cango_caves_entrance

Les grottes de Cango se situent à 30km de la ville d’Oudtshoorn, célèbre pour ces nombreux élevages d’autruches. Elles se trouvent dans le massif calcaire précambrien au sud des montagnes du Swartberg. Les stalactites et stalagmites créent de surprenantes sculptures sur 3 kms. Elles doivent leur nom à la rivière Cango à proximité.

Little-Karoo-Cango-caves-Limestone-BS532730291

La légende raconte qu’elles furent découverte fin du 18ème siècle par un fermier local, Jacobus van Zyl (d’où le nom Van Zyl’s hall de la première chambre). Toutefois celles-ci étaient connues des premiers habitants de l’Afrique australe, les bushmen, depuis l’âge de pierre. Des restes d’outils furent découverts dans les grottes datant de plus de 80 000 ans ; celles-ci étaient sous doute utilisées comme abri.

Johnny van Wassenaer, qui fut le premier guide officiel des grottes, passa l’ensemble de sa carrière (43 ans) aux services des grottes. Il aurait marché 29 heures pour identifier l’extrémité des grottes en 1898. Il estima avoir marché 25 kilomètres et descendu 275 mètres depuis l’entrée. Y aurait-il donc d’autres entrées et des chambres non découvertes…

Les grottes sont donc la plus ancienne attraction touristique d’Afrique du sud.

Au 19ème siècle, l’entrée coutait 5 dollars, doit environ R 500 aujourd’hui. Les premiers visiteurs, n’étant que peu conscient de leur privilège et de la valeur inestimable de ce trésor naturel, ont endommagé sérieusement les grottes en cherchant à grave leur nom dans la roche. Le gouverneur Somerset a donc mis en place en 1820 la première série de loi de protection de l’environnement en Afrique du sud.

Dans la seconde partie des grottes, appelé Cango 2, qui n’est pas accessible aux visiteurs, des gravures rupestres furent découvertes, représentant un élan du Cap et un éléphant. Ce sont les seules gravures rupestres produites dans la pénombre totale ; imaginez comment l’artiste a pu réaliser une telle prouesse, dans le noir total… encore plus impressionnant est le fait qu’en fonction de l’angle de vue, vous ne voyez que l’éléphant ou que l’élan…

Ne ratez pas l’aiguille de Cléopâtre (photo ci-dessous) de 9 m âgée de plus de 150 000 ans. 2 types de visite guidée sont disponibles. Pour les férus d’aventure, le second circuit est un véritable parcours du combattant avec des échelles à gravir et de nombreux passages étroits. Un 3ème circuit est à l’étude ; il devrait offre une expérience unique de vraie spéléologie.

CLEOPATRA4S NEEDLE

Vous aurez peut-être la chance d’être accompagné d’un des guides qui, une fois dans la dernière chambre, vous plongera dans la pénombre et vous chantera l’hymne national sud-africain a capella, frisson garantie.