.1540648642-2065579191.1540648642

Bona Ntaba Tree House Lodge – Hoedspruit – Kruger

Vous rêvez de dormir dans une cabane dans les arbres, Bona Ntaba est pour vous. Ce petit coin de paradis se trouve à 2 pas du Parc Kruger. Avec seulement 4 chalets, vous ne risquez pas dêtre dérangés sauf peut-être par le cri des animaux nocturnes. Vous pourrez préparer vos propres repas dans la cuisine commune. Les enfants sont les bienvenus aussi. Comptez R 650 par personne et par nuit. Vous souhaitez faire un safari en 4×4 dans le parc ou une des nombreuses activités disponibles à proximité, le personnel du lodge saura parfaitement vous orienter.

Pour réserver : https://www.nightsbridge.co.za/bridge/book?bbid=20833

Grand daddy Hotel – Cape Town

En plein cœur de Cape Town, sur la célèbre Long Street, le Grand Daddy Hotel offre, au dernier étage, une grande salle « rooftop » avec un choix d’hébergement unique puisqu’il s’agit de caravane américaine (en métal), tout confort. Une expérience unique à ne pas rater. En saison, une séance de cinéma a lieu en plein air au milieu des caravanes, le pink flamingo rooftop cinema.

Pour réserver, African Heart Travel détient l’email personnel secret de la patronne

Kagga Kamma Nature Reserve – Cederberg

Si votre rêve est de dormir à la belle étoile mais pas sans un peu de confort, alors voici notre recommandation pour exhausser votre souhait. A seulement 2h de route au nord du Cap, cette réserve naturelle est un petit joyau. Calme et volupté au rendez-vous. Vous pourrez aussi opté pour une chambre plus classique (avec un toit au-dessus de la tête). En pension complète, comptez R 4500 per personne et par nuit ; cela inclus 2 activités, lors desquelles pourrez découvrir la faune et la flore de la réserve ainsi que des peintures rupestres.

Pour réserver : https://www.nightsbridge.co.za/bridge/book?bbid=11456

Royal Hotel – Pilgrim’s rest

Envie de vous plonger dans le passé de l’Afrique du sud ? Faites un bon à la fin du 19ème siècle, en pleine ruée vers l’or. Bienvenue à Pilgrim’s rest, ancien village minier, situé dans la province du Mpumalanga, à quelques kilomètres de la célèbre route Panorama. Le soir venu, les touristes ont quittés la ville et vous pourrez alors apprécier le charme de l’endroit. Le Royal Hotel vous accueille en formule DBB (dîner, bed and breakfast). Compter R 750 per personne et par nuit. Notre itinéraire “L’Afrique du sud d’est en ouest” vous emmène à Pilgrim’s rest.

Pour réserver, demandez-nous, on a le numéro du big boss

cape malay food

Malay cooking class in Bo-Kaap

Bianca (admin at African Heart Travel) went on to try a Malay cooking class in Bo-Kaap district; she tells you all about this unique fun experience.

Unique to the Western Cape of South Africa, Cape Malay cuisine fuses African traditional food with that of the Malaysian and Indonesian flavours brought over by the Dutch slaves in the early 18th century. A blend of spices (ginger, fennel, star anise, tamarind, and turmeric) gives the food a distinctive aromatic quality. Stews, roasts, and sauce-heavy curries are popular in Malay cuisine.

Within the predominantly Muslim neighbourhood of the Bo Kaap, with houses painted every colour from hot pink to lime green and orange, lies the home of Faldela; who will be our host and culinary teacher for the afternoon. A local food lover, she is one of several women in the area offering informal cooking classes out of her home and waits to greet us with a warm smile on her doorstep.

Infusing her lesson with interesting bits of information into her cultural ways and customs, Faldela shows us the difficult task of folding onion-and-cheese-filled samoosas. With patience she demonstrates how to sprinkle heaped spoonsful of spices over a saucy onion base for chicken curry (it’s more about the feel than learning exact recipes, she explains). We learn how to prepare the dough for home-made roti (a buttery, flaky flatbread) and deep-fried dhaltjies (a small round chilli bite).

