Date : Septembre 2010

Lieu : Livingstone (Zambie)

Nous sommes tous prêts à démonter nos tentes avant le départ vers l’aéroport. Dernier jour du circuit avec ce groupe international : canadiens, italiens, français etc.

Je suis en train de préparer le petit déjeuner lorsque j’entends des cris de terreur, à quelques mètres derrière moi. Je me retourne et vois ce grand gaillard Italien, blanc comme un linge, « scotché » là, devant sa tente.

« What’s happening Roberto? » « Snaaaake, Snaaake… there is a snake under my tent ».

J’ai manipulé des serpents dans le passé, notamment durant ma formation de guide-ranger mais c’était il y a déjà quelques mois et ce n’est pas mon activité préférée. Armée d’un long morceau de bois, je soulève le coin de la tente, où Roberto m’indique que le serpent se trouve. Enroulé sur lui-même, je découvre un cobra cracheur du Mozambique, l’un des serpents les plus dangereux d’Afrique australe.

Panique à bord.

Ce serpent crache son venin à la tête de ses proies pour les aveugler et leur asséner le coup fatal.

Grâce à l’aide de mon collègue, nous avons pu dégager l’animal et le laisser partir, sans mal,  de retour vers le « bush ».

Il a fallu quelques heures à Roberto pour se remettre de ses émotions.

Si vous être confronté à un serpent, voici comment réagir : ne chercher pas à le tuer ou le blesser car dès lors il vous considérera comme une menace et cherchera à se défendre (mordre). Il est certainement plus effrayé que vous et il est fort possible qu’il disparaisse avant même que vous puissiez le voir. Dans le cas contraire, ne paniquez pas, reculer tout doucement en gardant le contact visuel (sans dans le cas d’un cobra). Eloignez vous lentement et tout se passera bien.