Chaque année, le 9 Août, nous célébrons la Journée des femmes en Afrique du Sud. Un jour férié qui rend hommage aux femmes de la nation; Les mères, les épouses, les sœurs et les filles qui ont combattu, sans relâche, contre la tyrannie du régime d’apartheid.

Inauguré en 1994, alors que la nouvelle Afrique du Sud devient libre et démocratique, le jour férié commémore les protestations de 1956 organisées par Lilian Ngoyi, Helen Joseph, Albertina Sisulu et Sophia Williams-De Bruyn.

women's day, ladies, anti-apartheid, protest, 1956

Celles-ci avaient pour objectif de dénoncer la législation qui exigeait des Sud-Africains noirs à porter le « pass » (documents d’identité spéciale qui portaient atteinte à leur liberté de mouvement pendant l’époque de l’apartheid). Environ 20 000 femmes de tout le pays sont descendues dans les rues de Pretoria pour défiler pacifiquement devant l’Union Building.

Après avoir déposé une pétition contenant plus de 100 000 signatures dans les bureaux du Premier ministre J.G Strijdom, elles se tinrent en silence pendant trente minutes. Une chanson a été composée en l’honneur de cette occasion mémorable, « imbokodo Wathint ‘Abafazi Wathint’! » (Vous avez touché les femmes, vous avez frappé un rocher).

La conviction politique, l’inspiration, la solidarité féminine et leur force intérieure, la marche du 9 Août 1956 est à la fois un rappel des grandes femmes qui ont contribué au développement de l’Afrique du Sud et les femmes d’aujourd’hui qui continuent à faire avancer le pays.