We slice, fold dough and laugh our way through the 2.5 hour lesson as she chatters away about how meals play a central role in religious ceremonies and how curry should always be cooked with the lid off. How she, and the vast majority of other Malay women, first acquired the tricks of the trade from their mothers and grandmothers, passed down through the generations.

As our lesson winds down, we sit down around her kitchen table and enjoy the feast before us in a delightfully social setting. We end the afternoon strolling through the cobbled streets of the Bo Kaap, our bellies full and having a sense of fulfilment that comes with an authentic Cape experience.

Wanna try it out? Ask us, we will include this authentic experience to your next trip to South Africa. Check out our amazing itinerary in Cape Town with friends.

“First Thursdays” in Cape Town

Bianca and her friends tested the Cape Town initiative First Thursdays and went exploring our beautiful mother city.

On the first Thursday of every month, arts and culture in Cape Town has a late night, with dozens of art galleries and cultural events showcasing the wealth of talent that the Mother City has on offer. The event is completely free, with no structured tour & no schedule to follow, you are free to absorb it all at your own leisure.

One of the many things on offer is an initiative by Bicycle Cape Town, who host bicycle tours that highlight local street art, sculpture and various sites of artistic expression within the vibey inner city.

We begin the tour in de Waterkant, loading up on a delicious coffee at the Breakaway Café before being allocated our bicycles. We stop to view some of Cape Town’s street art gems. From the big blue mural of Nelson Mandela to a concrete plinth under the Slave Tree on Spin Street. Then the wonderful work “All shall be equal before the law” and onto the wacky Bart Simpson statue. Last but not least, a piece of the Berlin Wall in St Georges Mall.

We see it all as we ride through the inner city’s streets, Company’s Gardens and onto the border of District Six.

This is a fantastic way to experience just how diverse Cape Town is. Home to artists who use the canvas of one of the world’s most beautiful cities to show off the talents of a true Rainbow nation.

Come and visit Cape Town with us, you’ll be treated as a friend. Check our our great itinerary : Le Cap entre amis.

Nelson Mandela

5 most popular South African books

Bianca, the smile in our office, loves reading, so she’s selected 5 of the most popular South African books. She tells you a little about each of them.

Cry, the Beloved Country

The novel by Alan Paton was published in 1948. Cry, the Beloved Country is a social protest against the structures of the society that would later give rise to apartheid. Adapted to film in 1995, shortly after the fall of apartheid and the free election of Nelson Mandela as President of South Africa.

Long Walk to Freedom

The autobiography written by South African president Nelson Mandela was first published in 1994. The book profiles his early life, coming of age, education and 27 years in prison. Under the apartheid government, Mandela was regarded as a terrorist and jailed on Robben Island for his role as a leader of the then-outlawed ANC.

Visit Robben Island during your trip in Cape Town. We have one-of-kind itinerary to visit Cape Town with a private tour guide. Check it out here : Le Cap entre amis.

Country of my skull

Country of my skull is a 1998 nonfiction book by Antjie Krog primarily about the findings of the Truth and Reconciliation Commission – South Africa’s attempt to come to terms with her often horrendous past. This compelling tale is Antjie’s analysis of the Commission’s potential and realized effects on post-apartheid South Africa. The book is available online for purchase on fnac.fr and the movie with Samuel L. Jackson and Juliette Binoche can be rented online too on allocine.fr

My Traitors Heart

An autobiographical book by Rian Malan first published in 1990 on his return from exile. The book describes Malan’s experience of growing up in apartheid-era South Africa. In this context, he explores race relations through prominent murder cases. In addition, he reflects on the history of his family, a prominent Afrikaner clan that migrated to the Cape in the 17th century.

Life & Times of Michael K

Life & Times of Michael K is a 1983 novel by South African-born writer J. M. Coetzee. Thereafter, the novel won the Booker Prize for 1983. The novel is a story of a man named Michael K, who makes an arduous journey from Cape Town to his mother’s rural birthplace, amid a fictitious civil war during the apartheid era, in the 1970-80s.