Date : Juin 2009

Lieu : Opuwo, Namibie

Lors de mon premier tour en Namibie en 2009, nous avons visité une petite communauté Himba près d’Opuwo.

Nous sommes arrivés tôt le matin dans ce petit village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville, en pleine nature.

Le calme absolu y règne.

Un peu de fumée sort du toit d’une case, les chèvres se baladent et les enfants jouent. A notre arrivée, ils se précipitent vers nous, nous sautent dans les bras. Seules les femmes et enfants sont présents ; les hommes sont déjà partis avec leurs bêtes.

Ces femmes sont magnifiques avec tous leurs bijoux, jupes et autres décorations.

Je deviens assez réservée et timide dans ce genre de contexte, je ne sais pas bien où me mettre mais je suis là pour faire découvrir ce peuple ancestral à mes clients, impatients d’en apprendre plus sur leur culture.

Notre traducteur nous présente à la communauté et le dialogue commence. Traditions de la peinture du corps à l’ocre, tâches quotidiennes, problèmes sanitaires et médicaux, SIDA, tout y passe et tout le monde se prête au jeu.

Je suis tellement admirative devant ces femmes extraordinaires. Humilité, respect, dignité et bravoure sont les mots qui me viennent à l’esprit pour décrire ces femmes remarquables.

Elles décident de danser et chanter pour le groupe, prenant quelques membres du groupe sous le bras pour les entraîner dans la danse. L’ambiance est festive et joviale. 2 mondes, 2 cultures mais un même sens de l’humanité.